menu
menu
seacher

[Énergie] La Chine bientôt leader de la fusion nucléaire ?

2019-07-17 LE 9

La compagnie nucléaire nationale chinoise, Dongfang Electric et le groupe de construction Huashi ont annoncé le mois dernier la construction d’un centre de recherche en fusion nucléaire à Chengdu, dans la province du Sichuan. L’appareil expérimental au cœur du centre, le « tokamak HL-2M », est une structure clé pour permettre à la Chine de se doter de réacteurs à fusion nucléaire, capables de créer de l’énergie de manière quasi-illimitée. Pesant près de 90 tonnes, il sera capable de créer du plasma – la matière constituant le soleil – à une température de près de 200 millions de degrés. La déclaration fait suite au record battu en novembre dernier au tokamak EAST à Hefei, où des scientifiques chinois ont réussi à maintenir une température de 15 millions de degrés Celsius pendant 101,2 secondes.

Le centre devrait pouvoir bénéficier aussi des recherches de l’ITER, un projet similaire en construction dans le sud de la France, au financement duquel plusieurs pays participent dont la Chine, les États-Unis, la Russie et le Japon. Selon SCMP, le pays estime pouvoir fabriquer un réacteur expérimental d’ici 2021 avant un premier prototype industriel en 2035. La commercialisation des premières centrales chinoises à fusion est prévue d’ici 2050.

Photo : Totamak EAST, Hefei, Chine © MA Qibing/Xinhua

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la newsletter de Chine-info !

Commentaires

Rentrez votre adresse e-mail pour laisser un commentaire.