Grace Ly, bloggeuse food et militante -chine-info 

Grace Ly, bloggeuse food et militante

2018-07-31 18:08:08 Chine-info.com Shanshan Zhu

Lors d'un afterwork food qui a eu lieu le 26 juillet au musée du Quai Branly, carte blanche a été donnée à Grace Ly, alias La Petite Banane, pour nous faire (re)découvrir les mille et une facettes du tofu, avec la collaboration du bistro chinois Les Saveurs du Sichuan.

A l'image de son blog, Grace n'écrit pas uniquement sur le food mais tente de déconstruire les stéréotypes qui collent encore à la peau des asiatiques de France. Pour cet afterwork qui mêle cuisine et identités, rien de mieux que de parler du tofu, cet aliment affublé de clichés (c'est fade, c'est pour les végétariens, etc.) mais qui rappelle à Grace son enfance : « Le tofu me rappelle les recettes de ma grand-mère cantonaise qui mettait sous le bar vapeur du tofu soyeux et qui nous préparait du flan de tofu au sirop de gingembre pour le goûter. »

Lamelles de tofu sec et carottes

Tofu caillé en soupe / Tofu grillé à la sauce sucré-salée

Tofu soyeux au lait de coco et haricots rouges

« Ils mangent du chien », « Ils n’ont pas de desserts », « La cuisine chinoise est pleine de glutamate », entendons-nous souvent pour parler des Chinois ou de la cuisine chinoise. « Le problème avec ces clichés, ce n'est pas tant qu'ils soient vrais ou faux, mais qu'ils soient réducteurs. Le glutamate par exemple, on en trouve aussi dans les plats cuisinés français mais on en parle jamais. Quand on sait que la cuisine chinoise a une grande variété de mets sucrés, on ne peut pas dire qu'il n'y pas de dessert seulement parce que ces plats sont servis en même temps que les plats salés. Pour ce qui est du chien, les chinois sont les premiers à s'insurger contre le festival Yuling et à demander son abolition », explique Grace Ly pour qui nous mangeons avec des idées reçues et que cela pose problème dès l'instant où l'on fait des choix en fonction de ces idées reçues.

C'est pour combattre ces clichés que Grace Ly a créé son blog en 2011 qu'elle a nommé La Petite Banane, en hommage à sa maman qui disait qu'elle était « blanche à l'intérieur et jaune à l'extérieur », comme beaucoup d'enfants d'immigrés qui sont français de culture et dont le physique révèle des origines lointaines. En 2016, Grace est à l'initiative du projet de websérie documentaire Ça Reste Entre Nous, qui donne la parole aux asiatiques d'origines, parcours et professions différents, pour discuter de la représentation des asiatiques en France et raconter des histoires propres à chacun.

L'une des questions centrales qui revient souvent dans son blog et dans les discussions de la websérie reste la question de l'identité. « Pour mes parents, immigrés jamais retournés sur la terre de leurs origines (chinois du Cambodge), manger était très important. Retrouver les saveurs de leur enfance leur permettait de rentrer chez eux, à la faveur de quelques bouchées, retrouver le sentiment de bien-être d’un chez soi lointain. Manger a été pour moi la porte vers les cultures de mes parents. C’est pour ça que j’ai créé le blog La Petite Banane, pour partager les adresses préférées de mes parents. »

©Cam Linh Huynh

Aujourd'hui jeune romancière, Grace Ly vient de terminer son premier livre « Jeune fille modèle », qui raconte les tribulations d'une jeune fille asiatique qui grandit à Chinatown tiraillée entre deux cultures et deux identités, dont la sortie est prévue pour la rentrée 2018 aux éditions Fayard.

Vous êtes membre ? Connectez-vous

Publicité
NEWSLETTERS

Veuillez saisir votre adresse e-mail pour recevoir notre newsletter!