menu
menu
seacher

La Route de la soie aérienne liant la Chine et l'Europe démontre un énorme potentiel

2020-11-20 Xinhua

"Meilleur jour pour acheter en CHINE! Avez-vous déjà acheté directement de Chine? Cliquez ici pour en savoir plus sur la Journée des célibataires 2020".

La Journée des célibataires, festival du shopping en ligne fêté le 11 novembre en Chine (Double Onze), est devenue le plus grand événement commercial en ligne au monde. Ce jour-là, les abonnés du site belge facealacrise.be ont reçu une notification ci-dessus, leur expliquant comment acheter des produits de bonne qualité et à des prix intéressants directement depuis la Chine via internet.

Le COVID-19 a changé le monde à bien des égards, parmi lesquels les modes de consommation.

Alors que de nombreux pays européens ont choisi de fermer des magasins jugés non essentiels pour contenir le nouveau coronavirus, l'achat en ligne directement de Chine devient progressivement une méthode populaire auprès des consommateurs européens.

Ceci s'explique en grande partie grâce aux multiples liaisons de fret aérien entre la Chine et les pays européens, dans le cadre de la "Route de la soie aérienne". Celle-ci, qui s'inspire de l'Initiative la Ceinture et la Route (ICR), vise à accroître la connectivité et à favoriser une économie aéronautique durable.

UNE ROUTE VERS DES OPPORTUNITES

L'aéroport de Liège, situé dans le sud-est de la Belgique, est le plus grand aéroport cargo du pays et l'un des principaux hubs de fret aérien en Europe. Grâce à l'ICR, son développement a pris de l'ampleur et ses activités se sont largement étendues ces dernières années.

Le 27 octobre dernier, la liaison fret régulière Qingdao-Liège a été officiellement ouverte, dernière desserte en date du genre entre la Chine et la Belgique.

Alors que la pandémie a forcé de nombreux aéroports et compagnies aériennes à suspendre leurs vols entre la Chine et l'Europe, les vols cargo de la "Route de la soie aérienne" à l'aéroport de Liège continuent à jouer un rôle clé dans l'espace logistique belge, aidant les PME à écouler leur production en dépit des limitations imposées par la crise sanitaire.

L'aéroport de Liège pourrait figurer parmi les rares aéroports d'Europe à maintenir une croissance de 10% en 2020. Son volume annuel de fret devrait dépasser le million de tonnes pour la première fois.

"Il y a bien sûr eu l'explosion de l'e-commerce, qui ne profite pas qu'à l'aérien mais à tous les secteurs, pas uniquement à la Chine mais au monde entier", a déclaré au quotidien belge Le Soir, Luc Partoune, directeur général de l'aéroport de Liège.

Saisissant les opportunités commerciales offertes par ce développement, Yang Gaijing, un expatrié chinois travaillant depuis plus de 20 ans dans la restauration à Liège, s'est ainsi investi cette année dans le secteur de la logistique.

Sa société nouvellement créée a participé à la Journée des célibataires cette année. "Les achats en ligne constituent de nombreux potentiels à explorer en Europe, contrairement à la Chine où le marché est saturé. Notre société se concentrera également sur l'aide aux PME européennes à exporter vers la Chine à l'avenir", a-t-il confié.

Alors que l'aéroport international d'Ostende-Bruges a lui aussi rejoint la Route de la soie aérienne, son directeur Marcel Buelens a récemment déclaré à Xinhua qu'il attendait avec impatience une coopération plus approfondie entre l'Europe et la Chine et que son aéroport joue à l'avenir un rôle de plaque tournante du fret aérien entre les deux pays.

UNE ROUTE VERS LE REDRESSEMENT

Les nouvelles routes lancées au cours des dernières années ont enrichi la "Route de la soie aérienne", dont le rôle est d'autant plus important que les pays du monde font face aux retombées économiques de la pandémie COVID-19.

Selon l'Administration de l'aviation civile de Chine (CAAC), la Chine a maintenu des vols internationaux réguliers de passagers et de fret vers 45 pays et régions pendant la pandémie. A présent, la Chine et les pays et régions de l'ICR exploitent 1.068 vols de fret par semaine, soit 2,6 fois plus qu'avant la pandémie.

Parmi les vols faisant la navette entre la Chine et l'Europe figure la liaison fret Zhengzhou-Luxembourg. Elle a été lancée après que la Henan Civil Aviation Development Investment (HCNA) a acquis une participation de 35% dans la compagnie aérienne luxembourgeoise Cargolux. A ce jour, ce service de fret aérien opère jusqu'à 23 vols par semaine, formant un réseau international reliant l'Europe, l'Asie et les Etats-Unis, avec Zhengzhou au cœur des opérations.

Zhou Lihong, présidente de la Chambre de commerce chinoise auprès de l'Union européenne (CCCEU), a confié à Xinhua que contrairement à ses versions terrestres et maritimes, la "Route de la soie aérienne" pouvait surmonter les problèmes d'infrastructures liés au transport terrestre, tout en ignorant les limites géographiques du transport maritime.

UNE ROUTE POUR SAUVER DES VIES

Le 16 mars 2020, 300.000 masques en provenance de Chine sont arrivés à Liège via la "Route de la soie aérienne". C'était la première fois depuis l'apparition de l'épidémie du nouveau coronavirus que la Belgique recevait une aide étrangère de cette ampleur.

Le 21 mars suivant, environ huit tonnes d'équipement médical fourni par la Chine à la Grèce sont arrivées à Athènes à bord d'un vol Air China. Le lendemain, une autre cargaison importante de même type est arrivée au Luxembourg le lendemain grâce à la liaison Zhengzhou-Luxembourg appartenant à cette même "Route de la soie aérienne".

En Finlande, l'Agence nationale de sécurité des approvisionnements (HVK) a dit avoir recensé au printemps et en été derniers douze vols de fret médical de la Chine vers la Finlande destinés à aider le pays nordique à lutter contre le coronavirus.

Le 14 avril, une importante cargaison de fournitures médicales, dont un lot de 100 tonnes de fret médical à bord d'un Antonov An-225 Mriya, le plus grand avion-cargo du monde, est arrivée en Pologne en provenance de Chine.

De retour à Liège, l'aéroport est devenu ces derniers mois un centre de secours anti-épidémique. De gros volumes de fournitures médicales en provenance de Chine transitent par le hub de Liège pour être transférés vers 15 pays européens, dont l'Italie et la France.

Selon la CAAC, la Chine a fourni une aide anti-épidémique à 47 pays et régions depuis le début de la pandémie, livrant plus de 1.700 tonnes de matériel médical. Des résultats qui n'auraient pas pu se produire sans la "Route de la soie aérienne".

Photo © CNS

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la newsletter de Chine-info !

Commentaires

Rentrez votre adresse e-mail pour laisser un commentaire.