Suivez-nous | français

Regard sur la Chine

[Environnement] Le désert qui change de couleur

Je veux commenter  RAFAEL VALDEZ 2015-09-14 11:29:51    Source:la Chine au présent

Les paysages verdoyants de Kubuqi attirent de nombreux animaux sauvages, dont des grues.

C'était la première fois qu'il venait dans le désert. Il nous a confié qu'il était venu dans l'idée que tout serait jaune et couleur café, mais il s'était mépris. Quand José Manuel Barroso, l'ancien président de la Commission européenne est arrivé à Kubuqi, le désert qui se montra à lui était plus vert que jaune.

La visite de l'ancien leader politique portugais s'est faite dans le cadre du 5e Forum international de Kubuqi sur le désert dans la région autonome de Mongolie intérieure, dans le nord de la Chine. Ici, Barroso a pu se rendre compte du travail de végétalisation effectué et que cela est une réponse latente au problème de la désertification qui touche plusieurs pays.

« La désertification n'est pas seulement un problème environnemental mais aussi un problème social, économique, politique et sécuritaire. En Europe, nous sommes en train de vivre les conséquences de l'immigration illégale qui provient de l'Afrique du Nord à cause justement de la désertification. »

« Le modèle d'endiguement de la désertification qui s'applique en Chine, comme l'a fait remarqué Barroso, reflète la coopération entre le secteur privé, le gouvernement et des organisations internationales. C'est un modèle qui devrait être repris partout ailleurs dans le monde », ajoute celui-ci.

Derrière la tâche titanesque de rendre le désert vert, se cache le groupe Elion. Un conglomérat chinois qui a pris l'initiative il y a 27 ans de cela de planter le premier arbre. Aujourd'hui, plus de 6 000 km² de désert ont été convertis en oasis. De plus, 11 000 km² d'aires désertiques ont été endigués et 100 000 agriculteurs et éleveurs ont vu leurs conditions de vie s'améliorer.

D'un autre côté, ces actions ont permis de réduire la fréquence des tempêtes de sable dans les villes de Beijing et Tianjin ainsi que dans la province limitrophe du Hebei. « Grâce à la technologie et à beaucoup d'efforts, nous avons changé la couleur du désert », a déclaré dans son discours le président d'Elion, Wang Wenbiao.

Ces résultats ont été reconnus au niveau international. Lors de la conférence de l'ONU sur le développement durable de 2012, Wang Wenbiao a reçu le Prix de l'Environnement et du Développement durable, lequel est une reconnaissance de l'ONU pour les entreprises qui ont mis en place des projets respectueux de l'environnement.

Tant le président d'Elion que les autres intervenants chinois qui ont participé au forum ont affirmé que partager les résultats et les méthodes de Kubuqi avec les autres pays du monde et surtout ceux qui sont sur la nouvelle Route de la Soie est un engagement chinois. Le vice-premier ministre chinois, Wang Yang, également présent au forum, a réitéré ce vœu. Wang Yang a fait remarquer que la Chine, dans sa lutte contre la désertification a réussi à ériger un bouclier écologique dans le nord du pays qui a permis d'améliorer l'environnement et de donner une impulsion au développement économique et social dans les zones désertiques. De plus, il a tenu à rappeler que des coopérations internationales avec les autres membres de la communauté internationale devaient s'établir et notamment dans le cadre du projet lancé par la Chine : « une Ceinture et une Route » pour construire conjointement une Route de la Soie verte.

+plus Rendez-vous

chine-info.com

J’aime

Suivez nous sur Facebook chine-info.com

Suivez nous sur Twitter

@chine-info.com

suivre @chine-info.com

chine-info.com

Suivez-nous sur Instagram : chineinfophotos