Box-office Chinois : le raz-de-marée de « The Mermaid »

2016-02-23 18:48:48 Chine-info.com Jésus Castro-Ortega

A peine plus de deux mois après la sortie du très médiatisé « Star Wars : Le Réveil de la Force », qui avait suscité l’emballement plus ou moins justifié de la sphère médiatique, un nouveau phénomène venu d’Asie est en passe de secouer le monde très fermé d’Hollywood : vendredi dernier « The Mermaid » , le dernier film de Stephen Chow (dont seuls « Shaolin Soccer » et « Crazy Kung Fu » ont été distribués en salles en France), est devenu le plus gros succès du cinéma Chinois en engrangeant plus de 400 millions de dollars de recettes, loin devant le mastodonte spatial de Disney qui, selon le magazine Forbes, « atteindra avec peine les 150 millions de dollars. »

Avec ce record, que personne n’attendait vraiment, « The Mermaid » ébranle à la fois les certitudes d’Hollywood et prouve qu’il y a bien un « réveil de la Force », mais qu’il est en train de se produire du côté de la Chine. Plusieurs observateurs du monde de l’industrie du cinéma avaient déjà constaté qu’un changement de mentalité allait progressivement s’opérer dans la manière dont Hollywood conçoit et pense ses films. En novembre dernier le site web du Los Angeles Times rapportait qu’en 2017 la Chine deviendrait le premier marché du cinéma au monde, devant les Etats-Unis. Mais malgré cette évidence arithmétique (il se construit 15 nouvelles salles de cinéma par jour en Chine), les distributeurs américains continuent d’ignorer royalement (mais pour combien de temps ?) les films venus d’Asie. Au grand dam de certains critiques qui ne comprennent pas cette attitude. Dans son article enthousiaste sur le film de Stephen Chow, le journaliste Simon Abrams (du site rogereberts.com) se fend d’une remarque acerbe envers Sony, le distributeur américain de « The Mermaid » : « C’est la triste réalité des films étrangers aux Etats-Unis aujourd’hui : le marché domestique favorise tellement les films en langue anglaise (…) que le deuxième film le plus populaire au monde est traité comme s’il n’existait même pas ».



En France la situation n’est guère différente car seule une poignée de films Chinois (sur les quelque 600 produits chaque année) parvient à se frayer un chemin jusque dans les salles de l’hexagone, la plupart demeurant cantonnés à des participations en festivals. Comme le fait remarquer avec humour le journaliste et critique Rafik Djoumi (l’émission « Bits » sur Arte, « Capture Mag ») devant le succès historique de « The Mermaid » en Chine : « A ce rythme là, il va finir par sortir dans, au moins, 5 salles Art et Essai chez nous. » . A ce jour, pourtant, aucun distributeur français n’a encore montré de l’intérêt pour ce film, et aucune date de sortie (même en dvd) n’a été avancée…


Capture d'écran / Page Facebook de Rafik Djoumi / Post daté du 21/02/2016

Il ne reste plus qu’à espérer que le succès de « The Mermaid » suscite au moins la curiosité des distributeurs occidentaux, et au mieux leur fasse prendre conscience qu’il y a une vraie cinématographie venue d’Asie, riche, variée, qui ne demande qu’à rencontrer son public de ce côté-ci du monde.

Jésus Castro-Ortega

Découvrez la bande-annonce de « The Mermaid » (chinois sous-titré en anglais):

Vous êtes membre ? Connectez-vous

Publicité
NEWSLETTERS

Veuillez saisir votre adresse e-mail pour recevoir notre newsletter!