LE PROBLEME A TROIS CORPS - L’aube de la science-fiction chinoise ?

2017-01-12 15:25:48 Chine-info.com Jésus Castro-Ortega

Premier tome d’une trilogie de SF ambitieuse « Le Problème à Trois Corps » se déroule à deux époques : pendant les heures sombres de Révolution Culturelle, en 1967, et de nos jours, avec pour fil conducteur le parcours tragique d’une jeune astrophysicienne, Ye Wenjie, qui voit s’abattre sur elle et sa famille la colère aveugle des Gardes Rouges en pleine traque des « éléments réactionnaires » de la société civile. La jeune scientifique est alors envoyée aux confins du pays dans un camp de rééducation, sans espoir de retour. Mais, alors que son destin semble scellé, elle est bientôt enrôlée par l’armée pour mettre son savoir à contribution dans la maintenance d’un immense radiotélescope expérimental. Lors d’un contrôle de routine, Wenjie détecte un signal provenant de l’étoile la plus proche de la Terre, Alpha du Centaure… Un signal qui dissimule en fait un avertissement, qu’elle ignore délibérément…

Si l'on s’appuie sur le nombre d’ouvrages disponibles dans les rayons de nos librairies, on serait tenté de dire que la littérature de science-fiction chinoise n’en est qu’à ses prémices. Pourtant, chaque année se tient à Pékin la cérémonie des « Galaxie Awards », qui récompense depuis plus de trente ans les meilleurs ouvrages de science-fiction, qu’ils soient chinois ou étrangers. En 2015, c’est donc « Le Problème à Trois Corps » de Liu Cixin qui a obtenu le très convoité prix du meilleur roman de science-fiction, un prix qui sera suivi du prix Hugo, décerné aux Etats-Unis, une première pour un auteur chinois. C’est donc précédé d’une très bonne réputation et auréolé de prix que « Le Problème à Trois Corps » nous parvient enfin, sous la houlette d’Actes Sud qui le publie au sein sa collection dédiée à la science-fiction « Exofictions ».

L’auteur du roman, Liu Cixin, est déjà considéré comme étant un des écrivains majeurs de la science-fiction moderne, au point que certains le comparent à Arthur C. Clarke (les sagas « L’Odyssée de l’Espace » et « Rama ») ou Issac Asimov (la saga « Fondation »). On pourrait également rapprocher son travail de celui de Carl Sagan, écrivain et scientifique américain à qui l’on doit notamment « Contact », dont l’adaptation cinématographique a été réalisée par Robert Zemeckis en 1997, et qui traitait déjà de la forme que pourrait prendre le premier contact entre une civilisation extraterrestre et l’humanité. Liu Cixin et Carl Sagan ont aussi en commun d’avoir débuté leur vie professionnelle en dehors du champ de la littérature, puisque Carl Sagan était avant tout un scientifique (un astronome) et Liu Cixin ingénieur en informatique. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si les protagonistes principaux de « Contact » ou du « Problème à Trois Corps » sont eux aussi des scientifiques.

Liu Cixin

Le livre de Liu Cixin pose donc la question du premier contact avec une intelligence extraterrestre : qu’adviendrait-il si ce message était mal interprété, ou s’il tombait entre les mains d’une personne qui aurait perdu toute foi en l’humanité ? Si une civilisation venue d’ailleurs décidait de s’implanter sur notre planète, au même titre que les conquistadors espagnols ont colonisé le continent américain (avec les conséquences que l’on connaît), aurions-nous le devoir de leur résister ou devrions-nous au contraire accepter notre disparition ?

Le cinéma et la littérature de science-fiction ont nourri l’imaginaire collectif de civilisations extraterrestres soit belliqueuses soit bienveillantes. Le talent de Liu Cixin est de nous proposer une lecture transversale du mythe de « l’invasion extraterrestre » en nous retournant la question : et si, en fin de compte, l’humanité ne méritait pas de survivre ? En détruisant son environnement, en décimant les autres espèces que la sienne, et en s’infligeant sans fin des conflits meurtriers et absurdes, l’humanité n’est-elle pas destinée à disparaître au profit d’une civilisation plus avancée, plus sage, plus apaisée qui nous proviendrait des étoiles ?

Liu Cixin parvient avec « Le Problème à Trois Corps » à nous plonger dans un récit haletant, surprenant et divertissant, tout en nous poussant à réfléchir sur une échelle de temps et d’espace plus vaste. Un enjeu qui s’incarne au travers de personnages aux motivations complexes mais toujours justifiées, certains choisissant de tourner le dos à l’humanité (Ye Wenjie l’astrophysicienne), d’autres voulant protéger leur espèce par devoir (Shi Qiang, un policier qui enquête sur la mystérieuse disparition de scientifiques), avec au milieu de cette tourmente un ingénieur (Wang Miao, spécialiste en nanotechnologies) qui découvre n’être qu’un pion dans un jeu aux dimensions de la galaxie. Cet aller et retour constant entre le microcosme humain et le macrocosme de l’Univers constitue l’un des intérêts majeurs du roman, qui rappellera aux amateurs les meilleurs moments de « Rendez-vous avec Rama » (Arthur C. Clarke) ou « Fondation » (Isaac Asimov). Si l’art de la science-fiction n’est pas tant dans sa capacité à nous montrer le futur que de nous tendre un miroir sur le présent, « Le Problème à Trois Corps » nous pousse à regarder aussi dans notre passé pour y apercevoir, peut-être, les germes d’une destruction à venir.

Ye Weinjie, incarnée par Zhang Jingchu (Mission Impossible 5 : Rogue Nation, Aftershock)

Wang Miao, interprété par Feng Shaofeng (Le Dernier Loup)

Il reste à souhaiter que ce premier tome rencontre le succès escompté pour que l’éditeur mette en chantier la traduction des deux autres volumes de la trilogie, déjà parus aux Etats-Unis sous les titres de « The Dark Forest » et « Death’s End ». Un succès qui sera peut-être aidé par l’adaptation cinématographique à venir, dont la sortie est prévue cette année, et qui sera le premier film de science-fiction chinois à rivaliser d’ambition avec les productions américaines.

Un film qui, je l’espère, confirmera le statut de cet auteur et qui amènera « Le Problème à Trois Corps » à devenir un incontournable du genre.

Jésus Castro-Ortega

Vous êtes membre ? Connectez-vous

Publicité
NEWSLETTERS

Veuillez saisir votre adresse e-mail pour recevoir notre newsletter!