menu
menu
seacher

Cette semaine à la télé : 3e épisode de « La Chine au fil des rails » (du 18 au 24 juillet 2020)

2020-07-17 Chine-info

Chaque vendredi, la rédaction fait un focus sur les programmes TV de la semaine à venir ayant pour thème la Chine à travers des faits de société, de l’histoire, de l’économie, de la nature, etc.

LA CHINE AU FIL DES RAILS – La route à grande vitesse

Mardi 21 juillet – 14h40

Les premiers épisodes disponibles sur France.tv

FRANCE 5

Documentaire - 65 mn

Réalisation : Jean-Luc Geneste, Julien Guitard

Production : France

Jérémy et Xu Li voyagent à bord du Fuxing, train ultra rapide reliant Beijing et Shanghai. Sur leur route, ils découvrent le mont Tai et la ville de Suzhou.

CHINE-USA, LA BATAILLE DE L’OMS

En replay jusqu’au 28 août 2020 sur Arte.tv

ARTE

Documentaire

Réalisation : Pierre Haski

Durée : 55 mn

Production : France (2020)

La crise duCovid-19est aussi celle de l’Organisation mondiale de la santé, accusée d’avoir fermé les yeux sur les responsabilités de la Chine. Le journaliste Pierre Haski enquête sur cette faillite, au cœur de la pandémie.

LE PANDA GÉANT

En replay jusqu’au 6 septembre 2020 sur Arte.tv

ARTE

Documentaire

Réalisation : Jacky Poon, Mark Fletcher

Production : Autriche (2019)

Depuis 2003, neuf pandas géants de la réserve naturelle chinoise de Wolong ont été réintroduits dans la forêt de bambous des monts Qinling. Nés dans la station d’élevage et de recherche de la réserve, ils n’ont pas eu de contacts rapprochés avec l’homme avant leur réimplantation en milieu naturel. Pendant trois ans, une équipe de scientifiques a suivi l’un d’entre eux, de sa naissance à la découverte de son nouvel environnement.

LES MAL-AIMÉES DE LA CHINE

En replay jusqu’au 7 septembre 2020 sur Arte.tv

ARTE

Documentaire

Réalisation : Shosh Shlam, Hilla Medalia

Durée : 83 mn

Production : Allemagne – Royaume-Uni (2020)

Portrait sensible de trois célibataires chinoises dans un pays qui enjoint les femmes à se marier jeunes, sous peine d’être rejetées par leur famille et stigmatisées par l’État.

En Chine, les femmes célibataires de plus de 27 ans entrent dans la catégorie des sheng nu ("celles qui restent"), en référence à ces perles que l’on délaisse. Les codes sociaux stigmatisent celles qui tardent à se marier ou veulent s’affranchir des traditions. Elles subissent une pression familiale constante et sont pointées du doigt par un État culpabilisateur. Pourtant, c’est bien la politique de l’enfant unique qui est à l’origine de ce malaise. La naissance d’un garçon étant toujours préférée à celle d’une fille, on dénombre en Chine 40 millions d’hommes de plus que de femmes. Le gouvernement voit dans ce déséquilibre un danger pour la paix sociale et pousse les Chinoises à convoler le plus tôt possible.

En complément de lecture sur Chine-info :

« En Chine, le calvaire des "jeunes vieilles filles" »

« En Chine, le mariage c'est démodé »

« Les femmes urbaines chinoises de plus en plus carriéristes »

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la newsletter de Chine-info !

Commentaires

Rentrez votre adresse e-mail pour laisser un commentaire.