Suivez-nous | français

C'est la Chine

Étudier en Chine (3/5) : Choisir une université chinoise

Je veux commenter  Kavian ROYAI 2018-12-28 13:19:41    Source:Le 9

Lieu qui fait rêver, perspectives de voyages, type de climat recherché, recommandation d´un camarade... À l’heure où les universités chinoises commencent à monter en gamme, ne faudrait-il pas aussi regarder la qualité des enseignements, la réputation, etc. Comment choisir ?

Le nouveau campus de l'Université de Pékin à Oxford en Angleterre. Photo CNS

Il existe près de 2 800 établissements supérieurs en Chine. Parmi eux, un millier environ est autorisé à recevoir des étudiants étrangers, soit plus de 700 établissements dits « locaux » d’une part, et 279 établissements spécialement autorisés à distribuer directement des bourses gouvernementales d’autre part. Même en se focalisant sur les derniers, le choix reste pléthorique. Les classements ne manquent pas : les plus fameux sont le classement de Shanghai, décrié par les Européens qui n’y figurent pas en bonne place ; le classement QS, publié par un cabinet privé londonien. Ce dernier vient tout juste ce mois-ci de placer pas moins de 11 universités chinoises dans les 100 meilleurs établissements mondiaux... contre seulement 3 établissements français! Si vous visez le top des établissements, comme l’Université de Pékin, ou l’Université Tsinghua, ces classements sont assez unanimes. Mais vous pourriez chercher juste une bonne Université, sans vouloir qu’elle soit située en tête des classements. De plus vous pourriez vouloir éviter les grandes villes occidentalisées des provinces riches où la plupart d’entre elles se trouvent, car votre but est juste de perfectionner votre langue. Et puis, les classements peuvent toujours s’avérer contestables : doutes autour d’éventuels conflits d’intérêts sur les autorités qui les émettent, critères discutables, etc.

Les programmes 211 et 985, respectivement lancés en 1995 et 1998, constituent encore aujourd’hui un vrai label. Le premier regroupe 117 universités de pointe, et le second, encore plus sélectif, en regroupe 39. D’une manière générale, les meilleures universités font partie de ces deux programmes. Ce «label» est visible sur la fiche de chaque établissement listé sur le site d’information officiel www.campuschina.org.

Une autre manière consiste à rechercher si l’université en question fait partie d’un programme de soutien du gouvernement chinois. Ne pouvant financer toutes les universités du pays, la Chine a, dans les années 90, opté pour une approche sélective en permettant seulement aux plus prometteuses d’obtenir d’importants fonds publics. Ce sont ces programmes qui, au fur et à mesure, ont propulsé les heureux bénéficiaires dans le haut des classements actuels. De plus, ces programmes sont souvent connus des Chinois. Ainsi, si l’Université du Sichuan n’est pas tant renommée à l’étranger (rang 151 à 200 au classement international de Shanghai 2017), elle véhiculera cependant une bonne image auprès durecruteur chinois qui sait que l’établissement fait partie, par exemple, des programmes 985 et 211: la crème des universités. Dernier en date, le programme double firstclass (双一流) de 2017, regroupe 42 universités (mais aussi 140 départements d’université), distinguées hiérarchiquement en deux « classes », et destinées à contribuer à la montée en puissance du pays sur la scène internationale. C’est celui que nous présentons ici.

A lire aussi:

+plus Rendez-vous

chine-info.com

J’aime

Suivez nous sur Facebook chine-info.com

Suivez nous sur Twitter

@chine-info.com

suivre @chine-info.com

chine-info.com

Suivez-nous sur Instagram : chineinfophotos