Suivez-nous | français

Regard sur la Chine

[Personnalité] Roland Garros : tournoi français, affiche chinoise

Je veux commenter  MA HUIYUAN 2015-03-16 13:41:53    Source:La Chine au présent

Lucas Dubourg, responsable du développement international pour la Fédération française de tennis, dévoile en Chine l'affiche officielle pour l'édition 2015 de Roland Garros. (YU JIE)

Chaque année, la Fédération française de tennis révèle en grande pompe l'affiche de Roland Garros. En 2015, le créateur de l'œuvre est d'origine chinoise.

Le 18 décembre 2014 au soir (heure de Beijing), s'est tenue simultanément à Beijing et à Paris la conférence de presse dévoilant l'affiche officielle pour l'édition 2015 de Roland Garros. C'est la première fois que l'affiche pour ce tournoi de tennis était révélée au même moment dans les deux pays. Pourquoi ? Parce que c'est aussi la première fois qu'un artiste chinois résidant en France, Du Zhenjun, en était le concepteur.

Deux cultures se renvoient la balle

Du Zhenjun partage sa vie entre la France et la Chine, où il a conservé son atelier à Shanghai. Cette affiche est d'ailleurs au reflet de ses influences asiatiques comme occidentales : il a réalisé le dessin original sur papier de riz, avant de le maroufler sur une toile. « J'ai utilisé une technique de peinture typiquement chinoise, à base d'encre. Cette œuvre est un mélange d'art asiatique et d'art contemporain. J'espère qu'elle sera au goût du public », conclut-il.

Du Zhenjun a souhaité placer le jeu au cœur de l'affiche, en représentant un joueur au moment du service. Le geste est pur ; la frappe si puissante : la balle semble transpercer la toile ! « La vitesse et le mouvement de cette balle sont symbolisés par un trait, qui finalement constitue l'élément principal de l'affiche. Cette peinture exprime aussi une idée asiatique, car cette ligne tracée au centre de la composition fait référence à l'esthétique zen », explique l'artiste chinois.

Né en 1961 à Shanghai et formé à la gravure traditionnelle sur jade au lycée, Du Zhenjun a poursuivi ses études à l'École des Beaux-Arts de sa ville natale. Là, il a appris la peinture traditionnelle chinoise et la calligraphie. Diplômé en 1986, il a enseigné pendant cinq ans et découvert progressivement l'art occidental, et notamment la peinture abstraite. En 1991, il s'est installé en France, d'abord à Bordeaux, puis à Paris. Il évoque : « À cette époque, Paris, c'était un rêve pour moi ! Toutefois, mes débuts dans la capitale française ont été un peu difficiles, parce que j'entrais dans un monde complètement différent, où tout paraissait beaucoup plus grand que Shanghai ! » Se mettant alors à la peinture abstraite, l'artiste a commencé à s'intéresser de plus en plus à d'autres supports, notamment aux technologies numériques naissantes. Lors du Festival d'automne à Paris 2003, il s'est fait remarquer avec son œuvre Être humain trop lourd. De nos jours, ses productions sont régulièrement exposées en France, au Japon, en Allemagne et en Chine.

Dans les filets de Roland Garros

Lucas Dubourg, responsable du développement international pour la Fédération française de tennis, exprime lors de la conférence de presse pour le dévoilement de l'affiche : « Ce rendez-vous en France fait désormais partie de la tradition de Roland Garros. Il s'agit d'un événement hautement symbolique, qui nous permet de refermer le livre du tournoi 2014 pour ouvrir pleinement celui de l'édition 2015. Ce moment est toujours particulier, rempli d'excitation, de surprise et d'émotion. » Il explique en outre que ce rapprochement entre le sport et l'art a été instauré en 1980, lorsque la Galerie Lelong a offert à Roland Garros une œuvre signée unique. Cette collaboration avec la Galerie Lelong, qui permet de traduire l'esprit de la Fédération française de tennis, dure aujourd'hui depuis 35 ans..

Bien que ce soit toujours la Galerie Lelong qui propose des artistes pour composer l'affiche de Roland Garros, les créateurs ne sont pas tous d'origine française : à compter de 2010, ont été sélectionnés des artistes venant de l'Inde, du Cameroun, et cette année, de la Chine. Lucas leur accorde beaucoup de confiance : « Nous ne donnons pas de consignes aux artistes. Nous les laissons libres de représenter Roland Garros selon leurs propres créativité et inspiration. N'étant pas spécialiste, je ne voudrais pas me risquer d'analyser l'œuvre présente, mais je suis certain que cette nouvelle affiche illustrera formidablement l'édition 2015. L'artiste chinois rejoint la liste prestigieuse de ceux qui ont mis en images le tournoi depuis 1980. » Notons toutefois qu'avant la conception de cette « affiche sino-française », la Fédération française de tennis avait déjà coopéré avec l'Open de Chine pour le tournoi junior, l'entraînement des joueurs, l'échange de ramasseurs de balle et l'aménagement de courts.

Premier concepteur chinois de l'affiche pour Roland Garros : un titre auquel Du Zhenjun n'avait jamais songé ! « C'est la première fois que je réalise une création contemporaine combinant art et sport. Un défi splendide ! » Son affiche de Roland Garros favorite est celle de 2011 : un arbre verdoyant dont les fruits ont été remplacés par des balles de tennis.

Le tennis court en Chine !

Du Zhenjun confie : « Je ne pratique pas tellement le tennis, mais je connais tout de même très bien ce sport. Quand j'ai quitté la Chine, en 1991, le pays était alors l'empire du ping-pong. À l'inverse, le tennis était aux yeux des Chinois une discipline réservée à la haute société, un peu comme le golf. Mais au fil du temps, le tennis s'est popularisé en Chine. Chaque année, quand je rentre en Chine, je vois de plus en plus d'adeptes du tennis. L'année dernière, j'ai même découvert qu'un court avait été construit derrière chez moi ! »

Pour Du Zhenjun, Roland Garros connote la couleur rouge (signe de bonheur en Chine), du fait de la terre battue. « Roland Garros possède une identité française, mais sa façon de pensée s'avère internationale. J'ai remarqué d'ailleurs que même le site officiel de Roland Garros disposait d'une version chinoise très bien rédigée ! »

À propos de Li Na, Du Zhenjun déclare en souriant : « Un jour, les Chinois remercieront Li Na. » Première (et unique pour l'heure) joueuse asiatique à avoir remporté un tournoi du Grand Chelem, Li Na est la personnalité qui connecte Roland Garros et le tennis chinois. La sportive, pour sa part, apprécie beaucoup cette affiche 2015 : « Elle est assez originale, suscitant de nouvelles émotions. Elle décrit la trajectoire d'une balle tout en rappelant l'aquarelle chinoise. L'union parfaite des cultures orientale et occidentale qui permet aux fans de Roland Garros de mieux connaître la civilisation chinoise. » Li Na a profité de l'occasion pour partager son affection à l'égard de Roland Garros : « Ma victoire du championnat de Roland Garros demeurera un souvenir source d'enthousiasme et de fierté que le temps n'effacera jamais. »

+plus Rendez-vous

chine-info.com

J’aime

Suivez nous sur Facebook chine-info.com

Suivez nous sur Twitter

@chine-info.com

suivre @chine-info.com

chine-info.com

Suivez-nous sur Instagram : chineinfophotos