menu
menu
seacher

La Chine s’anime avec la série à succès « White Cat Legend »

2020-09-09 Chine-info HU Wenyan

Subversive, la série d’animation suit la vie désordonnée et burlesque d’enquêteurs de la cour royale de la dynastie Tang, sous le règne de Wu Zetian, l'unique impératrice de l'histoire chinoise.

© Compte officiel Weibo

Une superbe comédie policière à l’époque des Tang fantasmée : exubérante, fantaisiste et plein de poésie. Pour commencer, Dalisi, la cour suprême de la Chine ancienne, est dirigé par un chat blanc hors normes et charismatique. Les membres de son équipe ne sont pas moins stupéfiants, à savoir son assistant fidèle et maladroit ayant un fort accent du Henan, le fonctionnaire arabe qui a échoué plusieurs fois au test de chinois, le greffier drag queen, sans compter le pessimiste secrétaire vivant littéralement avec des nuages noirs au dessus de sa tête... Quoique atypiques, ces enquêteurs, fort de leur sens de responsabilité, s’aventurent à tâtons dans une quête de justice et de vérité. Le ton reste léger et festif malgré un contexte historique cruel – Wu Zetian fonda la nouvelle dynastie Zhou au prix de nombreux sacrifices sanglants –, constituant le fil conducteur de la série.

Acclamée pour ses personnages électriques, son scénario bien ficelé et son design graphique époustouflant, White Cat Legend (en chinois 大理寺日志 ou La chronique de Dalisi), diffusée pour la première fois en avril sur la plateforme Bilibili, a connu un franc succès, même auprès de non amateurs de séries d’animation. L’audimat s’élève aujourd’hui à plus de 100 millions de vues. Sur Douban, la minisérie brille par un score de 8,5/10, pour près de 38 000 avis. Un véritable signe de reconnaissance critique.

Alibaba, un aristocrate arabe devenu fonctionnaire à Dalisi © Compte officiel Douban

Adapté de la BD fanfiction éponyme de la dessinatrice RC, White Cat Legend est une production 100 % Web, un des ingrédients de sa réussite sans précédent sur Bilibili (Sanlian Weekly). Inspirée du film Détective Dee : Le Mystère de la flamme fantôme, son auteure aurait transformé par hasard le patron de Dalisi en un chat blanc dans un yonkoma (style de manga en 4 cases), qui, à sa grande surprise a séduit de nombreux lecteurs. Par ailleurs, avant de s'attaquer à la série d'animation en 2016, la société de production Haochuan a également testé le marché en lançant un financement participatif sur Internet qui a récolté près de 144 000 yuans (environ 17000 euros), dépassant largement l’objectif initial de 10 000 yuans.

Impertinente et comique, théâtrale et surréaliste, White Cat Legend dépeint, tout au long de ses douze épisodes, avec une grande délicatesse, la prospérité et l’esthétique propre à la dynastie Tang, l’âge d’or de la civilisation chinoise. En fin de chaque épisode, apparaît également une scénette post-crédits illustrant les coutumes de l’époque telle que l'art du thé ou les instruments de musique… Surfant sur la vague alliant tradition et modernité, la série donne une impulsion à l’industrie de l’animation chinoise, en quête de maturité et d'identité tant attendues.

WHITE CAT LEGEND (大理寺日志)

Série disponible sous-titrée en anglais sur la plateforme Bilibili.

Sortie le 10 avril 2020

Genre : comédie, thriller, historique

Réalisé par Huai Jiajia

Avec les voix de Guo Sheng, Zhai Yulin, Wang Zhen...


Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la newsletter de Chine-info !

Commentaires

Rentrez votre adresse e-mail pour laisser un commentaire.