menu
menu
seacher

Les syndicats chinois mettent en garde contre la discrimination à l'embauche des patients guéris

2020-03-25 Xinhua

Photo : CNS

Alors que la reprise du travail et de la production progressent dans les régions à risques faibles de coronavirus, une fédération chinoise de syndicats a publié un avis mettant en garde contre toute discrimination à l'embauche des patients guéris de COVID-19 au bureau.

La Fédération des syndicats de la province chinoise de l'Anhui (est) a souligné dans l'avis que les employeurs ne doivent pas refuser d'embaucher les patients guéris de coronavirus parce qu'ils ont été infectés par l'épidémie.

La fédération a déclaré que les travailleurs qui doivent cesser de travailler pour recevoir des soins en raison de l'infection confirmée par le coronavirus doivent bénéficier d'une période de traitement médical conformément à la loi. Pour les suspicions d'infection, les employeurs ne doivent pas mettre fin au contrat de travail de manière unilatérale, sous prétexte de maladie ou d'accident non professionnel et de graves difficultés dans la production et le fonctionnement de l'entreprise.

Il a indiqué que pendant la lutte contre l'épidémie, les employeurs doivent respecter la législation et les réglementations du travail pour exécuter les contrats de travail, payer les salaires et stabiliser les relations avec les employés souffrant de l'infection.

Les gouvernements chinois à tous les niveaux prennent actuellement des mesures de relance pour soutenir l'économie ralentie par l'épidémie. Dans la province chinoise du Liaoning (nord-est), le gouvernement a autorisé les débiteurs souffrant de coronavirus à demander à leur banque prêteuse une prolongation de la période de remboursement de leur prêt pour une durée maximale d'un an.

A lire aussi:

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la newsletter de Chine-info !

Commentaires

Rentrez votre adresse e-mail pour laisser un commentaire.