menu
menu
seacher

Exposition "Regards" de Peng Wan TS - MAM - Paris (du 11/10/19 au 09/02/20)

2019-09-26

Dans le parcours des collections, le Musée d’Art Moderne de Paris consacre une exposition à Peng Wan Ts, pour les quatre-vingts ans de l’artiste et à l’occasion du don de ce dernier au musée de l’une de ses plus importantes compositions Le Banquet (1981-2006).

L’enfant à la poupée ou Portrait de la fille de l’artiste, Chang Ming, 1968, huile sur toile, 61 x 46 cm, collection particulière, © Peng Wan Ts, photo Serge Veignant

Artiste né dans le Sichuan en 1939 et formé à Taïwan, où il arrive alors qu’il est encore enfant, Peng Wan Ts y observe les formes les plus récentes de l’art occidental avant de s’installer en France en 1965. Quatre ans auparavant, la Biennale de Paris présentait pour la première fois son œuvre au public parisien. C’est là l’origine d’un intense lien d’affection qui s’est renforcé au gré des rencontres. Paris, dans les années 1960, demeure en effet la ville où convergent les artistes, de Zao Wou-Ki avec lequel s’amorce un long compagnonnage indépendant des choix esthétiques de l’un et de l’autre, aux nombreux amis français avec lesquels il n’a cessé de dialoguer.

Le Cerf-volant, 2008-2012, huile sur toile, 130 x 130 cm, collection particulière, © Peng Wan Ts, photo Philippe Wang

Peng Wan Ts a choisi d’offrir au Musée d’Art Moderne de Paris une peinture qu’il mit plus de vingt ans à composer, précédée de nombreuses esquisses : Le Banquet (1981-2006), œuvre complexe et savante, pourrait se comparer à une moderne comédie humaine dans laquelle la finesse des détails et l’harmonie chromatique contrebalancent l’acidité perçue. Portant la marque de Georg Grosz ou de Stanley Spencer, ses œuvres n’ont cessé d’emprunter à des sources plus anciennes, tant européennes qu’asiatiques. Son travail témoigne d’un intérêt presque obsessionnel pour la figure humaine. Par la violence contenue de ses peintures et dessins, Peng Wan Ts se tient toujours à la lisière de la critique sociale et politique, ayant été intimement touché par la dureté des temps. Autour de ce don d’une générosité extrême, l’artiste a choisi de présenter un ensemble d’œuvres composant les jalons d’un art profondément singulier, traversant les débats de la scène parisienne que Peng Wan Ts observait en philosophe.

Commissaire : François Michaud

Le Banquet, 1981-2006, huile sur toile, 130 x 162 cm, Musée d’Art moderne de la Ville de Paris, don de l’artiste, © Peng Wan Ts, photo Philippe Wang

Exposition Regards de Peng Wan TS

Du 11 octobre 2019 au 9 février 2020

Musée d'Art Moderne de Paris

11 Avenue du Président Wilson

75116 Paris

Tél : 01 53 67 40 00

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la newsletter de Chine-info !

Commentaires

Rentrez votre adresse e-mail pour laisser un commentaire.