Suivez-nous | français

C'est la Chine

[Culture] Dis-moi comment tu manges et je te dirais d'où tu viens

Je veux commenter   2017-09-13 09:30:49    Source:Chine-info

Récemment, un post Weibo sur la différence entre les chinois du nord et du sud fait le buzz sur les réseaux sociaux.

En observant ce qu'ils achètent, comment ils achètent et les habitudes alimentaires, on peut déterminer si une personne vient du nord ou du sud de la Chine.

L'auteur de l'article, un chinois du nord, raconte son séjour chez un ami dans le sud. En l'accompagnant faire les courses au marché, il était très surpris de constater que son ami a pu acheter une seule carotte, une tomate et une poignée de pousses de soja. Une chose impossible à faire dans le nord !

Un internaute du sud de la Chine commente l'article : « Il est tout à fait normal pour nous d'acheter un chou chinois ou seulement un demi chou ».

En effet, les chinois du sud ont l'habitude d'acheter juste ce dont ils ont besoin pour cuisiner deux ou trois repas. Chose impossible dans le nord de la Chine, comme en témoigne un autre internaute : « Nous, on a l'habitude de faire du stock. Quand on achète du chou, c'est au moins 20 kg à chaque fois ». Surtout en hiver quand les légumes se font rares, les chinois du nord font du stock.

Dans le sud, alors que la courge cireuse se vend par morceaux, les chinois du nord achètent une courge entière. « Bien sûr que nous achetons une courge entière, sinon personne ne voudra acheter l'autre moitié », explique un chinois du nord.

Dans les commentaires, un autre internaute, originaire du sud mais installé depuis peu dans le nord-est de la Chine, partage son expérience : « Hier, je voulais seulement acheter deux tiges de céleri mais le marchand n'a même pas voulu les peser et me les a tout simplement offerts ».

Inversement, un chinois du nord installé à Chengdu (Sichuan) s'étonne : « Non seulement le vendeur de légumes a accepté que j'achète une très petite quantité de pommes de terre et de laitue, mais en plus il a même proposé de m'aider à les éplucher. J'étais complètement ébahi ! »

Surfant sur le buzz de l'article concernant la différence entre le nord et le sud de la Chine, le site iFeng a dénombre plusieurs autres caractéristiques, que l'on peut distinguer en observant les habitudes alimentaires des chinois.

Par exemple, au cours d'un repas, le chinois du sud commence par boire le bouillon, contenant toutes les vitamines et essentiels nutritionnels des aliments. Même s'il ne doit consommer qu'un seul plat, ce sera assurément le bouillon. Le chinois du nord laissera le bouillon pour la fin du repas et pourra même s'en passer.

Dans le sud, l'oignon, l'ail ou le gingembre sont utilisés parcimonieusement comme condiments pour relever le goût d'un plat alors que dans le nord, ils se consomment tels quels, souvent crus, en accompagnement de viandes.

Pour la bière, là où les chinois du sud ont l'habitude de commander par packs de 6, les chinois du nord en commande plusieurs caisses.

Par ailleurs, beaucoup de chinois du sud ont du mal à comprendre l'amour inconditionnel des chinois du nord pour les raviolis ! Ils en mangent au solstice d'hiver, au Nouvel an, à la Fête Qingming... il n'y a pas une fête dans le nord qui se célèbre sans les raviolis.

On parle même de choc culturel lorsqu'un chinois du sud rencontre un chinois du nord, dans un pays aussi grand que la Chine, dans lequel on pourrait faire entrer plusieurs fois l'Europe. Ainsi, un chinois du nord et un chinois du sud peuvent être aussi différents que peuvent l'être un suédois d'un espagnol.

+plus Rendez-vous

chine-info.com

J’aime

Suivez nous sur Facebook chine-info.com

Suivez nous sur Twitter

@chine-info.com

suivre @chine-info.com

chine-info.com

Suivez-nous sur Instagram : chineinfophotos