Suivez-nous | français

C'est la Chine

[Société] Les nouveaux métiers qui allient travail et passion

Je veux commenter   2018-08-03 09:06:35    Source:Chine-info

Source : Xinhua

Depuis quelques années, la société chinoise voit de plus en plus de jeunes qui refusent de se conformer aux voies toutes tracées par les parents ou qui s'éloignent du métier pour lequel ils ont consacré des années d'étude. Un marché du travail hyper concurrentiel et une volonté d'allier passion et travail peuvent être à l'origine de ce phénomène qui a pour conséquence l'apparition de « nouveaux métiers ».

A l'instar de Yang Fan, de Guizhou, qui a abandonné ses études à l'université pour devenir « expert en ménage ». Pour ce jeune homme, il ne s'agit pas simplement de faire le ménage chez les gens mais d'offrir un service de gestion complet de la vie quotidienne. Par exemple, pour le service de rangement de vêtements, Yang Fan s'occupe de plier les vêtements et de les ranger selon les habitudes de l'employeur. C'est un service de ménage sur mesure. « Les métiers traditionnels ne répondent plus aux besoin des nouveaux consommateurs », explique Yang Fan.

Facturé en fonction de la superficie des logements, Yang Fan peut gagner près de 10 000 yuans (environ 1 200 €) par mois trois à quatre missions.

Dans sa volonté d'apporter un service de grande qualité, Yang Fan suit des règles strictes qu'il s'est lui-même imposées telles que l'orientation du crochet des ceintres dans la penderie, l'espace entre chaque vêtement, l'unification des méthodes de rangement, etc.

Pour Yang Fan, être organisateur d'intérieur nécessite à la fois patience et sens des responsabilités, mais aussi l'apprentissage d'une multitude de connaissances.

Yang Yushu, quant à lui, est testeur d'hôtels, l'un des métiers réputés les plus aisés par les internautes car le testeur est logé, blanchi et nourri dans divers hôtels du pays ou du monde sans qu'il ait à dépenser un sous. Mais pour Yang Yushu, c'est un vrai métier, plus difficile qu'il n'y paraît. C'est un travail qui nécessite effort physique et intellectuel.

« Bien que je dors et mange gratuitement dans les hôtels, il s'agit d'un travail avant tout, que je prends très au sérieux et dans lequel j'investis de l'énergie et du temps. Car au bout du compte, je dois produire un rapport qui ait de la valeur pour les hôteliers et les voyageurs », explique Yang. Pour lui, tester une chambre est une expérience qui mobilise tous les sens : la vue pour observer l'ordre et la propreté, l'odorat pour discerner la présence ou non d'odeurs étranges, le toucher pour sentir le confort et l'ouïe pour vérifier le degré d'isolation des murs... Le test va de la politesse des employeurs croisés dans les couloirs jusqu'aux plans de l'hôtel dans son ensemble et ses environs.

« Lorsque je teste une chambre, je suis constamment en train de collecter des informations. En général, je prends une centaine de photos rien que pour un modèle de chambre, en sachant que certains hôtels ont une dizaines de modèles de chambres... Dans ce cas, cela me prend une bonne demie journée et je repars avec un milliers de photos. »

Pilote professionnel de drone, styliste culinaire, acheteur personnel... Les nouveaux modes de consommation sont sans cesse stimulés par le développement économique où les marchés sont de plus en plus parcellisés, incitant la naissance de nouveaux métiers dans lesquels une jeunesse chinoise est prête à s'investir.

A lire aussi:

+plus Rendez-vous

chine-info.com

J’aime

Suivez nous sur Facebook chine-info.com

Suivez nous sur Twitter

@chine-info.com

suivre @chine-info.com

chine-info.com

Suivez-nous sur Instagram : chineinfophotos