Suivez-nous | français

Regard sur la Chine

[Portrait] Interview de Jimmy Loh, directeur management de la brasserie FLO

Je veux commenter   2014-08-13 16:13:06    Source:La Chine au présent



C'est après notre repas dans la brasserie Flo de Tianjin que nous rencontrons Jimmy Loh, directeur exécutif des deux brasseries de Beijing et Tianjin.

Il nous accompagne pour le café. D'origine malaisien ayant grandi aux États-Unis et fait des études en France, celui-ci saute du français à l'anglais avec des soubresauts de chinois et nous raconte l'histoire de cette brasserie en Chine.

« La création du premier restaurant eut lieu en 1999, le 9 septembre, qui se dit le neuvième mois de l'année en Chine », nous fait remarquer celui-ci. « C'est donc de très bonne augure ! Cette année, nous fêterons nos quinze ans dans le nouveau restaurant de Beijing. »

« En France, le groupe Flo est connu notamment pour deux brasseries à Paris, la première : La Coupole, la seconde : Le Bœuf sur le Toit. Étoilé au Guide Michelin, c'est évidemment une référence ! »

C'est en 1999 que le directeur du groupe, Jean-Paul Bucher a décidé d'ouvrir un restaurant en Chine. Au départ société à capitaux mixtes en Chine, elle est redevenue une société à capitaux étrangers quelques années plus tard. Le but étant de permettre aux Chinois de faire l'expérience d'un restaurant parisien mais pas effrayant ni trop protocolaire.

Jimmy Loh nous explique : « Pour la Chine, nous avions un dilemne : devait-on faire du pur français ou s'adapter comme le font certains restaurants occidentaux ? On a finalement choisi de garder notre style, de jouer la carte de la marque centenaire et de proposer quelque chose de simple, mais de qualité avec une ambiance unique. »

Le restaurant de Tianjin est le premier hors de Beijing. Issu d'une demande de la ville de Tianjin pour le quartier commercial de l'ancienne concession italienne, il s'intègre très bien dans le paysage et devient très vite le rendez-vous chic de Tianjin. C'est d'ailleurs le restaurant préféré des habitants de Tianjin pour les banquets de mariage et aussi le restaurant désigné pour les repas des participants au forum de Davos 2011.

« Lorsque l'on nous a proposé de nous installer à Tianjin, nous avons pensé que cela serait intéressant car les clients seraient au rendez-vous, nous le savions. Pour commencer, beaucoup de Français sont présents à Tianjin ou y passent pour travailler, ensuite, les gens de Tianjin à cause ou grâce à l'histoire de la ville ont cette culture de l'art de vivre occidental et aiment ce genre d'ambiance », déclare Jimmy.

Le restaurant, installé dans une ancienne villa avec colonnades sur toute la façade, a été entièrement rénové avant l'ouverture. Les cloisons de la maison ont été mises à bas pour permettre de créer la grande pièce où l'on mange aujourd'hui, des mosaïques, imitation de celles qu'on trouve dans les brasseries parisiennes ont été posées, des lustres en bronze et cristal Art déco ont été accrochés et une terrasse à l'ombre des platanes de la place a été créée.

« Tout en gardant un esprit un peu nostalgique, typique de la France, où les gens viennent pour prendre du bon temps sans se ruiner, nous avons aussi créé Flo Prestige pour tout ce qui est catering pour les galas ou les soirées privées. Nous espérons ouvrir peut-être un autre restaurant dans une grande ville chinoise dans les prochaines années. »

A lire aussi:

+plus Rendez-vous

chine-info.com

J’aime

Suivez nous sur Facebook chine-info.com

Suivez nous sur Twitter

@chine-info.com

suivre @chine-info.com

chine-info.com

Suivez-nous sur Instagram : chineinfophotos