menu
menu
seacher

« I Will Find You A Better Home », la série qui révèle l’impitoyable cruauté de l’industrie immobilière chinoise

2020-04-10 Chine-info

Adaptée d’une série japonaise Your Home is My Business ! diffusée en 2016, la version chinoise I Will Find You A Better Home, dont le dernier épisode a été diffusé fin mars a battu un record d’audience en Chine.

En tête des diffusions sur Dragon TV (Shanghai), BTV (Pékin) et Tencent Video, la série de 53 épisodes a enregistré 4 milliards de vues en ligne avec une audience de plus de 300 millions de vues par jour, devenant ainsi la série télé la plus populaire en Chine des trois dernières années, comme l’explique un article du South China Morning Post, revenant sur les clés de son succès.

La série est une peinture sociale de la Chine urbaine d’aujourd’hui à travers l’un des sujets qui préoccupe le plus les Chinois : l’achat d’un logement. L’histoire démontre les dessous de l’industrie immobilière en suivant la vie d’une brillante manager. Si la série a eu autant de succès, c’est essentiellement grâce aux personnages dont les histoires font écho à une réalité sociale. La scénariste, Liu Liu, a passé 10 mois à rencontrer des acheteurs immobiliers. « Après plusieurs jours de diffusion de la série, des amis m’ont dit que certains agents immobiliers s’inspiraient de la série pour l’appliquer dans leur stratégie de marketing, de vente et pour mieux saisir la psychologie des clients », explique Liu Liu.

Parmi les clients, la série dépeint notamment un vieux couple qui a passé leur vie à vendre des pains à la vapeur et économiser afin d’acheter un appartement pour le mariage de leur fils dans lequel ils pourront vivre ensemble. Le jour de la signature du contrat, le vieux couple accepte d’ajouter le nom de leur belle-fille enceinte en tant que copropriétaire. Mais le couple se retrouve finalement chassé de la maison et se retrouve sans domicile.

© Compte officiel Weibo de la série I Will Find You A Better Home

Ou encore l’histoire de ce jeune couple qui divorce pour de faux, une pratique devenue courante pour les Chinois qui veulent contourner certaines obligations fiscales ou pour s’offrir la possibilité d’acheter un second appartement. Car en Chine, afin d’éviter les spéculations immobilières et la flambée des prix dans le secteur, les Chinois ne peuvent acheter qu’un appartement par foyer dans de nombreuses grandes villes. Pour contourner cette loi, de nombreux couples divorcent pour de vrai afin que l’un des conjoints puisse acheter un appartement. Ensuite, les deux se remarient peu de temps après et auront à leur actif deux appartements. Dans la série, afin de rassurer sa femme lors d’un de ces fameux faux divorces, un homme accepte de lui léguer tous ses biens. Mais le faux divorce finit par devenir vrai : son ex-femme ne veut pas se remarier et le quitte en ayant gardé tous ses biens.

L’accession à la propriété est primordiale pour les Chinois. Selon un rapport de recherche sur l’offre de logements publié par le promoteur immobilier chinois Evergrande Real Estate en 2018, plus de 60 % des citadins en Chine sont propriétaires. L’achat d’un appartement est une des conditions sine qua non à un mariage et un début de vie familiale pour la majorité des Chinois. « Les Chinois sont particulièrement têtus en ce qui concerne la propriété. Ils pensent qu’avoir un logement est synonyme de famille. La société chinoise abonde d’histoires en lien avec l’industrie immobilière. La meilleure façon d’écrire la série était de montrer la réalité », avait déclaré la scénariste Liu Liu à SCMP.

Photo © Compte officiel Weibo de la série I Will Find You A Better Home

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la newsletter de Chine-info !

Commentaires

Rentrez votre adresse e-mail pour laisser un commentaire.