Suivez-nous | français

C'est la Chine

[Culture] La cuisine chinoise inscrite au Patrimoine culturel immatériel de l’Unesco?

Je veux commenter   2014-08-14 13:48:09    Source:Chine-info.com

Début août, l’Association de l’Art culinaire chinois a annoncé que la Chine va re-déposer une demande à l’Unesco pour que la gastronomie chinoise soit inscrite sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel.
Le vice-président de l’association se dit confiant pour cette deuxième demande.


En effet, la Chine avait déjà fait une première demande en 2011 qui lui a été refusée, “faute d’expérience et de préparations”, selon le vice-président de l’Association.

A l’époque, le rejet de la demande a provoqué de vives contestations en Chine, les chinois se demandant pourquoi la cuisine chinoise, si riche et variée, a été refusée alors que la cuisine japonaise et le kimchi coréen sont inscrits en tant que  patrimoine culturel immatériel.

En effet, dans l’histoire de l’inscription de la gastronomie sur la liste représentative du patromoine culturel immatériel de l’humanité, c’est le repas gastronomique à la française qui inaugure la liste des traditions culinaires labellisées en 2010 par le comité intergouvernemental de l'Unesco. La même année, ont également été inscrits sur la liste, la cuisine mexicaine et le régime méditérannée.

Pour le moment, la plus grande difficulté pour la Chine est de savoir quelle cusine choisir pour représenter la gastronomie chinois. Le plat ou le repas choisi devrait être à la fois connu dans toute la Chine mais également représentatif de l’art culinaire chinois dans le monde.

Ainsi, les spécialités les plus recommandées sont : le canard laqué (烤鸭 kaoya) , le repas du réveillon (年夜饭 nianyefan), les raviolis (饺子 jiaozi), le gâteau de lune (月饼 yuebing), les nouilles de Lanzhou (兰州拉面 lanzhoulamian) , le tofu (豆腐), la fondue chinoise (火锅 huoguo) et le gâteaux de riz gluant enveloppés dans une feuille de bambou (粽子 zongzi).






le canard laqué (烤鸭 kaoya)



le repas du réveillon (年夜饭 nianyefan)


les raviolis (饺子 jiaozi)



le gâteau de lune (月饼 yuebing)



les nouilles de Lanzhou (兰州拉面 lanzhoulamian)




le dofu (豆腐)



la fondue chinoise (火锅 huoguo)



le gâteaux de riz gluant enveloppés dans une feuille de bambou (粽子 zongzi)

Selon le vice-président de l’Association de l’Art culinaire chinois, ce n’est pas le repas en soi qui serait le plus important mais le sens culturel qu’il transmet.

Selon les conditions d’admission sur la liste, l’art culinaire chinois est divisé en trois programmes de sélection: la technique (découpage), la coutume (manger des raviolis au Nouvel an ou des gâteaux de lune à la Fête de mi-automne) et le savoir-faire traditionnel transmis de génération en génération en matière d’art culinaire.

Le 15 mars 2015, l’Association de l’Art culinaire chinois déposera une demande auprès du Ministère de la Culture mais avant cela, elle va organiser, en partenariat avec l’Unesco, la Nuit de la Gastronomie chinoise à l’étranger pour promouvoir la cuisine chinoise telle une festivité de fin d’année.

+plus Rendez-vous

chine-info.com

J’aime

Suivez nous sur Facebook chine-info.com

Suivez nous sur Twitter

@chine-info.com

suivre @chine-info.com

chine-info.com

Suivez-nous sur Instagram : chineinfophotos