BLIND MOUNTAIN sélectionné au 23ème FICA de Vesoul

2017-02-07 14:49:04 eastasia.fr Marc L’Helgoualc’h

Sorti en DVD en octobre 2017, le film dramatique Blind Mountain réalisé par Li Yang a été sélectionné dans la catégorie Campagnes d'Asie au 23ème Festival International des Cinémas d’Asie (FICA). Une belle occasion de découvrir ce beau film sur grand écran !

Dans le nord de la Chine, au début des années 90, Bai Xumei (interprétée par Lu Hang), étudiante en médecine, est enlevée et vendue par des trafiquants. Elle a alors le choix de s'échapper, se résigner ou se tuer. Mais elle découvre qu’elle n’est pas la seule femme du village vendue comme épouse et que les autorités et les villageois sont complices de ces crimes.

Blind Mountain est le deuxième film de fiction de Li Yang, après Blind Shaft. Aux dires du réalisateur, Blind Mountain est tiré d'une histoire vraie mais il a dû apporter des modifications au scénario pour que le film soit accepté par le comité de censure chinois. Li Yang a également dû faire face à quelques soucis de financement. En effet, les investisseurs se sont montrés très frileux face à un tel sujet et Li Yang a donc été obligé de puiser dans ses propres deniers mais aussi d’emprunter de l'argent à ses proches. Le budget du film a alors été très limité et le tournage s'est effectué dans des conditions précaires (repas rationnés, acteurs non rémunérés, etc). Pour ajouter un peu de challenge, le film a été tourné dans un village reculé du Nord de la Chine, dans des conditions climatiques difficiles. Pourtant, Li Yang est allé jusqu'au bout de son projet et livre un film pastoral à la violence larvée filmé dans des décors pour le moins lugubres.

En s’inscrivant dans des décors naturels et en mettant en scène de véritables paysans, Li Yang atteint un réalisme poignant pour traiter un sujet dramatique qui s’est développé en Chine dans les années 90. Le réalisateur n’use d’aucun artifice particulier (le manque de moyens et de matériels expliquant cela). Le sujet se suffit à lui-même pour être suffisamment dramatique et susciter l’intérêt du spectateur. Passée l’horreur des premières séquences, l’histoire se stabilise dans le quotidien de la jeune femme séquestrée. Un quotidien presque banal et « normal » : tâches domestiques, lessive, cuisine, fêtes de village, lectures des journaux, attentes du facteur… et même un léger flirt avec l’instituteur local.

Avec Blind Mountain, Li Yang voulait laisser une trace d’un passé sombre de la Chine et il réussit à le faire.

Marc L’Helgoualc’h

East Asia

Vous êtes membre ? Connectez-vous

Publicité
NEWSLETTERS

Veuillez saisir votre adresse e-mail pour recevoir notre newsletter!