Suivez-nous | français

C'est la Chine

[Société] Le “syndrome du nid vide” touche les jeunes chinois vivant loin de leur famille

Je veux commenter   2016-09-23 03:52:28    Source:Chine-info.com

Nous avons tous entendu parler du "syndrome du nid vide", une étape de la vie de parents qui souffrent de l'absence de leur(s) enfant(s) quittant le cocon familial pour prendre leur envol.

Récemment, la Chine enregistre le même phénomène du "nid vide" mais à l'inverse, chez les jeunes. Il s'agit d'une population jeune qui se retrouve loin de leur famille à cause de leur travail ou de leurs études et qui développe un vrai manque en matière de soutien moral et de présence familiale.

Selon une enquête sociale du Quotidien de la jeunesse de Chine, 64,3% des personnes interrogées connaissent une ou plusieurs jeunes de leur entourage qui souffrent du syndrome du nid vide.

Parmi ces jeunes, les deux grandes difficultés qu'ils traversent sont le manque de soutien émotionnel (57,9%) et les mauvaises conditions de logement (57,8%). Et pour la majorité des personnes souffrant du syndrome, elle estime que le concept du nid vide est à la fois un état psychologique et physique.

En outre des conditions matérielles, l'enquête a montré que les jeunes souffraient le plus de détresse psychologique. Bien qu'ayant un emploi et des revenus décents, un logement dans une grande ville, les jeunes souffrant du syndrome du nid vide ont du mal à trouver le bonheur et le sentiment de sécurité.

En Chine, il est fréquent de voir des enfants ou jeune adolescents quitter le foyer parental pour poursuivre leurs études dans une autre ville. Les parents chinois donnant une très grande importance aux études, l'établissement choisi peut être dans une toute autre ville (du fait de sa notoriété ou du taux de résultat au gaokao) et les enfants, mis en internat ou logeant chez des amis ou la famille éloignée, se retrouvent séparés de leurs parents très jeunes. Sans parler du fait qu'en Chine, l'internat à l'Université est parfois obligatoire (selon les établissements). De même pour le travail, il est plus facile de trouver du travail dans une grande ville et les jeunes diplômés originaires de villes plus modestes se retrouvent séparés de leur famille dès le début de leur entrée sur le marché du travail.

Dans une tendance générale à l'"enfant roi", le changement peut être brutal pour de nombreux jeunes chinois qui se retrouvent du jour au lendemain face à eux-mêmes pour effectuer toutes les tâches quotidiennes en plus de la pression sociale due aux études ou au travail. Il n'est pas étonnant que certains développent un grand manque du cocon familial mais cela peut aussi être une étape enrichissante pour d'autres.

+plus Rendez-vous

chine-info.com

J’aime

Suivez nous sur Facebook chine-info.com

Suivez nous sur Twitter

@chine-info.com

suivre @chine-info.com

chine-info.com

Suivez-nous sur Instagram : chineinfophotos