menu
menu
seacher

La Chinese Tech : Blued, Pinduoduo, iQiyi, Didi et Bilibili

2020-06-25 Chine-info Hu Wenyan

Chaque semaine, la rédaction vous propose un focus sur les dernières actualités de la tech chinoise, en passant à la loupe les géants du Net ainsi que de jeunes pousses technologiques. Au menu cette semaine : Blued, Pinduoduo, iQiyi, Didi et Bilibili.

L’application de rencontres Blued prévoit une introduction en bourse aux États-Unis

© Capture d'écran page d'accueil Blued

Le 16 juin dernier, Blued, le réseau social chinois à destination des personnes homosexuelles, a lancé son introduction en Bourse auprès de la Securities & Exchanges Commission, le gendarme boursier américain. La plateforme de plus 49 millions d’utilisateurs dans 210 pays prévoit une levée de fond à hauteur de 50 millions de dollars. Sur fond de guerre de la tech entre la Chine et les États-Unis, les derniers demeurent toujours une destination privilégiée pour les entreprises privées chinoises (Nikkei Asian Review).

Le fondateur de Pinduoduo devient le deuxième homme le plus riche de Chine

Alors que les actions de la plateforme d’e-commerce Pinduoduo ont grimpé de 6 % pour atteindre un sommet historique de 87,58 dollars au Nasdaq le 20 juin, son fondateur Huang Zheng a ainsi dépassé Ma Yun (Jack Ma) d’Alibaba en devenant le deuxième homme le plus riche de Chine, juste derrière Ma Huateng de Tencent (Forbes). Né en 1980, Huang Zheng, qui a fondé Pinduoduo en 2015, est en train de rebattre les cartes de l'e-commerce en Chine, jadis dominé par Alibaba et JD.com. À la différence de ses concurrents, Pinduoduo mise avant tout sur les consommateurs de petites villes qui disposent d’un pouvoir d’achat souvent ignoré. La démocratisation des smartphones à l’échelle nationale contribuerait également à l’ascension fulgurante de l’entreprise (36kr).

Tencent tente de racheter des parts d’iQyi

Le géant du divertissement Tencent serait en discussion avec Baidu, le moteur de recherche principal en Chine et actionnaire majoritaire de la plateforme de streaming iQiyi, pour acquérir des parts de l’entreprise (Reuter). Si l’information n’a pas été confirmée officiellement, Baidu, Tencent et iQiyi ayant évité tout commentaire. Le destin de iQiyi, considéré comme le Netflix chinois pour sa qualité de production, fait jaser dans le milieu de la tech et de la bourse : les actions d'iQiyi ont grimpé de 25,85 % le 16 juin. Si les plateformes iQiyi, Tencent video et Youku (Alibaba) se partagent le marché du streaming en Chine, elles ne sont pas encore profitables. Une éventuelle fusion changerait peut-être la donne (txxxb.com).

La présidente de Didi entre au conseil de Kering

© Compte officiel Weibo Liu Qing

Le groupe de luxe français Kering a annoncé, le 16 juin, l'entrée à son conseil d'administration de Liu Qing, présidente de la plate-forme mobile de transports Didi Chuxing, le Uber chinois. À la suite de sa nomination, Liu Qing a fait savoir, sur son compte Weibo, son envie de profiter de cette nomination pour enrichir ses connaissances. En 2017, l’économiste chinoise Jin Keyu a déjà été nommée membre au conseil d’administration du géant du luxe Richemont. Jusqu’à aujourd’hui, dans les trois groupes de luxe – LVMH, Kering et Richemont –, le groupe de Bernard Arnault demeure aujourd’hui le seul à n’avoir nommé aucun Chinois dans son conseil d’administration (BOF).

Dior débarque sur Bilibili, sans grand succès

Pour gagner le cœur des jeunes Chinois, la marque française Christian Dior a été le premier acteur du luxe à avoir adopté la plateforme Bilibili, un site de partage de vidéos très populaire auprès de la génération Z en Chine, en publiant sa première vidéo le 12 juin dernier. Malgré sa notoriété, la marque a récolté moins de 2 000 abonnés sur une dizaine de jours. Pour Dior, le chemin serait long afin de réussir sur Bilibili : sans tomber dans la vulgarisation, elle doit apprendre à dialoguer avec la jeune génération pour les convaincre en parlant leur langage (Topmarketing).

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la newsletter de Chine-info !

Commentaires

Rentrez votre adresse e-mail pour laisser un commentaire.