Suivez-nous | français

Regard sur la Chine

[Economie] Nanjing, une ville innovante

Je veux commenter  ZHOU LIN 2016-09-20 05:28:26    Source:la Chine au présent

Des jeunes font l'expérience du développement du laser à l'Institut de recherches sur la technologie laser avancée de Nanjing.

L'innovation va insuffler une nouvelle vitalité à l'économie mondiale. La Chine est en train d'avancer à pas sûrs dans une voie de développement innovant.

Hu Biliang, directeur de l'Institut des marchés émergents de l'Université normale de Beijing et professeur d'économie, vient d'achever une mission d'études dans les pays traversés par les Nouvelles Routes de la Soie. Il a indiqué que « le Jiangsu se trouve toujours au premier rang du développement économique chinois, et Nanjing est la première ville économique de cette province ».

Priorité aux industries piliers de spécialités locales

Située dans la province orientale du Jiangsu, Nanjing fut la capitale de six dynasties dans l'histoire chinoise. Elle est encore aujourd'hui une ville économique et portuaire importante du delta du Yangtsé. En 1960, le grand pont sur le Yangtsé de Nanjing, le plus long pont du monde sur lequel sont construites à la fois une autoroute et une voie ferroviaire, a été inclus au Livre Guinness des records.

Entrepreneuriat et innovation ne sont pas des termes nouveaux pour la ville ; c'est en 1992 que la zone de développement économique et technique de Nanjing a commencé à réaliser son rêve d'entrepreneuriat.

Lorsque Shen Yinlong, directeur adjoint de la zone, fait le bilan des expériences de plus de 20 ans sur le développement et la construction de cette zone, il estime que « le développement innovant est d'abord de bien connaître les ressources que l'on possède, et d'élaborer des objectifs ciblés pour le développement futur ».

Après avoir analysé ses propres avantages, la zone de développement économique et technique a choisi les écrans photoélectriques, la biomédecine, les équipements haut de gamme et le secteur tertiaire moderne comme ses quatre industries piliers, et a ainsi établi des centres techniques, de R&D, de distribution et de logistique, ainsi que des sièges sociaux. Actuellement, 3 500 entreprises venues de plus de 60 pays et territoires s'y sont installées.

Les capitaux de plus de 70 entreprises du secteur des écrans photoélectriques, telles que China Electronic Corporation, LG et Sharp, vont atteindre 300 milliards de yuans. Le centre qui leur est dédié à Nanjing s'étend sur 18 km2. La capacité de production du produit phare, les panneaux LCD de 6e génération, augmente sans cesse. Certains produits avancés fabriqués dans le centre placent celui-ci au premier rang du monde.

Dans le même temps, des projets de R&D, de production et de distribution sont en cours dans le parc industriel des médicaments biologiques qui occupera 12 km2. Certaines célèbres entreprises pharmaceutiques se sont implantées dans ce centre. C'est pourquoi le parc industriel est surnommé la « Biotech Valley » de Nanjing.

« L'internationalisation est une tendance qui ne doit pas être négligée », souligne Shen Yinlong. Selon lui, les entreprises d'équipements haut de gamme, venues d'Allemagne, de Suède et du Japon et attirées par la stratégie du « Fabriqué en Chine 2025 », sont prêtes à explorer le marché chinois des voitures à nouvelles énergies.

« Nous avons non seulement renforcé les infrastructures, mais aussi les services d'administration, indique M. Shen. Dans cette zone de développement économique et technique, nous fournissons des services très détaillés. »

La qualité des services aide Nanjing à attirer les entreprises chinoises et étrangères. Une centaine d'entreprises de logistique moderne venues de Singapour, de Grande-Bretagne et d'Italie se sont implantées ici, poussant la modernisation du secteur tertiaire de la zone. La zone franche prévue sur 3,83 km2 a aussi pour objectif de se transformer en aire de libre-échange internationale ; on va y construire six centres tels que la logistique, le commerce, l'exposition, la recherche et le développement, ainsi que dix plates-formes de produits comme le vin, les aliments et les produits mécaniques ; on va développer l'e-commerce des transactions commerciales transfrontalières au service du développement de l'agglomération de Nanjing, de la ceinture économique du Yangtsé et des nouvelles industries stratégiques.

Environnement de travail de l'entreprise Nanjing TICA Air-Conditioning Co., Ltd.

Former de nouveaux projets d'entrepreneuriat et d'innovation

En 2016, Nanjing a lancé son grand plan d'entrepreneuriat. Au cours du XIIIe Plan quinquennal, la ville veut construire une économie innovante, au service du public, ouverte et respectueuse de l'environnement, attirer 100 experts de premier rang, former 200 entrepreneurs d'entreprises innovantes, introduire 3 000 talents créateurs de haut niveau, et orienter

20 000 étudiants diplômés dans la création d'entreprises, afin d'établir un centre de professionnels scientifiques et techniques qui auront une grande influence à l'échelle internationale.

En réalité, ce n'est pas la première fois que Nanjing attire des projets innovants.

Le 25 avril, en coopération avec plusieurs associations et institutions qui visent à promouvoir les échanges culturels et humains, le Bureau d'introduction des talents de haut niveau de Nanjing a organisé la finale de son concours d'entrepreneuriat pour les diplômés de l'étranger au Centre de conférences internationales de Nanjing.

Quatre éditions de ce concours ont déjà été tenues pour stimuler l'ardeur de l'entrepreneuriat et de l'innovation et attirer les talents et les projets à Nanjing. En 2016, l'organisateur a tenu respectivement des compétitions à Munich en Allemagne, dans la Silicon Valley aux États-Unis, à Melbourne en Australie et à Hangzhou en Chine pour sélectionner vingt-six finalistes. L'édition 2016 a réuni au total 258 experts et étudiants chinois à l'étranger.

Liu Yongjian, un candidat venu des États-Unis, a présenté un projet de technologie mettable qui permet aux internautes d'essayer des chapeaux, des lunettes, des boucles d'oreilles, des colliers ou encore des cravates lorsqu'ils font des courses en ligne.

« Le projet est né d'une expérience que j'ai vécue il y a quelques années. Je faisais faire des lunettes par un opticien en ligne, j'ai choisi une monture, mais je ne pouvais pas me regarder avec ces nouvelles lunettes », explique Liu Yongjian. Le produit développé par son groupe permet de déterminer 65 caractéristiques du visage d'une personne et d'imiter les résultats de l'essayage pour quatorze catégories de marchandises. Des clients chinois et américains s'intéressent déjà à l'essayage de lunettes en ligne.

« Les projets peuvent stimuler les cerveaux, et les cerveaux contribuent au développement des projets », résume Shen Yinlong. Il explique que la zone de développement économique et technique de Nanjing prévoit d'établir une branche de l'Institut d'innovation à Nanjing de l'université de Beijing. Les ressources humaines dans les domaines des sciences et techniques et de l'éducation de Nanjing se classent au troisième rang national. La ville possède une vingtaine d'établissements d'enseignement supérieur et de recherche. Tout cela fournit toutes sortes de talents au développement économique et social.

Soutenir les entreprises écologiques

L'entrepreneuriat et l'innovation de Nanjing sont axés sur le développement vert.

Dès l'entrée dans l'immeuble des bureaux de Nanjing TICA Air-Conditioning Co., Ltd, les plantes sont partout. Cette entreprise de haute technologie fabrique des systèmes centraux de climatisation et des équipements de réfrigération. Elle est devenue l'une des quatre marques de systèmes centraux de climatisation en Chine et possède environ 70 points de vente et de services à travers le monde. Elle fabrique plus de 30 séries de produits. Ses produits ont été installés sur plus de 40 lignes de métro réparties dans les grandes villes chinoises. Elle est le plus important fournisseur de climatisation dans le métro en Chine.

Depuis quelques années, TICA fournit à ses clients chinois et étrangers des plans globaux permettant d'économiser l'énergie. En 2015, la production de l'entreprise a atteint 387 000 unités. « Nos produits sont utilisés à Zhongnanhai, au Grand Palais du Peuple, au Nid d'oiseau, au Cube d'eau, dans les avions gros-porteurs C919, par CNPC, SINOPEC, SGCC, China Electronics Panda Cristal Technology Corporation, Hangzhou Xiaoshan International Airport, Hainan Airlines, le groupe Shangri-la, Manila Ocean Park, Unilever Global et bien d'autres », explique Liang Lujun, directeur du marketing de l'entreprise.

TICA est un acronyme, qui signifie « Toward International China's Air-conditioning », ou en français : « les climatiseurs chinois vers le monde ».

TICA a établi un centre d'études et a invité Tao Wenquan et He Yaling, deux membres de l'Académie des sciences de Chine, à y travailler. L'entreprise a aussi créé un institut de techniques japonaises et embauché une équipe de chercheurs japonais pour mener des recherches. L'institut a établi une coopération stratégique avec la société américaine United Technologies Corporation.

+plus Rendez-vous

chine-info.com

J’aime

Suivez nous sur Facebook chine-info.com

Suivez nous sur Twitter

@chine-info.com

suivre @chine-info.com

chine-info.com

Suivez-nous sur Instagram : chineinfophotos