CARACTERES D'ASIE – TRESORS DE LA BIBLIOTHEQUE. Exposition au musée national des arts asiatiques - Guimet (Du 07 mars au 28 mai 2018)

2018-03-09 15:05:26 Chine-info.com Emmanuel Lincot

Le musée Guimet dévoile une partie du fonds patrimonial de la bibliothèque ainsi que son évolution depuis la constitution de ce fonds au XIXème siècle. Présentés au cœur même de ce lieu historique qui abrite la collection d’origine constituée par Emile Guimet, les ouvrages anciens sélectionnés et ressortis des réserves nous initient aux écrits traitant de l’Asie dans le regard occidental jusqu’au XIXème siècle. On admirera tout particulièrement les écrits des missionnaires jésuites sur la Chine. Ils sont à l’origine de la sinologie moderne.

Il n’est que d’admirer La Chine d’Athanase Kirchere édité en 1670 pour s’apercevoir que cette exposition est exceptionnelle. La sélection des ouvrages a été difficile tant il est vrai que ce fonds de livres anciens est riche. C’est à l’ombre des cariatides soutenant la rotonde de l’ancienne bibliothèque que l’on découvre une série de gravures représentant les victoires de l’empereur Qianlong (1711-1799) sur les marches de l’Empire. « Le khan de Badakhshan demande à se soumettre » est l’une d’elles réalisées en France à la demande du très sinophile ministre de Louis XV, Henri Bertin, auprès de l’artiste Charles-Nicolas Cochin. « On reçoit la soumission de l’Ili » en est une autre. Elle est contemporaine de ce temple magnifique, visible encore aujourd’hui, à 200 kilomètres de Pékin, érigé au sein de l’immense résidence d’été de Chengde pour commémorer à son tour le triomphe des armées sino-mandchoues sur les tribus kazakhs. D’autres œuvres sont exposées. Ce sont des textes religieux. Ils témoignent de la diffusion des modes de pensée et du bouddhisme dans toute l’Asie. Adaptés, traduits, illustrés et reproduits sur tout support, ils forment la trame des contacts établis sur le vaste continent. On sera sensible à la diversité des supports : xylographie sur papier, format oblong des feuilles de palmes présents en Inde et en Asie du Sud-Est, textes manuscrits gravés - tel ce magnifique ensemble de Diagrammes bouddhiques à l’encre jaune sur papier noir, originaire de la Thaïlande - ou ces formes hybrides au Tibet ou encore écorces et laques. Autant de témoignages rares, parfois inattendus pour découvrir la richesse du patrimoine asiatique dans le domaine de l’écriture (invention des sinogrammes, caractères chinois imprimés, calligraphie…) ainsi que l’inventivité des peuples asiatiques qui inscrivent durablement dans le livre leur destinée au fil du temps.

Emmanuel Lincot

Informations pratiques :

Musée national des arts asiatiques – Guimet : 6, place d’Iéna, 75116 Paris – Métro : Iéna.

Ouvert tous les jours sauf le mardi, de 10h à 18h.

Catalogue de l’exposition : 10 euros.

Vous êtes membre ? Connectez-vous

Publicité
NEWSLETTERS

Veuillez saisir votre adresse e-mail pour recevoir notre newsletter!