Suivez-nous | français

C'est la Chine

[Technologie] Hangzhou : quand la circulation est gérée par un «cerveau urbain»

Je veux commenter  Du Yifei 2017-10-26 13:52:57    Source:Peopledaily.com

Zheng Yijiong, membre féminine de la police de la circulation de Hangzhou, a récemment accueilli un nouveau « partenaire » à intelligence artificielle - un « cerveau urbain ».

Au travail, grâce à la vigilance du cerveau urbain, elle peut gérer les problèmes de circulation rapidement. « Le cerveau urbain peut repérer un accident en une seconde, et, en général, nous pouvons, après avoir été avertis, être sur place dans les cinq minutes ». Zheng Yijiong est devenue la première personne en Chine à diriger la circulation avec un « collègue » à intelligence artificielle.

C'est en octobre 2016 que Hangzhou a lancé le plan de construction d'une ville intelligente et d'un cerveau urbain, conçu pour aider la ville à réfléchir et à prendre des décisions grâce aux données. Hangzhou est également la première ville au monde à appliquer la technologie de l'intelligence artificielle pour la gestion des affaires publiques.

Le cerveau urbain fonctionne depuis un an, et ses résultats sont éloquents. Le cerveau urbain a pris en charge plus de 128 feux de circulation à Hangzhou, permettant de réduire le temps de passage de 15,3% dans la zone pilote ; la gestion automatique des feux de circulation sans intervention humaine a été établie sur 100 carrefours ; de même, sur les voies surélevées de la ville, le temps de circulation a été réduit de 4,6 minutes. Dans la ville centrale, le nombre d'alarmes de la circulation déclenchées par le cerveau urbain dépasse les 500 par jour, avec un taux d'exactitude de 92%.

Zheng Yijiong devant le cerveau urbain de la ville de Hangzhou /Photo : Le Quotidien du Peuple en ligne

Wang Jian, président du Comité technique d'Alibaba, partenaire de la ville de Hangzhou, estime que le contrôle de la circulation grâce au cerveau urbain n'est qu'une première étape vers une future super-intelligence. À l'heure actuelle, l'expérience de gestion de la circulation en ville grâce à un cerveau urbain à Hangzhou a été reprise dans d'autres villes chinoises telles que Suzhou, Quzhou ou encore Macao.

Hangzhou s'est engagée dans la construction d'une ville intelligente. À Hangzhou, de nombreux services sont accessibles et payable via smartphone. Par exemple, 95% des supermarchés et boutiques de Hangzhou acceptent le paiement par Alipay, et plus de 98% des taxis acceptent les paiements par téléphone mobile. A ce jour, les habitants de Hangzhou peuvent, grâce à Alipay, profiter de plus de 60 services de la ville (administration, location de voitures, services médicaux, etc.).

À l'heure actuelle, la Chine compte près de 600 villes promouvant l'établissement de cités intelligentes. Avec les big data (mégadonnées), l'internet des objets, l'intelligence artificielle et autres technologies, le concept de ville intelligente devrait déclencher une nouvelle vague de construction immobilière. L'Institut supérieur d'économie industrielle de Chine prévoit ainsi qu'en 2017, la taille du marché des villes intelligentes en Chine va dépasser 6 000 milliards de yuans (906 milliards de dollars) et, d'ici 2021 ce marché atteindra 18 700 milliards de yuans (2 824 milliards de dollars).

Du Yifei

+plus Rendez-vous

chine-info.com

J’aime

Suivez nous sur Facebook chine-info.com

Suivez nous sur Twitter

@chine-info.com

suivre @chine-info.com

chine-info.com

Suivez-nous sur Instagram : chineinfophotos