Suivez-nous | français

C'est la Chine

[Buzz] Le “House of Cards” chinois bat les records des séries télévisées

Je veux commenter   2017-04-10 05:11:50    Source:Chine-info.com

Les 10 premiers épisodes (sur 55) de la nouvelle série Au nom du peuple avait déjà atteint 170 millions de vues mardi dernier.

Histoire construite sur des enjeux politiques internes qui se jouent au sein du Parti Communiste chinois ainsi que les trains de vie des hauts fonctionnaires, cette nouvelle série réputée réaliste, découle de la campagne anti-corruption du Président chinois Xi Jinping.

La production et la diffusion de Au nom du peuple en prime time sur Hunan TV s'inscrivent donc dans la logique et la confiance croissante de Pékin à vouloir convaincre le public que la transparence d'un parti unique est possible.

La répression des fonctionnaires corrompus et les appels incessants pour que les membres du parti soient irréprochables sont des caractéristiques du projet politique de Xi Jinping. Dans son discours prononcé en septembre 2015, Xi avait annoncé que sa lutte contre "les tigres et les mouches" (les grands et les petits fonctionnaires corrompus) reflétait la volonté du peuple et qu'il ne s'agissait pas d'une purge politique.

En effet, le concept de la série a été initié par la Commission Centrale de l'Inspection de la Discipline (CCID), qui en juin 2015, a rendu visite au Centre de cinéma et de télévision du parquet populaire suprême et de l' Administration publique de la presse, de la publication, de la radio, du cinéma et de la télévision, en demandant à ce qu'il y ait plus de séries et de films sur le thème de l'anti-corruption.

Et c'est Zhou Meisen, auteur connu pour ses romans politiques, qui a été choisi pour écrire le scénario. Il a notamment pu bénéficier de récits sur des affaires réelles d'anti-corruption et a même interviewé d'anciens corrompus derrière leurs barreaux pour alimenter son récit et ses personnages.

Selon le South China Morning Post, « Ce qui est extraordinaire à propos de la série, c'est qu'elle a rompu l'interdiction qui existait depuis une décennie de diffuser des feuilletons sur le thème de l'anti-corruption en prime time et qu'elle soit la première série télévisée à dépeindre un leader communiste de niveau "député d'état" dans le rôle d'un méchant. Certes, elle ne va pas aussi loin que House of Cards à dépeindre le président mais elle va déjà beaucoup plus loin que n'importe quel feuilleton politique chinois existant à ce jour ».

Quant aux spectateurs, les adeptes saluent le réalisme de la série, qui pour une fois n'est pas manichéen mais compte un éventail de personnages subtils et ambigus, ajoutant du suspens à l'intrigue. Et de nombreux internautes indiquent leur surprise quant à la diffusion d'une telle série, approuvée et initiée par les autorités, ce qui marque un progrès indéniable.

+plus Rendez-vous

chine-info.com

J’aime

Suivez nous sur Facebook chine-info.com

Suivez nous sur Twitter

@chine-info.com

suivre @chine-info.com

chine-info.com

Suivez-nous sur Instagram : chineinfophotos