Zhang Xuezhi, la poésie picturale de l’humanité

2018-02-19 18:15:45 Chine-info.com Sonia Bressler

Savons-nous quoi écrire quand nous sommes foudroyés ?

Savons-nous réfléchir quand nous sommes bouleversés ?

Les mots suffisent-ils à retranscrire une expérience ? Hier la neige revenait àParis, comme pour nous remémorer que seule la nature règne sur l’humanité.

Dans les allées du salon Art Capital des artistes à foison, mon regard divague,joue et rejoue de mes habitudes culturelles. Des prismes, des traits, des épaisseurs. Jecherche le « choc », le moment où l’émotion va me transporter.

Les pas, les mots, les traits, les joies musicales d’un piano au Grand Palais. Tout confère un vertige à la Stendhal. Une valse effrénée dans la question de l’Artcontemporain. Que doit-il dire ? A-t-il seulement quelque chose à dire ?

Par notre langue, notre apprentissage de celle-ci, nous sommes contraints à voir le monde, à entrevoir nos perceptions limitées, elle est notre articulation entre nous et le monde qui nous entoure. Pouvons-nous encore répondre sur le rôle de l’Art et son essoufflement ?

Au détour des allées, dans ce froid sibérien. Une couleur m’appelle puis uneforme ou des formes. Il y a comme un sursaut coloré, une joie animale, uneconvocation des histoires lointaines et pourtant si présentes. Trois grandes oeuvressemblent descendre du ciel et nous raconter l’histoire de la civilisation. Elles sontvivantes, vibrantes. Elles mêlent les premières recherches idéographiques et les joiesd’une nature intacte. Elles respirent et nous invitent au voyage.

Elles sont la création de ZHANG Xuezhi. Diplômé de l'Académie des beaux-Arts de l'Université de Ningxia en 1980. Ici une dizaine de ses oeuvres sont présentées. Elles illuminent le monde, éblouissent les coeurs, enchantent les yeux,provoquent une respiration.

De symbole en symbole, tout un monde se dessine sous nos yeux. Son travailconsiste à rechercher les traces de l’art pariétal. Je l’imagine au coeur des Monts Helan (贺兰山), allant à la découverte des toutes premières traces de notre humanité. Car c’est bien de cela qu’il s’agit d’interroger, comprendre ces premières traces de notre humanité.

Histoire de Monts Helan

Deux poissons tournent autour du temps. Des animaux dessinent la flèche d’untemps qui ne cesse d’aller et venir. Et puis il y a cette écriture qui se joue des mots, etdes perspectives. Elle est un souffle, une danse, une brise légère d’un vent de printemps. Plus loin, il y a ce coq, il est fier, il semble indiquer la marche de l’histoire. Que devons-nous y lire ? La joie d’être ici de partager un présent ? Ou bien les traces d’un temps qui se répète à l’infini ?

ZHANG Xuezhi me renverse car s’il s’agit bien d’art pariétal, il n’y a pas depassé, pas de futur juste un présent qui emporte. Il est le pionnier dans son art, il sejoue d’une déclinaison d’une seule et même couleur pour jouer avec nos habitudes deperspective. Un lavis moderne et vivant. Cette technique (水墨画) remonte à lapériode de la dynastie Song. Une seule couleur qui, en se diluant, se métamorphose.Chaque dilution est une histoire, un mythe propre à l’artiste. Il dilue dans de l’eau lapierre à encre, ce qui lui permet de s’échauffer le poignet avant de se lancerdans la réalisation de son oeuvre.

ZHANG Xuezhi est surnommé « le pionnier de l’Art Pariétal chinois » mais il a également été directeur adjoint de l’Institut de Calligraphie et de la peinture del’Institut Central de l’Histoire et de la Culture de Chine.

ZHANG Xue zhi est une découverte, un moment précieux de bonheur, un éclair de lumières au coeur de la grisaille parisienne. Ses toiles chantantes, dansantes,prolongent la vie, on ressent tout le parcours de l’artiste. Les prés parcourus, leschamps côtoyés, les bois traversés, les sentiers suivis. En regardant ses oeuvres, nousallons du ciel à la terre, en regardant de quoi l’espace est fait. Nous allons et revenonsvers l’univers. C’est une promenade enchantée.

Rendre un culte à soleil

Sonia Bressler -Docteur en philosophie et épistémologie. Consultante en communication & stratégie. Enseignante-Chercheuse à l'SERAM, elle développe des recherches sur l'éthique et les nouvelles technologies ainsi que sur le langage et l'influence. Fondatrice de la Route de la Soie - Éditions, maison d'édition indépendante qui a pour objectif l'humanisme et la découverte des cultures.

Vous êtes membre ? Connectez-vous

Publicité
NEWSLETTERS

Veuillez saisir votre adresse e-mail pour recevoir notre newsletter!