menu
menu
seacher

Le Ningxia, de toute beauté en toute saison

2020-02-11 Le 9 Sponsorisé

Repéré par le New York Times en 2013 pour son vin, classé 20ème lieu à visiter dans le monde, offrants ses déserts, ses oasis et ses monts sacrés, le Ningxia peut aujourd’hui se targuer d’être un haut lieu touristique où des activités diverses et variées ont pour cadre de somptueux paysages.

Surnommée « la Chine miniature », la région autonome du Ningxia abrite de magnifiques paysages, à la fois de grands déserts, de hautes montagnes, des rivières et des lacs ainsi que de vastes plaines. Longé par le fleuve Jaune, le Ningxia est entouré par la Mongolie-Intérieure au nord, la province du Gansu au sud-ouest et le Shaanxi à l’est.

Où les sables dorés s’unissent à de douces rivières

Incontournable pour tout visiteur de la région, la ville de Shapotou ( 沙坡头区 ), surnommée la « capitale du sable » est considérée comme l’un des cinq plus beaux sites désertiques de Chine. Traversé par le fleuve Jaune, longeant le sud du désert de Tengger, le panorama vu du haut des dunes offre un paysage désertique somptueux s’étendant au nord, tandis qu’au sud une oasis luxuriante paraît ne pas avoir de limites. Deux décors, deux ambiances. Coucher de soleil contemplé à dos de chameau en longeant le fleuve ou tranquillité dans le désert de sable doré, quel que soit le choix, de nombreuses activités sont possibles dans un lieu unique où le charme du désert côtoie l’eau vive des rivières.

La région du Ningxia est également connue pour son « Lac de Sable » ( 沙湖 ou Shahu Lake) situé à 50 km au nord-ouest de la capitale Yinchuan, un lac surprenant en plein cœur d’un désert. Ici, le sable doré côtoie l’eau bleu clair des rivières dont les roselières caressent les dunes. Lieu d’observation d’oiseaux par excellence, il abrite le canard à bec tacheté, la nette rousse ou le héron cendré. C’est également un lieu de migration pour de nombreuses autres espèces d’oiseaux qui se rendent au lac au printemps et en automne chaque année. Outre ce caractère touristique, le Lac de Sable accueille aussi de nombreuses activités sportives à sensation : patinage sur sable, surf, parapente, parachute. Les amateurs d’activités plus décontractées peuvent y pratiquer la pêche, les promenades à cheval ou à dos de chameau ou toute activité de ballons sur plage. Grâce à ce large choix, le Ningxia peut accueillir touristes et vacanciers toute l’année, quelle que soit la saison.

Où les montagnes majestueuses racontent l’Histoire

Les Monts Helan (贺兰山), longs de 300 km du nord au sud et situés entre le Ningxia et la Mongolie-Intérieure, sont connus pour receler de l’art pariétal, dont les pétroglyphes et les peintures sur roches datent des périodes des Printemps et Automnes (771 - 481 av. J.-C.), des Royaumes combattants (481 - 221 av. J.-C.) jusqu’à la dynastie des Xia occidentaux (ou Empire tangoute, 1038 - 1227 ap. J.-C.). Aux pieds des monts, se trouve la grande nécropole des Xia Occidentaux (西夏王陵), actuellement l’un des plus grands et des plus complets cimetières impériaux de Chine avec 9 mausolées et près de 250 tombes de membres de la famille impériale et de dignitaires, qui lui a valu le surnom de « pyramide de l’Orient ». Ce site est aujourd’hui devenu un haut lieu touristique et cinématographique depuis la création par l’écrivain chinois Zhang Xianliang du China Western Film Studio, surnommé le « Chinawood », où plus de 200 films et séries sont tournés chaque année. Grâce à ces paysages rudes et primitifs, le studio est devenu le meilleur site de tournage en extérieur pour les fictions historiques sur la Chine.

La région du Ningxia abrite l’un des cinq plus beaux sites désertiques de Chine.

Tout au sud du Ningxia se trouvent les Monts Liupan (六盘山 ou « chaîne de montagnes aux six plateaux »), connus comme un îlot de verdure qui s’étend jusque dans les provinces du Gansu et du Shaanxi au milieu du plateau de Lœss. Historiquement, l’empereur Qin Shihuang (259 - 210 av. J.-C.) y a fait construire un palais, également fréquenté par l’empereur Han Wu (156 - 87 av. J.-C.) qui s’y est rendu six fois. La légende raconte aussi que le grand Gengis Khan y a séjourné, profitant de sa fraîcheur d’été.

Escale sur cette partie orientale de l’antique Route de la soie, les Monts Liupan abritent non seulement l’un des dix plus importants ensembles de grottes bouddhistes de Chine, les grottes de Xumishan, rassemblant 130 grottes ornementales bouddhiques, mais également Xiaoguan, l’une des quatre anciennes passes frontalières de Chine, ainsi que le parc géologique Huoshizhai, l’un des plus grands et plus hauts parcs du pays. Les Monts Liupan ont même donné leur nom à un célèbre poème de Mao Zedong (Qing ping le – Liupan shan) composé en 1935 dans lequel le meneur de la Longue Marche décrit les paysages de la dynastie Qing et du royaume du Nord depuis les hauteurs de la montagne, exprimant la volonté sans faille de l’Armée rouge de résister à l’envahisseur japonais.

Où une cuisine multiculturelle éveille les saveurs

Depuis des millénaires, la région du Ningxia s’est développée et a prospéré grâce au fleuve Jaune qui la traverse. La cuisine du Ningxia possède ainsi à la fois les saveurs traditionnelles des plaines centrales et celles du nord-ouest, notamment pour ses spécialités à base d’agneau. Comme l’indique un dicton bien connu en Chine, « L’agneau du Ningxia, ni âcre ni gras, met tout le monde d’accord ».

Une des plus importantes productrices de goji au monde, la région, dès le mois de juin, se pare de la couleur rouge-orangée des lyciets de Chine. Ces arbrisseaux sont également appelés « arbre de vie » depuis l’Antiquité grâce aux bienfaits des petites baies qu’ils produisent, réputées pour leurs vertus médicinales.

Classé « zone protégée » depuis 2003, le Ningxia est aujourd’hui la troisième grande région viticole de Chine avec les provinces du Shandong (à l’est) et du Hebei (au nord-est). À l’origine, la culture des raisins de cuve n’y produisait pas une récolte d’excellence œnologique ; mais dans cette région montagneuse aride, le gouvernement local a aménagé une irrigation abondante et planté des cépages de cabernet sauvignon et de merlot afin de transformer ce lieu reculé et accidenté en une terre productive qui pourrait bien rivaliser avec Bordeaux. Aujourd’hui, des millions d’hectares de vignes et plus de 100 caves font partie intégrante du paysage du Ningxia.

Au cours de l’histoire de cette région, des paysages exceptionnels, des architectures uniques et distinctives ont fait leur apparition et sont autant de sites abritant la civilisation ancienne liée au fleuve mère qui méritent la visite : la gorge de Qingtongxia, l’Autel et la Tour du fleuve Jaune, le lac Mingcui, le Jardin du désert de l’île Jinsha, le Désert antique du fleuve Jaune (Huangsha Gudu), le parc d'exposition de la culture militaire du fleuve Jaune ou encore le musée d’art contemporain Huaxia Hetu à Yinchuan.

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la newsletter de Chine-info !

Commentaires

Rentrez votre adresse e-mail pour laisser un commentaire.