menu
menu
seacher

De plus en plus de maris chinois prêts à être « homme au foyer »

2019-08-30 Chine-info

Photo : CNS

En Chine, l'idée – très traditionnelle – selon laquelle les hommes doivent être le soutien financier de la famille pendant que les femmes ont la responsabilité de prendre soin des enfants et les tâches ménagères, est fortement ancrée dans la société.

Mais aujourd'hui, de plus en plus d'hommes sont ouverts à l'idée de devenir des hommes au foyer, comme le montre un sondage co-réalisé par le quotidien China Youth Daily et le site wenjuan.com début août.

Rapporté par South China Morning Post, le sondage révèle que 52,4 % des hommes interrogés sont favorables à l'idée que les hommes puissent également s'occuper de la maison et de la famille à plein temps. Chez les femmes, elles ne sont que 45,8 % à soutenir ce concept.

En réalité, même si de nombreux hommes sont enthousiastes à cette idée, elle peut être difficile à appliquer dans la pratique.

Yu Xiang, professeur de collège à Shanghai et père d'une fille de 6 mois, explique qu'il était prêt à devenir père au foyer mais que sa femme, également professeure, ne gagnait pas assez pour subvenir aux besoins de la famille. Par ailleurs, sa femme n'aurait pas confiance en ses capacités à bien s'occuper de leur enfant et à faire correctement le ménage.

Robin Ge, manager financier et père d'un garçon de 5 ans, quant à lui, est plus vieux jeux. Il dit ne pouvoir accepter d'être père au foyer même si sa femme gagnait plus que lui. Il se dit traditionnel, son père lui ayant inculqué l'idée que la position d'un homme dans la famille était déterminée par son statut économique. Un concept encore largement répondu dans la société chinoise et qui empêcherait certains hommes de sauter le pas.

Même si les femmes sont plus nombreuses (30,9 % d'après le sondage) que les hommes (28 %) à être contre l'idée d'un homme au foyer, celles pour qui le mari est celui qui s'occupe de la maison à plein temps sont plutôt heureuses de la situation. Pour elles, les hommes qui restent au foyer ne sont pas des "ratés" et beaucoup trouvent que cela contribue à l'harmonie de la famille.

Selon Zhang Baoyi, professeur à l’Académie des Sciences sociales de Tianjin, les comportements pourraient changer avec l’évolution de la société mais pour cela, il faudrait reconnaître la contribution et la valeur des femmes et hommes au foyer. « Le fait que les pères veulent être davantage impliqués dans la vie de leur(s) enfant(s) montre que les mœurs traditionnelles de "l’homme dans la vie active et femme au foyer" sont en train de changer. »

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la newsletter de Chine-info !

Commentaires

Rentrez votre adresse e-mail pour laisser un commentaire.