Suivez-nous | français

C'est la Chine

[Société] Les agriculteurs chinois apprennet leur métier grâce aux voyages à l'étranger

Je veux commenter   2017-04-21 05:13:05    Source:la Chine au présent

Photos fournies par l'interviewé

"Nous sommes agriculteurs mais nous allons voyager aux Pays-Bas d'ici la fin de l'année", s'enthousiasme Li Jianping pour qui ce voyage est l'un de ses objectifs de 2017.

Les touristes chinois sont connus pour affluer en grand nombre vers l'Europe avec leur incroyable potentiel de consommation. Mais ces agriculteurs du nord-ouest de la Chine vont en Europe pour des raisons bien différentes : ils vont étudier les nouvelles technologies agricoles utilisées par les agriculteurs étrangers.

Li Jianping fait partie de ces personnes qui vont se concentrer sur les nouvelles technologies existantes à l'étranger. Li est originaire du comté de Shangdu dans la région autonome de la Mongolie intérieure, un comté pauvre comparé à d'autres régions de Chine. En 2016, le revenu annuel moyen après impôt des agriculteurs et bergers locaux s'élevait à 8 549 yuans (environ 1 155 €).

Li Jianping s'est tourné vers l'agriculture après avoir obtenu son diplôme de premier cycle. En seulement quelques années, il a pu sortir du seuil de pauvreté grâce aux nouvelles méthodes agricoles. "Maintenant, nous comptons entièrement sur la nouvelle technologie et la machinerie pour nous aider dans notre travail", explique Li Jianping.

Avec son revenu annuel au-dessus de la moyenne, Li a développé une passion pour les voyages. En 2013, il a effectué un voyage en Thaïlande (son premier voyage à l'étranger), qui lui a coûté environ 1 000 euros, un dixième de son revenu annuel cette année là. Il s'est rendu compte que cette passion pouvait devenir un objectif. Comme la plupart de ses pesticides venaient de l'étranger, il était curieux de savoir ce qui se pratiquait dans d'autres pays en matière de techniques agricoles.

"Il y a un énorme manque de communication entre la Chine et les autres pays", confie Li Jianping à China Service. Il a été très impressionné par le savoir-faire agricole en Allemagne qu'il a visité en 2016. "Leurs méthodes sont très scientifiques. Ils cultivent en fonction de la quantité de récolte souhaitée ; tout est pensé et planifié à l'avance. De plus, les récoltes ne sont pas affectées par la pollution car les allemands savent contrôler les pesticides et les engrais qu'ils utilisent".

"Nous élargissons notre horizon et encourageons une culture scientifique en investissant massivement dans les technologies et les produits étrangers", explique Li.

Durant ces voyages, Li Jianping a remarqué que les agriculteurs étrangers faisaient de leur mieux pour protéger leur sol. Par conséquent, il a lui-même commencé à utiliser des engrais de meilleure qualité pour son sol. "J'ai dépensé plus de 60 000 yuans en engrais au cours des quatre dernières années, et la qualité du sol s'est effectivement amélioré, donc cela valait le coup".

"Je veux vraiment essayer de me lier d'amitié avec ces étrangers", dit Li Jianping. "A chacun de mes voyages à l'étranger, j'étais impatient de discuter avec les personnes qui partageaient la même passion que moi. Mais à cause de la barrière de la langue, nous ne pouvions communiquer que par l'intermédiaire d'un traducteur".

Li Jianping n'est pas le seul agriculteur chinois qui pense hors des sentiers battus. Chen Yi, du comté de Wuchuan à 300 km de Shangdu, a également commencé à explorer l'apprentissage de l'agriculture par les voyages, notamment aux Etats-Unis.

"Tout le monde essaie d'apprendre de la science et des nouvelles technologies ; je ne peux pas me permettre d'être à la traîne", dit ChenYi. Sur son temps libre, il recueille des informations sur l'industrie agricole américaine et apprend l'anglais pour comprendre les rapports. "A l'évidence, je ne peux pas comprendre l'essence de leur technologie en quelques jours, mais voyager et observer la terre et les récoltes d'autres agriculteurs peut m'aider à faire la différence avec les miennes".

La Chine est un acteur majeur dans le secteur de l'industrie agricole. A la fin de 2015, la population rurale chinoise a dépassé les 600 millions de personnes, dans les régions où Xi Jinping a mis l'accent sur la politique gouvernementale de réduction de la pauvreté.

"Après être allé à l'étranger, je peux comparer l'agriculture et le développement avec d'autres agriculteurs, et évaluer les points à améliorer en Chine", explique Li Jianping. "Je n'ai que 51 ans, je suis encore actif dans mon village. Je peux améliorer mon avenir et celui du village".

(Source : www.chinaminutes.com)

+plus Rendez-vous

chine-info.com

J’aime

Suivez nous sur Facebook chine-info.com

Suivez nous sur Twitter

@chine-info.com

suivre @chine-info.com

chine-info.com

Suivez-nous sur Instagram : chineinfophotos