Suivez-nous | français

Regard sur la Chine

[Culture] Des cours de chinois sur-mesure à TailorMade Chinese Center

Je veux commenter  SÉBASTIEN ROUSSILLAT 2016-02-29 10:40:05    Source:la Chine au présent

Jean-François Pouliquen nous présente sa méthode pédagogique pour apprendre les caractères chinois.

Rencontre avec Jean-François Pouliquen, directeur opérations et co-fondateur du centre de formation linguistique TailorMade Chinese Center.

C'est en prenant des cours de chinois à Beijing après être arrivé en Chine pour travailler en 2008 que Jean-François Pouliquen décide de monter son propre centre de formation à la langue chinoise : « Avec mon associé, Romain Tournier, on s'est rendu compte que la façon dont était enseigné le chinois aux étrangers comme les services proposés n'étaient pas à la hauteur de ce que l'on pouvait attendre. »

Entre par-cœur et méthodes répétitives trop académiques, Jean-François, au départ pas du tout orienté vers la pédagogie à travers ses études, s'attaque au problème que beaucoup d'étrangers rencontrent ici en Chine : Comment apprendre le chinois au plus vite, avec une méthode qui ne mette pas trop l'accent sur la langue écrite et plus sur l'oral et le dialogue courant ?

« Quand l'école que l'on imagine n'existe pas et que les services ne sont pas là, on se dit "On n'est jamais mieux servi que par soi-même". C'est comme cela qu'on a décidé de créer une école de chinois "sur-mesure", en phase avec les besoins des expatriés qui veulent apprendre le mandarin ici et de leurs entreprises », nous explique Jean-François.

En effet, beaucoup d'expatriés se retrouvent face au même problème : « parler chinois, c'est difficile, trouver une bonne école de chinois c'est encore pire ». De plus, « les horaires de travail des expatriés ne leur permettent pas forcément de se déplacer pour aller prendre des cours dans des écoles privées, encore moins dans les universités chinoises qui forment les élèves étrangers au mandarin. Les cours en groupes ne sont pas non plus toujours l'idéal, avec des progressions trop lentes et des programmes souvent trop figés », ajoute-t-il.

Parmi les personnes en formation à TailorMade Chinese Center, on trouve des cadres de grandes multinationales, des personnes qui viennent pour un stage de langue, des personnes en volontariat international… « Le panel est large et chaque cas est différent. Certaines personnes veulent apprendre du "taxi chinese" (littéralement : du chinois pour parler au chauffeur de taxi) pour se faciliter la vie de tous les jours. D'autres veulent améliorer leur niveau pour leur travail et ajouter de la valeur à leur CV, ou sont là pour des vacances en Chine et en profitent pour apprendre un peu le chinois. C'est pour cela que nous tenons à ce que l'enseignement et l'organisation des cours soient personnalisés. »

Entre manuels et dictionnaires, apprendre le chinois n'est pas une mince affaire.

Une pédagogie innovante

Depuis l'ouverture de TailorMade Chinese Center en 2009, l'école a pris une certaine ampleur et propose aujourd'hui ses formations dans cinq villes de Chine depuis 2012 : Beijing, Shanghai, Tianjin, Shenyang et Xi'an, ainsi qu'en ligne. En tout, ce sont près de 30 professeurs dispersés entre les 5 villes, avec une majorité dans la capitale et à Shanghai, qui s'occupent de plusieurs centaines de personnes en formation.

« Le profil des professeurs est varié, mais tous sont des spécialistes des langues et du chinois. Certains ont etudié l'anglais avant de se spécialiser dans l'enseignement du chinois à travers une license ou une maîtrise, d'autres professeurs étaient à la base spécialistes du français ou de l'allemand, mais la majorité ont tout simplement suivi 4 à 6 années de formation à l'enseignement du chinois. Une de nos forces par la suite consiste à les former en interne. »

En effet, avant que ceux-ci ne se lancent et donnent leurs premiers cours, Jean-François tient à les sensibiliser aux différents aspects clé pour enseigner de manière plus efficace le chinois aux étrangers, en phase avec la méthode développée par l'équipe de TailorMade. Jean-François, qui était spécialisé dans l'ingénierie mécanique, a une vision très scientifique de la chose : « Nous pensons que le cours doit s'adapter à l'élève et non pas l'inverse, que chaque personne a des capacités cognitives différentes. Certains ont une mémoire plus visuelle, d'autres une mémoire plus auditive : il faut donc savoir reconnaître les facultés des gens. Ensuite, il faut s'assurer du contenu de la méthode sélectionnée, et que le professeur sait expliquer le fonctionnement de la langue chinoise de manière claire et rationnelle, au-delà des « c'est comme ca » ou « ce n'est pas important » qui m'étaient souvent adressés avec les premiers professeurs que j'ai eus », explique-t-il.

TailorMade Chinese Center forme ses professeurs de manière à éviter un maximum l'approche trop académique encore en vogue dans beaucoup de centres de formation linguistique en Chine. « Ces méthodes sont calquées sur l'enseignement du mandarin aux enfants chinois avec quelques améliorations, et souvent ne sont pas adaptées aux professionnels étrangers. Nous mettons plus l'accent sur la pratique, le vocabulaire et les structures indispensables pour échanger au quotidien avec les chinois en Chine. On conseille également à ceux qui souhaitent progresser au plus vite de ne pas se pencher sur les caractères en début de formation »

Un programme en plusieurs niveaux a ainsi été développé pour permettre aux élèves d'avoir une idée de leur progression et rationnaliser l'enseignement. En premier niveau, la formation se focalise surtout sur l'oral, du vocabulaire et des structures courantes et pratique à utiliser pour la vie de tous les jours : prendre le taxi, marchander, acheter à manger, passer une commande dans un restaurant, puis en deuxième niveau, on apprend des mots de structure récurrents en chinois, et du vocabulaire plus élaboré. Il y a un test en milieu et en fin de chaque niveau pour savoir où on se situe. « Arrivé à notre niveau 4, les élèves que nous formons ont un niveau intermédiaire supérieur et peuvent largement se débrouiller tout seul en Chine et dans leur travail », assure Jean-François.

Des cours sur mesure

« À TailorMade Chinese Center, on veut que les élèves parlent mais pas forcément qu'ils sachent tout de suite lire ou écrire des caractères. On se concentre dans un premier temps sur l'apprentissage des tons et du pinyin, la transcription phonétique des caractères. Notre but est de les mettre en situation et de donner des exemples, de leur apprendre a créer des phrases eux-même plutôt que de simplement leur enseigner des phrases type du genre "quand on est dans un restaurant, on doit dire…". Cela rend l'enseignement plus vivant et facile à retenir. Comme le dit un proverbe chinois, ''il vaut mieux apprendre à quelqu'un a pêcher que de lui donner du poisson'' », explique Jean-François. « Ce que les gens veulent avant tout quand ils apprennent le chinois, c'est être capable d'utiliser la langue pour communiquer », développe Jean-François.

Les élèves ne sont pas obligés de venir à l'école, les professeurs peuvent se déplacer et se rendre directement dans les entreprises ou chez l'élève pour la formation. « On veut que les cours soient pratiques et rendent la vie facile aux gens, et il est important qu'ils ne soient pas obligés de venir à l'école et perdre du temps dans les transports après leur travail. Bien qu'on ait des salles adaptées pour les cours privés dans notre école, la majorité est donnée à l'extérieur ou en ligne », explique Jean-François.

Pour faciliter la vie des élèves, ceux-ci peuvent en effet aussi prendre les cours par caméra interposée sur Skype. Un compte WeChat TailorMade Chinese Center sur lequel des contenus de cours gratuits sont disponibles a également été créé.

Bien que la concurrence dans le domaine de la formation linguistique soit rude en Chine, avec de nombreuses universités chinoises qui proposent des cursus en chinois aux élèves étrangers et le grand nombre de centre de formation linguistique, Jean-François reste confiant : « Le fait qu'il y a une compétition montre qu'il y a un marché et qu'on peut toujours s'améliorer, donc pour nous c'est un moteur. Beaucoup de centres de formation linguistiques sont créés par des professeurs chinois qui n'ont pas eu l'expérience que nous avons eus quand nous avons appris le chinois, et c'est un atout pour nous. Cela nous a aidés à trouver une ''autre voie'' pour enseigner le chinois aux étrangers, et surtout cela nous a convaincu de la nécessité d'aborder la formation de manière plus personnalisée. »

+plus Rendez-vous

chine-info.com

J’aime

Suivez nous sur Facebook chine-info.com

Suivez nous sur Twitter

@chine-info.com

suivre @chine-info.com

chine-info.com

Suivez-nous sur Instagram : chineinfophotos