menu
menu
seacher

L'édition jeunesse « Made in Europe » séduit les Chinois

2019-08-28 Chine-info

Dans le monde de l'édition jeunesse, le « Made in Europe » pourrait trouver son Eldorado dans le marché chinois qui affectionne particulièrement les éditeurs occidentaux.

En France, sur l’année 2017, le chinois était la principale langue de traduction dans les cessions de droit. Et pour l'édition jeunesse, elle représentait 34 % des ventes de droits, soit 4,37 % de croissance par rapport à l'année précédente.

En 2016, la Chine a enregistré le plus grand nombre de livres publiés au monde. Et les enfants chinois seraient d’importants lecteurs — et tout particulièrement sur support numérique.

En Chine, la littérature jeunesse connaît un grand essor du fait de l'augmentation du niveau de vie de la classe moyenne. Les albums (livre où prédominent les illustrations) occidentaux sont particulièrement prisés par les parents de jeunes enfants qui y voient le moyen idéal de divertir les enfants tout en leur apprenant des choses. Le côté à la fois didactique et instructif des albums répondent précisément aux attentes des parents chinois.

Selon les chiffres du site Dangdang (l'Amazon chinois pour les livres), les parents achètent davantage de livres jeunesse européens que chinois. Parmi les plus populaires, on trouve :

De la petite taupe qui voulait savoir qui lui avait fait sur la tête de Werner Holzwarth et Wolf Erlbruch (Allemagne)

Photos:Amazon/Dangdang

Gare de l'ESTomac de Anna Russelmann (Allemagne)

La petit poule qui volait voir la mer -- la série « Les petites poules » de Christian Jolibois et Christian Heinrich (France)

Un livre de Hervé Tullet (France)

Mon Papa de Anthony Browne ( Royaume-Uni )

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la newsletter de Chine-info !

Commentaires

Rentrez votre adresse e-mail pour laisser un commentaire.