Suivez-nous | français

C'est la Chine

[Culture] 50 nuances de jaune: pourquoi l'érotisme est jaune en Chine

Je veux commenter   2016-04-22 19:58:14    Source:Chine-info.com

En Chine, le mot "jaune" est utilisé comme euphémisme pour parler des choses liées à la sexualité. Les vidéos pornographiques sont appelées "films jaunes"; les musiques lubriques sont appelées "musique jaune"; les romans érotiques sont des "romans jaunes"; et même le programme gouvernemental de contrôle de la pornographie est appelé "l'éradication des matériaux jaunes". 

Mais autrefois, la couleur jaune était associée à la grandeur, à des choses vertueuses telles que la religion, la royauté et la prospérité. Qu'est-ce qui a pu causer sa chute vers les bas-fonds de la société?

Le déclin de la couleur jaune prend curieusement son origine à la fin du XIXème siècle à New York, où avait éclaté une vicieuse bataille entre deux quotidiens: le New York World de Joseph Pulitzer et le New York Journal de Willian Randolph Hearst. Paradoxalement, cette bataille, initialement menée pour gagner plus de lecteurs, a conduit à un déclin en qualité des deux journaux. Le coeur du journalisme, basé sur des histoires bien documentées et fiables, a basculé vers des sujets superficiels: des gros titres tapageurs, des images choques, une encre colorée. Au même moment, les quotidiens ont commencé à publier des dessins humoristiques appelés "L'enfant en jaune" ("The Yellow Kid"), qui devint un symbole des reportages vulgaires et irresponsables, donnant sans le vouloir, son nom au terme dénigrant de "journalisme jaune".



"L'enfant en jaune", symbole de la médiocrité journalistique des années 1890's de New York 

Le terme est entré dans le vocabulaire chinois vers 1930, et en 1940, une encyclopédie officielle chinoise définit le "journalisme jaune" (黄色新闻 huang se xin wen)  comme des "reportages de journaux qui se réfèrent aux histoires les plus viles et vulgaires des gens ordinaires". 
Et le "jaune" a subit un discrédit encore plus important en 1946 lorsqu'un quotidien hongkongais attribue un groupe de publications de "scandales jaunes" en raison de leur  "consternante obsession du sexe". Cette affaire  finit d'établir un lien direct entre la couleur "jaune" et la luxure. 

Les premières "publications jaunes" en Chine

Les termes "films jaunes", "musique jaune" ou encore "littérature jaune" pour décrire tout ce qui est lié au sexe ont été inventés dans les années 1946. Mais pourquoi à cette époque le "jaune" attirait autant? Pourquoi tant d'appétit pour l'érotisme? 
Selon le spécialiste chinois Ye Hezhou, cela est lié à la Guerre de Résistance contre les japonais, qui avait pris fin en 1945. "A Shanghai, Guangzhou et d'autres grandes villes chinoises, la société émergeait du chaos et des turbulences de la guerre. Les gens avaient hâte de vivre une vie faite de plaisirs et la culture du sexe devint endémique." 

Dans la Chine contemporaine, les connotations lubriques sont devenues inséparables du mot en lui-même, et son usage s'est développé pour inclure de nouveaux concepts tels que les "sites jaunes". 
Il semblerait que sur la palette du vocabulaire chinois moderne, les pigments impudiques qui s'étaient mélangés en premier lieu au "jaune" il y a plus de 70 ans sont devenus plus incrustés dans la couleur et lui ont définitivement donné une teinte plus obscure.


Joe Pickels 
(uk.china-info24.com




+plus Rendez-vous

chine-info.com

J’aime

Suivez nous sur Facebook chine-info.com

Suivez nous sur Twitter

@chine-info.com

suivre @chine-info.com

chine-info.com

Suivez-nous sur Instagram : chineinfophotos