menu
menu
seacher

La Cité interdite de Pékin innove et se modernise

2019-05-15 Chine-info

En début d'année, la Cité interdite de Pékin a ouvert des visites nocturnes au public, initiative qui fait partie d'une nouvelle campagne de communication visant à moderniser l'image de l'ancien palais impérial chinois. Pour ce faire, la Cité interdite a investi les réseaux sociaux, les émissions de télé et a même lancé une série de produits dérivés.

On note notamment le documentaire « Je répare les reliques à la Cité interdite » ou l'application interactive « Retour ver la future Cité interdite » dans laquelle les personnages historiques tels que les empereurs et les concubines impériales discutent sur les réseaux sociaux, font du rap ou utilisent des lunettes 3D.

Article publié par le compte officiel WeChat de la Cité interdite avec une image représentant l’empereur Yongzheng qui pose avec un clin d'oeil (Photo : capture d’écran )

Dernièrement, c'est l'émission de télévision « La Cité interdite - Le renouveau » qui a eu un certain succès : à chaque épisode, une célébrité, jouant un rôle de passeur, est invité à suivre des experts dans la Cité interdite, à découvrir les trésors du palais, explorer son histoire et sa culture. A l'issue de chaque épisode, des étudiants et apprentis faisant partie des écuries de designers de renom sont amenés à créer des objets dérivés sur le thème de la Cité interdite qui doivent allier tradition et innovation.

Affiche de l'émission « La Cité interdite - Le renouveau » diffusée sur Beijing TV qui réunit de nombreuses célébrités chinoises (Photos : Compte Weibo)

Devenus tendances, aujourd'hui on trouve de nombreux produits dérivés de la Cité interdite tels que des cosmétiques, de la papeterie, des bijoux, etc. On peut également prendre un verre dans un "Café Cité interdite" ou encore déjeuner à la "Fondue de la Cité interdite".

Rupture de stock des rouges à lèvres sur le thème de la Cité interdit qui ont eu un immense succès (Photo: Capture d’écran)

Dans une société hyper-connectée qui ne cesse de se moderniser, la Cité interdite tente de gagner en visibilité, d'attirer les jeunes populations afin de continuer à transmettre l'histoire et les traditions chinoises. La Cité interdite, comme beaucoup d'autres musées et organismes culturels chinois apprennent à se réinventer et innover pour survivre.

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la newsletter de Chine-info !

Commentaires

Rentrez votre adresse e-mail pour laisser un commentaire.