menu
menu
seacher

Chine : les villes de deuxième rang sont plus attrayantes pour les diplômés

2019-06-12 Xinhua

Crédit photo : CNS

Les diplômés des universités chinoises se rendent plutôt dans les villes de deuxième rang que dans celles de premier rang, selon un reportage publié mardi par China Daily.

En 2018, environ 37,3% des diplômés d'autres régions ont choisi de travailler dans l'une des dix premières villes de deuxième rang, comme Hangzhou, Chengdu, Ningbo et Wuhan, en hausse de 9,4 points de pourcentage par rapport à 2014, indique le journal, citant le Rapport annuel sur l'emploi des nouveaux diplômés de l'enseignement supérieur.

Le rapport indique également qu'en 2018, 21% des diplômés avaient choisi de travailler dans les villes de premier rang, dont Beijing, Shanghai, Guangzhou et Shenzhen, en baisse de quatre points de pourcentage par rapport à 2014.

L'année dernière, 24% des diplômés ont choisi de quitter les villes de premier rang après y avoir travaillé pendant trois ans, soit 6 points de pourcentage de plus qu'en 2014, selon le rapport.

Les ville de deuxième rang ont adopté des politiques favorables pour attirer les diplômés universitaires, alors que la vie dans les villes de premier rang est devenue moins attrayante pour les diplômés en raison de la flambée des prix des logements et de la difficulté à obtenir un permis de résidence permanent, ou hukou, explique Wang Boqing, fondateur de MyCOS, un institut de recherche et de consultation en éducation à Beijing.

Le rapport, le 11e du genre, est basé sur un sondage effectué auprès de 303.000 diplômés de 30 régions de niveau provincial.

A lire aussi:

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la newsletter de Chine-info !

Commentaires

Rentrez votre adresse e-mail pour laisser un commentaire.