menu
menu
seacher

Jeanne d'Hauteserre : "Je suis très fière de mes origines, française et chinoise"

2017-04-05 15:57:34 Chine-info.com

Madame Jeanne d'Hauteserre nous reçoit dans son magnifique et imposant bureau à la mairie du 8ème arrondissement de Paris, rue de Lisbonne. Une femme de poigne qui dirige l'un des arrondissements les plus respectables de la capitale française se révèle humble et accessible.

Née en 1953 à Hai Phong d'un père médecin militaire français et d'une mère originaire du Canton en Chine, Jeanne d'Hauteserre est la première maire eurasienne à prendre la tête d'un des arrondissements les plus prestigieux de Paris, le 8ème. Dans son fief, on compte le Palais de l'Elysée, la Place Beauveau, 27 ambassades, l'Avenue des Champs Elysées, l'Avenue Montaigne, le Grand Palais, le Petit Palais, la Place de la Concorde... l'arrondissement du pouvoir et du prestige de notoriété internationale.

Avant d'entrer en politique, Jeanne d'Hauteserre a d'abord fait carrière dans la communication aux côtés de Jacques Séguéla, illustre publicitaire français, puis a travaillé respectivement pour France 3, Marie Claire et dans d'autres médias mainstream. Militante gaulliste, Jeanne d'Hauteserre débute sa carrière politique en distribuant des tracts dans les rue dans les années 80'.

En 1993, elle entre à l'Assemblée Nationale en tant qu'attachée parlementaire puis au Ministère des Transports après l'élection de Jacques Chirac en 1995.

Durant la dissolution entre 1997 et 2002, Jeanne d'Hauteserre s'engage dans l'Association des Amis de Jacques Chirac et s'occupe des relations avec les perlementaires et la presse.

En 2002, elle devient chargée de mission pour l'UMP au Conseil de Paris et lorsque Nicolas Sarkozy est élu président de la République en 2007, elle revient aux affaires politiques.

Elue Maire du 8ème arrondissement depuis 2014, Jeanne d'Hauteserre se dit fière de ses origines chinoises et manifeste une profonde amitié envers la communauté chinoise de Paris.

Très présente ces dernières années en divers occasions publiques, notamment lors des festivités du Nouvel an chinois ou déjeuner-rencontres avec les commerçants et les représentants de la communauté chinoise de Paris, Jeanne d'Hauteserre contribue indéniablement à la promotion et une meilleure connaissance du 8ème arrondissement de Paris auprès de la communauté chinoise de Paris et de France.

Du fait de la présence de l'Ambassade de Chine dans le 8ème arrondissement, la Mairie du 8ème fête le Nouvel an chinois depuis plus de 27 ans. Et depuis son élection, Mme d'Hauteserre est invitée aux importantes festivités qui touchent la communauté chinoise de Paris.

De nombreux chinois de France la considèrent comme une "ambassadrice", un exemple de réussite par le travail, surtout en politique, pour une personne qui a des origines asiatiques.

Sollicitée par la communauté chinoise pour savoir comment exister en politique, Mme d'Hauteserre constate une évolution de cette communauté avec l'émergence de nouvelles générations qui ont envie de se faire entendre et d'être respectées.

"Il est d'autant plus important que la communauté chinoise participe et s'engage dans la vie politique car c'est une communauté civique", explique Madame le Maire. "Tous les français et toutes les françaises d'origine chinoise sont inscrits sur les listes électorales, c'est une population qui compte. Il y a près de 600 000 français d'origine chinoise en France qui votent. Ce qui fait que la communauté chinoise est très "draguée" par les politiques".

Mme d'Hauteserre est une "figure" qui lui vaut l'admiration et le respect des chinois de France qui inéluctablement lui ont demandé de s'exprimer sur les évènements dramatiques qui ont touché la communauté chinoise de Paris en automne dernier.

"A l'époque, j'ai été contactée par la communauté chinoise d'Aubervilliers, j'avais signé la tribune (contre l’insécurité et le racisme anti-chinois, ndlr) et cela me fend le coeur de savoir que l'un de mes compatriotes se fasse attaquer et tuer (la mort de M. Zhang Chaolin, ndlr) parce qu'il a les yeux bridés et parce que cette violence, contre la communauté chinoise, est révélée par les clichés sur le fait que les asiatiques ont toujours de l'argent sur eux", s'indigne Mme d'Hauteserre.

Elle pense que c'est un cliché qui existe et qui va continuer à exister tant qu'il y aura une population malveillante qui le croit vrai. D'où l'importance d'informer et d'éduquer la communauté asiatique sur ce sujet afin qu'elle évite de voyager avec de l'argent en espèce, mais des améliorations devraient également se faire du côté de la sécurité. "Dans mon arrondissement, je suis arrivée à motiver le préfet de police et le procureur de la République pour qu'il y ait une action conjointe afin d'enrayer cette délinquance", nous confie-t-elle.

Mme d'Hauteserre nous raconte qu'elle s'est toujours battue pour la justice et contre le racisme. Toute petite déjà, elle faisait preuve d'une force de caractère et défendait ses valeurs, sans jamais se donner des limites sous prétexte qu'elle était une femme ou qu'elle avait des origines asiatiques.

"Je suis très fière de mes origines, française et chinoise, et j'espère avoir pris le meilleur des deux", nous dit-elle. "Le meilleur de la Chine est de nous apprendre le respect de l'autre et surtout le travail, la fierté et la dignité de réussir par soi-même en travaillant. Et aussi l'importance de la famille".

C'est aussi le conseil qu'elle donne aux jeunes français d'origine chinoise qui souhaitent émerger en politique ou réussir dans la vie : travailler, s'impliquer, se faire entendre, s'imposer et montrer ses capacités...

Sponsorisé

Le 9 magazine

Top 5 box-office en Chine

Newsletter

Geben Sie hier Ihre E-Mail-Adresse ein, um unseren Newsletter zu erhalten!