Vidéo -- Saône Chang : un personnage clef dans la création d'un art moderne proprement chinois

2018-12-11 18:30:34

À l’occasion du lancement de l’exposition La Beauté éternelle de Dunhuang, qui présente ses contributions à l’art moderne chinois, l’artiste Saône Chang revient sur sa vie consacrée à l’art de Dunhuang dans une interview.

Chang Shana, ou Saône Chang, est artiste, éducatrice, célèbre designer chinoise et fille du « Saint patron de Dunhuang », Chang Shuhong.

Porteuse de la volonté de son père, elle a consacré sa vie à la protection, la recherche et l'enseignement de l'art de Dunhuang. Dès l'âge de 12 ans, elle commence à assister son père dans ses travaux de copie des peintures murales de Dunhuang et révèle des talents artistiques exceptionnels.

Saône Chang a su créer un style artistique unique, grâce à son approche naturelle et sa technique gracieuse, qui a apporté une contribution exceptionnelle à l'intégration de la culture traditionnelle chinoise dans le design contemporain.

L'exposition La beauté éternelle de Dunhuang, présentée depuis 2014 dans de nombreuses villes chinoises et dans le monde, englobe les travaux de Saône Chang dont les copies des peintures murales de Dunhuang, les esquisses des créations design et les réalisations design, témoignages de la sublimation et de l'héritage de l'art de Dunhuang.

Saône Chang (Chang Shana 常沙娜 en chinois), est née en 1931 à Lyon, d'où son prénom français choisi en référence à la rivière qui traverse la ville.

Fille de Chang Shuhong (常书鸿), surnommé le « Saint patron de Dunhuang » et fondateur des études de Dunhuang, Saône Chang pratique l'art dès son plus jeune âge aux côtés de son père.

En 1948, alors âgée de 17 ans, Saône Chang par étudier aux Etats-Unis et intègre l’Ecole des Beaux-Arts de Boston. À son retour en Chine en 1950, elle fait la connaissance de la grande architecte et poétesse Lin Huiyin, pour qui elle commence à travailler en tant qu’assistante au Département de l’architecture à l’Université Tsinghua, qui deviendra au milieu des années 1950 une des universités chinoises les plus prestigieuses dans l’artisanat et le design.

Saône Chang fut promue Vice-présidente de l’Académie centrale de l’artisanat en 1982. Un an plus tard, elle devient Présidente de l’Académie, poste qu’elle occupera pendant 15 ans.

Aujourd’hui retraitée, Saône Chang réside à Pékin.

Vous êtes membre ? Connectez-vous

Publicité
NEWSLETTERS

Veuillez saisir votre adresse e-mail pour recevoir notre newsletter!