Suivez-nous | français

Actualité

La Ceinture et la Route : l'Unesco apprécie les efforts de la Chine dans la promotion du dialogue interculturel

Je veux commenter   2017-04-21 04:39:47    Source:Xinhua

La Chine a fait preuve de son engagement à promouvoir le dialogue interculturel et la diversité à travers l'initiative "la Ceinture et la Route", a déclaré Irina Bokowa, directrice générale de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (Unesco).

Lors d'une interview récemment accordée aux médias chinois, Mme Bokova a considéré l'initiative "la Ceinture et la Route", proposée par le président chinois Xi Jinping en 2013, comme un "projet fascinant", soulignant que l'Unesco salue et soutient cette initiative.

L'initiative "la Ceinture et la Route", qui a remporté le soutien de plus de 100 pays et organisations internationales depuis son lancement, a pour objectif de construire un réseau de commerce et d'infrastructures pour relier l'Asie à l'Europe et l'Afrique le long des anciennes Routes de la Soie, inscrites en 2014 à la liste du Patrimoine mondial de l'Unesco.

L'objectif de "la Ceinture et la Route" coïncide avec celui du projet Routes de la Soie, lancé par l'Unesco en 1988, pour promouvoir le dialogue interculturel et établir des liens entre différentes villes et civilisations le long des routes historiques du commerce, dans l'objectif d'assurer l'harmonie et la prospérité, a déclaré Mme Bokova aux journalistes.

La chef de l'Unesco participera au forum de haut-niveau sur l'initiative "la Ceinture et la Route", qui sera organisé les 14 et 15 mai à Beijing et accueillera au moins 28 chefs d'Etat et de gouvernement.

"Je suis plus que jamais convaincue que seule la prospérité économique ne pourra pas apporter le bonheur, la durabilité et l'harmonie dans les sociétés, nous avons également besoin de la puissance soft et il nous faut développer l'éducation, les dialogues interculturels, et la compréhension mutuelle, afin d'apporter plus d'inclusion et d'égalité au monde", a-t-elle déclaré.

Evoquant les Routes de la Soie, Mme Bokova a fait savoir qu'elle a visité des sites historiques et a été impressionnée par les anciennes routes qui ont servi de couloir terrestre pour les échanges culturels il y a plus de 2.000 ans.

"C'est quelque chose que nous devons encourager aujourd'hui si nous cherchons plus de prospérité, plus de connectivité, et plus de compréhension parmi les peuples, qui selon moi apporteront le commerce, les investissements et la prospérité économique", a-t-elle poursuivi.

En outre, Mme Bokova s'est dit impressionnée par le discours du président Xi Jinping lors de sa visite au siège de l'Unesco en mars 2015, au cours duquel il a souligné l'importance des Routes de la Soie et des dialogues interculturels, un message qui reste extrêmement pertinent aujourd'hui.

"C'est pertinent parce qu'aujourd'hui, malheureusement, nous faisons face à l'extrémisme, aux destructions, on voit une vision différente du monde. C'est pourquoi notre coopération avec la Chine est tellement importante, et l'initiative 'la Ceinture et la Route' est tellement importante", a-t-elle expliqué.

Sur la coopération Chine-Unesco, Mme Bokova a dit que les relations entre les deux parties ont connu un développement rapide et important, la Chine disposant de 50 sites sur la liste du Patrimoine mondial, et ayant organisé conjointement avec l'Unesco des événements relatifs à la créativité et l'éducation.

A la fin de l'interview, Mme Bokova cite un proverbe chinois pour décrire ses attentes par rapport à l'initiative "la Ceinture et la route". "Un arbre ne fait pas une forêt, et une corde ne fait pas la musique. L'esprit est que nous avons besoin d'une coopération internationale pour apporter au monde la prospérité", a-t-elle conclu.

+plus Rendez-vous

chine-info.com

J’aime

Suivez nous sur Facebook chine-info.com

Suivez nous sur Twitter

@chine-info.com

suivre @chine-info.com

chine-info.com

Suivez-nous sur Instagram : chineinfophotos