menu
menu
seacher

Emmanuel Macron et Xi Jinping: La Chine a rendez-vous avec l’Europe

2019-04-11 Nouvelles d'Europe / RCI

Le président chinois Xi Jinping était en visite en France du 24 au 26 mars pour une tournée européenne. Après l’Italie et Monaco, le chef de l’État chinois et leader du Parti communiste chinois rencontrait à Paris Emmanuel Macron ainsi que la chancelière allemande et le président de la Commission européenne.

Le président chinois Xi Jinping était en visite en France après un passage par l’Italie et la principauté de Monaco du 24 au 26 mars 2019. À la différence de l’Italie, la visite ne se sera pas conclue par un accord de principe d’adhésion à la Belt & Road Initiative (l’appellation anglaise des « Nouvelles Routes de la soie »), mais se sera soldée par la signature de plusieurs accords commerciaux.

La rencontre des deux couples présidentiels aura aussi été l’occasion de procéder au traditionnel échange de cadeaux diplomatiques. Le président Xi sera venu avec un vase précieux spécialement conçu pour l'occasion, où figurent le panda et le coq gaulois, symboles des deux pays.Côté français, Emmanuel Macron aura choisi d’offrir une des premières éditions commentées des Entretiens de Confucius parues en France en 1688. Un livre qui aurait eu une influence certaine sur Montesquieu et Voltaire et dont seulement deux exemplaires de cette édition subsistent aujourd’hui.

40 milliards d’euros à l’addition

Les médias chinois se seront emparés de la titraille de la presse française: « Boeing KO ».

Alors que la Chine fait partie des pays qui ont décidé de clouer au sol tous leurs avions Boeing 737 MAX 8 suite à l’accident d’Ethiopian Airlines survenu le 10 mars dernier, un contrat pour 300 avions Airbus et pour un montant proche de 30 milliards de dollars aura été signé entre Macron et Xi : un nouveau coup dur pour le constructeur américain.

Pour certains c’est le signe que Boeing est devenu victime collatérale des tensions sino-américaines dues à la guerre commerciale. Pour d’autres, c’est l’indicateur des besoins gigantesques de la Chine dans le domaine de l’aviation. Ainsi selon les prévisions de l'Aviation Industry Corporation of China, la Chine aura besoin de 6 103 avions de ligne supplémentaires dans les 20 ans à venir. Pas un problème pour Airbus, qui sera bientôt capable de produire près de 1 000 appareils par an d’ici 2020 selon La Tribune.

D’autres accords ont été conclus, relatifs entre autres à la création d’un fonds d’investissement bilatéral avec la BNP Paribas, à l’éolien offshore avec EDF, à divers investissements dans le port de Marseille, à la modernisation d’usines industrielles en Chine avec Schneider Electric, etc.

Des étudiants chinois venus accueillir le cortège du président chinois aux Champs Élysées le 25 mars. @SHENG Jiapeng / Xinhua

La défense du multilatéralisme

Le président chinois Xi Jinping, le président français Emmanuel Macron, la chancelière allemande Angela Merkel et le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker réunis à Paris le 26, se sont mis d'accord, sur le renforcement des liens entre la Chine et l'Union européenne (UE) et de leur coopération en matière de gouvernance mondiale.

« La Chine et l'Europe devraient travailler de concert pour promouvoir le développement et la prospérité sur le continent eurasien, selon la partie chinoise. Cela passerait par l'alignement de l'initiative chinoise des "Nouvelles Routes de la soie" sur la stratégie de connectivité eurasiatique de l'UE. »

Face à la volatilité et aux incertitudes croissantes de la situation internationale, à une recrudescence du protectionnisme, M. Xi a déclaré que la Chine était disposée à travailler avec toutes les parties intéressées pour défendre le multilatéralisme, améliorer la gouvernance mondiale et relever les grands défis mondiaux, trois points sur lesquels il aimerait voir s’unir la Chine et l'Europe.

- D’abord, la Chine et l'Europe devraient défendre ensemble le multilatéralisme, a affirmé le président chinois, appelant ainsi les deux parties à défendre la position et l'autorité des Nations Unies, ainsi que le système international avec l'ONU en son centre.

- Ensuite, la Chine et l'Europe devraient travailler de concert pour promouvoir le développement et la prospérité sur le continent eurasien, selon la partie chinoise. Cela passerait par l'alignement de l'initiative chinoise des «Nouvelles Routes de la soie» sur la stratégie de connectivité eurasiatique de l'UE. M. Xi a exprimé le souhait d'encourager la coopération bilatérale sur les marchés tiers, afin de parvenir à des résultats mutuellement bénéfiques à toutes les parties.

- Enfin, la Chine et l'Europe devraient renforcer leur confiance stratégique réciproque, a déclaré M. Xi, ajoutant que la Chine est prête à travailler de concert avec les pays européens pour promouvoir le développement des relations Chine-Europe. Une déclaration qui vise à calmer les tensions alors qu’un climat de méfiance sino-sceptique semble s’installer en Europe.

Les présidents chinois et français visitant une exposition sur les 55 ans des relations diplomatiques franco-chinoises et sur le mouvement travail-étude à l’Élysée le 26 mars. @JU Peng / Xinhua

Pour le président Macron, la réunion aura permis d'envoyer un message positif à la communauté internationale, montrant que la Chine et l’UE auront su s’aligner sur l’idée d’un multilatéralisme. L'UE s’est dite prête à accélérer sa coopération avec la Chine et à jouer un rôle plus actif pour relever les grands défis mondiaux, a affirmé M. Junker.

Réunis à Paris, les dirigeants français, allemand et européen auront en outre montré une capacité de l’UE à se mobiliser diplomatiquement alors que l’Europe semble secouée par la discorde (Brexit, Gilets jaunes, controverses sur la réception du projet chinois des Nouvelles Routes de la soie, etc.).

A lire aussi:

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la newsletter de Chine-info !

Commentaires

Rentrez votre adresse e-mail pour laisser un commentaire.