Suivez-nous | français

C'est la Chine

[Société] Les chats, une tendance de notre temps ?

Je veux commenter   2018-08-01 10:13:14    Source:Chine-info

Source:Xinhua

Une nouvelle expression a vu le jour récemment sur les réseaux sociaux chinois pour décrire l'engouement et la passion des internautes pour les chats. Littéralement "nuage aspire chat" (云吸猫 yun xi mao), l'expression implique à la fois un phénomène numérique ("nuage" faisant référence au monde de l'internet, en anglais "cloud") et une addiction ("aspirer" similaire à l'action de fumer ou aspirer des substances). Ce phénomène, loin de rester dans le monde virtuel, se popularise de plus en plus, surtout auprès des jeunes chinois.

Les chats, une niche économique

L’économie féline est née au Japon, suite à l'accroissement du nombre de célibataires qui choisissent le chat comme compagnon. Les économistes japonais ont remarqué que les chats suscitaient l'affection et qu'ils pouvaient devenir un instrument économique. Selon un chercheur de l’université de Kansai au Japon, les chats ont contribué à hauteur de 2,3 billions de yens au PIB japonais, loin devant le groupe d'idoles de J-Pop AKB48.

Cette tendance est en train de se propager Chine qui, depuis quelques années, a vu les « bars à chats » se populariser à une vitesse fulgurante à Pékin, Shanghai et d'autres villes de premier rang avant de commencer à envahir les villes de second rang.

Les « bars à chats » utilisent le cadre, le service et l'expérience de la proximité avec les chats pour attirer les amoureux des félins, qui peuvent profiter pleinement de la présence de ces derniers, les caresser et jouer avec eux, sans avoir à s'occuper de leur hygiène. Aujourd'hui, ce sont essentiellement les cadres qui fréquentent ces bars/cafés où les consommations sont plus chères qu'ailleurs. Une clientèle idéale qui possède à la fois le pouvoir d'achat et le besoin (ou désir) de profiter de la présence apaisante des félins après une dure journée de travail. Le bar à chats apparaît comme une « économie de guérison » pour les jeunes célibataires.

Les chats et la culture geek*

En Chine, l'engouement des internautes pour les photos et vidéos de chats en ligne est étroitement lié au développement des réseaux sociaux et de l'internet. Selon l'analyse de chercheurs en communication sur internet, les geeks seraient à l'origine de ce phénomène. Grands producteurs de contenus web depuis les années 1990, ils sont réputés casaniers et souvent associés aux chats (à tort ou à raison), un compagnon avec qui ils partageraient quelques similitudes : comme les félins, ils sont peu sociables, n'ont pas besoin de sortir, dorment beaucoup et sont surtout actifs la nuit.

Il paraîtrait même que le succès initial de YouTube le doit aux vidéos de chats en ligne ! Pour les internautes du début du XXème siècle, aimer les chats est une chose mais en élever un chez soi en est une autre. Mais les vidéos de chats postés sur internet sont une toute autre expérience. Petit à petit, de plus en plus d'internautes et maîtres de chats ont commencé à partager les vidéos de leur félins dans des situations diverses et l'on assiste à l'engouement que ces vidéos suscitent aujourd'hui auprès des internautes amoureux des chats.

La passion des chats, un phénomène qui n'est pas prêt de s'essouffler.

*geek : personne passionnée par un ou plusieurs domaines précis, plus souvent utilisé pour les domaines liés aux « cultures de l'imaginaire » (certains genres du cinéma, la bande dessinée, les jeux vidéo, les jeux de rôles, etc.), ou encore aux sciences, à la technologie et l'informatique ; parfois au détriment de la vie sociale.

A lire aussi:

+plus Rendez-vous

chine-info.com

J’aime

Suivez nous sur Facebook chine-info.com

Suivez nous sur Twitter

@chine-info.com

suivre @chine-info.com

chine-info.com

Suivez-nous sur Instagram : chineinfophotos