menu
menu
seacher

CNUCED : Le RCEP, une stimulation pour les investissements directs étrangers pour la région

2020-11-17 Xinhua

La Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED) a déclaré que la signature du Partenariat économique global régional (RCEP) entre ses 15 pays participants et le lancement du plus grand bloc de libre-échange au monde amenera une augmentation significative des investissements directs étrangers (IDE) dans la reprise post-pandémique de la région.

Dans son dernier "Investment Trends Monitor", la CNUCED basée à Genève a déclaré qu'une opportunité clé résiderait dans la diversité au sein du RCEP, qui, selon elle, "peut améliorer les perspectives d'investissement grâce à des avantages géographiques complémentaires et à un potentiel de développement de rattrapage".

La CNUCED a également déclaré que les dispositions relatives à l'accès aux marchés et aux disciplines dans le commerce, les services et le commerce électronique étaient "très pertinentes pour les chaînes de valeur régionales et les investissements à la recherche de marchés."

"Le RCEP est déjà une destination importante pour les IDE. Il représente 16% du stock mondial d'IDE et plus de 24% des flux. Alors que les IDE mondiaux ont stagné au cours de la dernière décennie, le groupe RCEP a montré une tendance à la hausse constante jusqu'à l'année dernière", écrit le rapport.

Les pays participants qui ont scellé l'accord dimanche comprennent les 10 pays membres de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN) et la Chine, le Japon, la Corée du Sud, l'Australie et la Nouvelle-Zélande.

Les 15 pays participants au RCEP représentent environ 30% de la population mondiale, du PIB mondial et du commerce mondial.

"L'accord intervient à un moment de bouleversement majeur causé par le COVID-19. La pandémie entraînera une baisse des IDE dans la région d'environ 15%", a déclaré la CNUCED. "Cependant, cela se compare favorablement à une baisse de 30 à 40% des IDE mondiaux, et la région semble prête à mener la reprise des IDE."

La CNUCED a toutefois souligné que le principal défi pour le RCEP consistera à poursuivre les efforts d'intégration économique à un moment de tensions géopolitiques et commerciales mondiales et intra-régionales: "La récession économique mondiale causée par la pandémie limitera également le potentiel du RCEP à développer le commerce et l'investissement dans les chaînes de valeur mondiales à court terme."

Le rapport a déclaré que les priorités de la politique d'investissement pour le partenariat devraient inclure la stimulation des investissements dans les infrastructures, l'énergie propre et les soins de santé, le soutien des IDE à la recherche de résilience, ainsi que la promotion des investissements pour le développement dans les pays les moins avancés signataires, tels que le Cambodge, le Myanmar et la République démocratique populaire lao.

Photo © Xinhua

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la newsletter de Chine-info !

Commentaires

Rentrez votre adresse e-mail pour laisser un commentaire.