menu
menu
seacher

TikTok, la partie immergée de l’iceberg chinois ByteDance

2020-06-29 Chine-info Shanshan Zhu

Alors que TikTok poursuit son expansion internationale, tout le monde (ou presque) ne sait pas qu’il s’agit d’une plateforme chinoise qui a pour grande sœur Douyin, utilisée en Chine. Retour sur l’ascension fulgurante de la petite note de musique qui prête son image à cette application chinoise au succès mondial.

TikTok est une application de partage de vidéos sur fond musical. On peut se filmer sur une musique jusqu’à 60 secondes, créant ainsi des petits clips musicaux dont certains sont devenus viraux grâce à l’influence grandissante de la plateforme.

La genèse du produit remonte en 2014, alors que Alex Zhu – le dirigeant actuel de TikTok, se remettait tant bien que mal de l’échec de sa dernière application éducative qui était une combinaison de Coursera et de Twitter – se rendait à Mountain View en Californie des États-Unis, il observa un groupe d’adolescents en train d’écouter de la musique tout en prenant des selfies et des vidéos qu’ils se montraient les uns aux autres. Il eu alors l’idée de créer Musical.ly, une application de partage de vidéos musicales qui s’est immédiatement classée en tête des applications proposées par l’Apple Store américain moins d’un an après son lancement.

Deux ans plus tard, l’application attire l’attention de Facebook qui entre en négociation pour acquérir Musical.ly, mais sans succès. L’application sera finalement rachetée par une société chinoise de nouvelles technologies, ByteDance, fondée par Zhang Yiming, pour 1 milliard de dollars US fin 2017 (SCMP). Un an avant, ByteDance avait lancé l’application Douyin, très similaire à Musical.ly. L’acquisition de cette dernière donnera naissance à TikTok en 2018, utilisée comme une version internationale de Douyin.

Aujourd’hui, TikTok compte plus de 800 millions d’utilisateurs actifs dans le monde (Datareportal), incluant des célébrités telles que Ariana Grande, Jimmy Fallon ou encore Maroon 5.

Si le succès de TikTok a pu en surprendre plus d’un, sa mondialisation n’est pas le premier coup d’essai d’internationalisation de la maison mère ByteDance qui planifie son expansion depuis 2013, avec une présence de plus en plus importante à l’étranger.

Pour les applications de courtes vidéos, on compte TikTok et Vigo sur les marchés étrangers avec leurs équivalences Douyin et Huoshan en Chine. Le groupe gère également le site TopBuzz à l’international et Toutiao sur le marché domestique. Les deux plateformes générant plus de 1,5 milliard d’utilisateurs actifs tous les mois (pingwest.com). Sur le terrain de la musique en streaming, ByteDance a lancé en mars dernier Resso, un service semblable à Spotify, en Inde et en Indonésie.

Par ailleurs, l’entreprise tente de percer dans le secteur des jeux mobiles avec la création d’un studio de développement sur le marché chinois et étranger et son dernier né : Combat of Hero, un jeu d’arts martiaux, arrive en tête des jeux gratuits les plus téléchargés sur iOS dans quelques pays depuis mars.

Son prochain objectif: développer le secteur des moyens de paiement et notamment le paiement transfrontalier, qui permettrait de relier tous ses produits et services. En Chine, ByteDance a déjà déposé une demande d’enregistrement pour la marque « Byte Payment » à Pékin l’année dernière. Fin 2019, la société a également fait une demande de licence de banque numérique à Singapour.

Son fondateur Zhang Yiming ambitionne de doubler l’effectif de l’entreprise de 60 000 personnes dans 30 pays à 100 000 d’ici la fin de l’année. Au bout de 8 ans d’existence, ByteDance est aujourd’hui évaluée à 78 milliards de dollars lors de son dernier cycle de financement.

Photo © Kon Karampelas / Unsplash

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la newsletter de Chine-info !

Commentaires

Rentrez votre adresse e-mail pour laisser un commentaire.