menu
menu
seacher

Les mots venus d'ailleurs en chinois : la période contemporaine – La leçon de chinois

2020-06-08 Le 9 Joël BELLASSEN

Phénomène de langue

Les mots venus d'ailleurs en chinois (suite et fin) : la période contemporaine

La seconde éruption néologique, générée par l’ouverture de la Chine à la fin du XXe siècle, donne lieu à un feu d’artifice créatif en matière de néologie : la néologie en chinois devient alors riche en clins d’œil et en humour. Des expressions, des noms de marques étrangères, ou encore des néologismes issus du cyberlangage font irruption en chinois. Cela peut être un « coup double » sémantique-phonétique tel 基因 jīyīn pour gène (« cause fondamentale »), 福楼 Fúlóu pour la Brasserie Flo (« Pavillon du bonheur »), 黑客 hēikè pour haker (« invité noir ») ; cela peut être une hybridation sémantico-phonétique comme 酒吧jiŭbā pour bar, combinant « alcool » et la syllabe ba pour bar ou 作秀 zuòxiù pour faire son show composé de zuò « faire » et de xiù, transposant la prononciation de show… mais signifiant également « gracieux », « élégant » ! Cela peut être également les inventifs et facétieux jeux de mots du cyberlangage chinois : xiāmĭ (虾米 « crevette séchée ») ou shénmă ( 神马 « cheval magique ») pour « quoi ? » (什么 shénme), dōngdōng (东东) pour chose (东西 dōngxi), xīfàn (稀饭 « bouillie de riz ») pour « aimer » (喜欢xĭhuan), bùjídăo (布吉岛 « île Phuket ») pour « je ne sais pas » (不知道 bù zhīdào), etc. Ou encore… « 36, 帅锅 ! » en lieu et place de « Thank you, 帅哥 ! » : la prononciation chinoise de 3-6 sān liù se rapprochant de « thank you » et celle de « belle marmite » (帅锅 shuàiguō) de « beau gosse » (帅哥 shuàigē) !

La néologie s’aventure même ces dernières décennies vers l’intégration, pour ne pas dire l’intrusion, de l’alphabet latin au beau milieu des caractères chinois : ainsi, on pourra rencontrer dans un article en chinois IT ou WTO renvoyant respectivement à Information technology et Word Trade Organization, laissant perplexes les lecteurs chinois non avertis… et les lecteurs étrangers non anglophones des journaux chinois. Que dire de T 恤衫 T xùshān pour « T-shirt » qui mixe tout à la fois alphabet latin, caractère chinois pour sa valeur phonétique et caractère chinois pour sa valeur sémantique (shān signifiant tunique légère !) !

Pour terminer ces brèves notes sur les mots venus d’ailleurs en chinois, passons en revue ces mots importés du français en nous demandant si par hasard ils n’auraient pas contribué à consolider en Chine « une certaine idée de la France» : montage cinématographique (méngtàiqí 蒙太奇), ballet (bālěiwŭ 芭蕾舞), Rococo (luòkěkě 洛可可), CD (Christian Dior), chauvinisme (shāwénzhŭyì 沙文主义), béret (bèiléimào 贝雷帽), champagne (xiāngbīnjiŭ 香槟酒), salon (shālóng 沙龙 ).

Le caractère du mois

LA CLÉ DES SIGNES

Le sinogramme 仙 xiān est composé de la clé de l’homme et de la montagne, évoquant une personne retirée en ermite dans la nature. Le sinogramme 仚 xiān est une variante graphique archaïque.

MOTS

丹田气 dāntiánqÌ : souffle qui vient du ventre (que l’on travaille pour le chant, les arts martiaux)

诗仙 shīxiān : génie de la poésie [Immortel de la poésie]

仙女 xiānnü : fée Immortelle, belle femme [Immortelle]

八仙过海,各显神通 bā xiān guò hăi, gè xiān shén tōng : à chacun de montrer son talent propre [tels les Huit Immortels qui traversent la mer, chacun donne à voir ses pouvoirs extraordinaires]

仙风道骨 xiān fēng dào gŭ : charisme et allure exceptionnels [le style d’un Immortel, les os d’un maître du Dao]

仙去 xiān qù : décéder [s’en aller en Immortel]

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la newsletter de Chine-info !

Commentaires

Rentrez votre adresse e-mail pour laisser un commentaire.