menu
menu
seacher

Beijing Bikini interdit : la fin d’une ère

2019-07-17 Chine-info

Un spectacle assez commun, que l'on pouvait admirer en Chine les jours de forte chaleur, est peut-être sur le point de disparaître du paysage urbain : les hommes au t-shirt relevé laissant apparaître leur ventre.

Depuis début juillet, le fameux « Beijing Bikini » est considéré comme une incivilité selon une nouvelle ligne directrice émise par le Département Civil du gouvernement chinois. Bien que le nombre d’hommes torse nu a diminué depuis quelques années, certains faits continuent d’impacter sur l’image des villes chinoises et heurter la sensibilité des habitants.

Même si pour le moment les personnes qui montrent leur ventre n’auront qu’un avertissement, dans certaines villes chinoises, les sanctions sont plus sévères. À Tianjin, par exemple, les personnes considérées comme trop dévêtues recevront une amande de 200 yuans (environ 25 €), alors qu’a Handan dans le Hebei, les autorités ont distribué des « t-shirt civilité » à trois hommes en 2015 en guise d’avertissement.

Ailleurs en Chine, d’autres incivilités sont pointées du doigt comme à Jinan, capitale du Shandong, par exemple, où les nouvelles réglementations tentent de dissuader les habitants d’enlever leurs chaussures en public, de se baigner dans l’eau (bassin, lac, fontaine, etc) lorsqu’il ne s’agit pas d’une piscine, de cracher par terre ou encore de couper les files d’attente.

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la newsletter de Chine-info !

Commentaires

Rentrez votre adresse e-mail pour laisser un commentaire.