Suivez-nous | français

Regard sur la Chine

[Animaux] Le tigre chinois

Je veux commenter   2015-03-17 09:59:48    Source:Chine-info.com

Alors qu’on comptait  4 000 tigres en Chine en 1940, on estime aujourd’hui que leur nombre n'est plus que d'un cinquantaine d’individus sur le territoire chinois.
Alors à quoi ressemble la vie du tigre en Chine ?

Un animal admiré

Les chinois admirent le tigre pour sa puissance et son intelligence. Le tigre est d’ailleurs le troisième animal à apparaître dans les signes du zodiaque chinois. Il est considéré comme le plus puissant des animaux terrestres par l’astrologie chinoise, son front en porte d’ailleurs la preuve puisqu’on y distingue le caractère chinois « 王 », qui signifie "roi".

Le tigre est très prisé, puisque la médecine chinoise lui prête beaucoup de vertus dont celles de soigner l'arthrite et les rhumatismes. Ses os et ses organes sont donc utilisés pour la préparation de remèdes traditionnels ou encore de vins. La peau du tigre est également très recherchée car elle est considérée comme un objet de décoration de luxe par les chinois.

Une espèce en voie de disparition

 

Victime de son succès, le tigre de Chine méridionale est une espèce classée et en danger d’extinction depuis 1996. Selon l'Environmental Investigation Agency (EIA), il resterait moins de cinquante tigres à l’état sauvage en Chine bien qu’aucun n’ait été aperçu depuis les années 1970.
Le pays a donc pris des mesures et a interdit l’utilisation de parties du tigre dans la médecine traditionnelle depuis 1993. La Chine a de plus développé un système d’élevage de tigres en captivité. Le nombre de tigres a donc bondi de 20 tigres en 1986 à près de 6 000 en 2013, toujours selon l'EIA.

Anguille sous roche

L’élevage d’un aussi grand nombre de tigres en captivité a été mis en place pour permettre la survie de l’espèce. Cependant de nombreux scandales à ce sujet ont éclaté en Chine ces dernières années. En effet, il y a eu des des affaires d'élevage domestique de tigres, ce qui avait pour but de pouvoir utiliser les parties de l’animal après son décès, quitte à précipiter celui-ci.


En 2010, onze félins avaient été découverts dans un état d’amaigrissement avancé au sein du parc animalier de Guilin. Les tigres avaient été affamés afin de provoquer leur décès, en vue de vendre leurs carcasses au prix fort.

En Février 2013, l’EIA a donc dénoncé le laxisme du gouvernement chinois par rapport à la situation des tigres en captivité. Un système qui permettrait la continuité du commerce des peaux, et de la fabrication du vin à partir de carcasses d’animaux élevés en captivité qui ne seraient pas détruites après leur mort. 
Les autorités chinoises compte bien durcir les contrôles et lutter activement contre le trafic de parties d’animaux rares. En Octobre 2014, un homme a d’ailleurs été condamné à six ans de prison par un tribunal du Shandong. On avait trouvé en sa possession plusieurs parties d'animaux rares dont un crâne de tigre d'une valeur de 480 000 yuans.

De meilleures conditions de vie sont donc à venir pour les tigres élevés en captivité en Chine. En effet, le pays souhaite par ailleurs doubler la population de félins d’ici 2022.


Olivier VEROT
de Gentlemen Marketing Agency

+plus Rendez-vous

chine-info.com

J’aime

Suivez nous sur Facebook chine-info.com

Suivez nous sur Twitter

@chine-info.com

suivre @chine-info.com

chine-info.com

Suivez-nous sur Instagram : chineinfophotos