menu
menu
seacher

La Chine utilise l’intelligence artificielle pour détecter le Covid-19

2020-03-16 Chine-info

Selon un article du China Morning Post publié le vendredi 13 mars, la Chine dispose d’un super-ordinateur qui offre aux médecins du monde entier l’accès gratuit à un outil utilisant l’intelligence artificielle (IA) pour la détection précoce des patients atteints du Covid-19 à partir d’un scan du thorax.

L’intelligence artificielle du super-ordinateur chinois Tianhe-1 peut passer en revue des centaines d’images générées par scan CT et donner un diagnostic en 10 secondes.

D’après le Centre national du supercalculateur de Tianjin en Chine qui détient le Tianhe-1, son utilisation pourrait aider les professionnels de la santé – surtout dans les zones où les kits de test sont en manque ou qui connaissent une augmentation soudaine de cas – à distinguer rapidement les patients infectés par le Covid-19 de ceux qui ont une pneumonie ordinaire ou d’autres maladies, avec une précision d’analyse de plus de 80 %.

« La précision du système était "plutôt bas" au départ, explique le directeur scientifique du projet à l’École de médecine de Tianjin, le Dr Xu Bo dans une interview donnée à Science and Technology Daily. Mais notre équipe a travaillé d’arrache-pied pour former la machine en utilisant les dernières données fournies par les médecins qui ont combattu le Covid-19 sur le terrain. » Et à mesure que le nombre de tests augmentait, les performances de l’IA se sont considérablement améliorées. Maintenant, le système aide les équipes médicales à lutter contre le coronavirus dans plus de 30 hôpitaux à Wuhan et dans d’autres villes. « Il faut environ 15 minutes à un médecin expérimenté pour parcourir les 300 images générées par un scanner tandis que l’IA peut faire le travail en 10 secondes environ », ajoute-t-il.

Les médecins chinois ont démontré, notamment dans un article publié par la revue scientifique britannique The Lancet, que les scans CT étaient un outil fiable pour détecter le Covid-19 car les poumons des patients atteints de coronavirus présentent des caractéristiques spécifiques qui n’existent pas dans d’autres maladies. Une observation entendue par le gouvernement chinois qui a autorisé à utiliser les résultats des scans pour identifier les patients en vue d’un traitement. Une décision qui aurait joué un rôle important dans le contrôle de l’épidémie dans le pays, selon l’avis de nombreux scientifiques.

Mais à ce jour, certains pays n’approuvent pas cette méthodologie, tel les États-Unis par exemple, qui ne recommandent pas le diagnostic du Covid-19 par scan CT.

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la newsletter de Chine-info !

Commentaires

Rentrez votre adresse e-mail pour laisser un commentaire.