menu
menu
seacher

Cette semaine à la télé : « Le sac du Palais d’été » et « Le paradoxe de Wuhan » en replay (du 14 au 20 novembre 2020)

2020-11-13 Chine-info

Chaque vendredi, la rédaction fait un focus sur les programmes TV de la semaine à venir ayant pour thème la Chine à travers des faits de société, de l’histoire, de l’économie, de la nature, etc.

QUAND L’HISTOIRE FAIT DATES – Octobre 1860, le sac du Palais d’été de Pékin

En replay jusqu’au 23/12/2020 sur Arte.tv

@ harrylxt/Pixabay

Documentaire - 65 mn

Réalisation : Juliette Garcias

Production : France

En octobre 1860, 3 000 soldats britanniques, et autant de français, pillent et détruisent méthodiquement le Yuánmíng Yuán, palais d'été de l'empereur Qing Xianfeng. Point culminant de la seconde guerre de l'opium opposant à la Chine les puissances coloniales de la France et du Royaume-Uni, l'événement constitue un acte sans précédent de violence occidentale, qui fait du vandalisme le fondement d'une politique de soumission.

Cet épisode historique est aussi le signe de la résistance commerciale de l'immense empire chinois au capitalisme mondial en cours de construction.

CHINE, LE PARADOXE DE WUHAN

En replay jusqu’en 2023 sur Arte.tv

© Feng Guodong/Xinhua

Reportage - 25 mn

Réalisation : Sébastien Le Belzic

Production : France

Qui connaissait Wuhan il y a quelques mois ? Grand comme New-York, ce port industriel et francophile sur le fleuve Yangtsé, berceau de l’épidémie de Covid-19, ignorait le monde, tout comme le monde l’ignorait. Et puis, en cours d’année, Wuhan est devenu synonyme de pandémie, engendrant la peur à l’échelle mondiale.

Douze millions de Wuhanais sont restés cloîtrés près de trois mois, prisonniers d’une ville mise sous cloche. Même en Chine, être Wuhanais, signifiait être pestiféré. Jusqu’au mois de mai, quand le régime chinois a annoncé la victoire totale sur le virus. Plus aucun malade du Covid-19 n’a été recensé. Wuhan est devenue la ville vitrine de la propagande chinoise. Alors, petit à petit, les restaurants ont rouvert leurs portes. Les parcs d’attractions ont à nouveau accueilli des visiteurs. Et les marchés de nuit ont rallumé leurs enseignes clignotantes. Sébastien Le Belzic témoigne du vent de liberté qui souffle sur la capitale de la province du Hubei. Aujourd’hui, à Wuhan, la fête bat son plein, sans masque : de la rigueur au laisser-aller, la ville comble son retard sur la vie.

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la newsletter de Chine-info !

Commentaires

Rentrez votre adresse e-mail pour laisser un commentaire.