Suivez-nous | français

Regard sur la Chine

[Economie] La capitale des médicaments traditionnels chinois

Je veux commenter  ZHANG LIJUAN 2016-11-21 07:05:40    Source:la Chine au présent

Dans les champs de plantes médicinales traditionnelles chinoises, on emmène paître les bestiaux.

Il y a 1 800 ans, Hua Tuo, un médecin célèbre de l'époque des Han de l'Est (25-220), a ouvert le premier champ d'herbes médicinales dans sa région natale, à Bozhou dans l'Anhui, marquant ainsi le début de l'histoire de la culture des plantes médicinales chinoises. De nos jours, à Bozhou, capitale des médicaments traditionnels chinois, la valeur de la production des médicaments traditionnels chinois dépasse 60 milliards de yuans.

Depuis le début de l'année, Bozhou se concentre sur la modernisation de l'industrie des médicaments traditionnels chinois et met l'accent sur le renforcement de la compétitivité, point clé dans ce secteur, pour s'efforcer de transformer la ville en une base majeure de développement de l'industrie moderne des médicaments traditionnels chinois dans le pays. Entre janvier et juillet 2016, la superficie de la culture des plantes médicinales traditionnelles a atteint 60 700 ha, soit une augmentation de 4,5 % en un an. La ville compte au total 151 laboratoires pharmaceutiques.

Un futur centre de développement de l'industrie des médicaments traditionnels chinois

« L'obtention d'un prix Nobel par la scientifique chinoise Tu Youyou apporte des encouragements dans les milieux de la médecine et des médicaments traditionnels chinois. Grâce à des conditions sociales et des politiques favorables, Bozhou est en train de saisir les opportunités et pousser la modernisation de l'industrie des médicaments traditionnels vers l'avant », indique Chen Qun, directeur adjoint du Bureau du développement de l'industrie pharmaceutique de Bozhou.

La ville s'est fixé un objectif : tirer profit du marché des ingrédients de médicaments traditionnels, de la culture des plantes médicinales, de l'industrie pharmaceutique, des talents scientifiques et de l'application de projets importants pour renforcer la restructuration industrielle et accélérer la modernisation de cette industrie.

Le Centre commercial chinois des ingrédients de médicaments traditionnels de Bozhou est, à ce jour, le plus important marché de plantes médicinales traditionnelles en Chine. Ce centre s'étend sur 27 ha et compte 1 000 boutiques de plantes médicinales traditionnelles.

Ces dernières années, à Bozhou, la superficie régulière de culture des plantes médicinales était de 73 300 ha, comprenant environ 400 espèces. On cultive différentes espèces d'herbes médicinales dans les différents villages de la région.

En septembre 2015, le centre de développement de l'industrie moderne des médicaments traditionnels chinois de la zone de développement économique de Qiaocheng, à Bouzhou, a été classé par le gouvernement provincial parmi les 14 premiers centres de développement de nouvelles industries stratégiques de la province. En février 2016, le Conseil des affaires d'État a promulgué la Planification de la stratégie du développement de la médecine traditionnelle et des médicaments traditionnels (2016-2030) selon laquelle en 2020, la production de l'industrie des médicaments traditionnels représenterait plus de 30 % de la production de l'industrie pharmaceutique et deviendrait l'un des piliers de l'économie nationale. Ce document offre une opportunité pour le développement des ingrédients de médicaments traditionnels de Bozhou.

La tendance accrue à une centralisation de l'industrie des médicaments traditionnels

Le centre de développement de l'industrie moderne des médicaments traditionnels chinois de la zone de développement économique de Qiaocheng comprend deux parties : la zone de développement économique de Bozhou et celle de Qiaocheng. Dans les deux zones, plus de 80 % des entreprises sont des laboratoires pharmaceutiques de médicaments traditionnels chinois.

Selon Chen Qun, ces dernières années, Bozhou met l'accent sur des projets importants pour développer son économie. 142 projets ont été classés dans le plan de centralisation et de développement des nouvelles industries stratégiques de l'Anhui, ayant attiré un investissement total de 61,2 milliards de yuans. En 2015, certains projets importants, tels que la coentreprise entre Guangzhou Pharmaceutical Holding Limited et Hutchison Whampoa, ou le projet de Beijing Tongrentang (Bozhou) Co., Ltd, ont accéléré leur cadence. Certains projets, comme la création de Tianxiang Pharmaceutical, ont d'ores et déjà été mis en service. En 2016, entre janvier et mars, des projets, dont la fondation de Wanshixiang Pharmaceutical et de Hejitang Pharmaceutical, ont été accomplis. 82 projets ont été amorcés en 2015 ou sont en instance de démarrage entre cette année et l'année prochaine. Ils attireront un investissement total de 28,29 milliards de yuans dont 10,84 milliards de yuans ont été utilisés à ce jour. En plus de ceux-ci, 53 projets en contruction prévoient d'utiliser 25,12 milliards de yuans.

Par ailleurs, les finances publiques de la ville de Bozhou ont dépensé 280 millions de yuans pour mettre en place un fonds spécial destiné à orienter la centralisation et le développement des nouvelles industries stratégiques des médicaments traditionnels chinois. Ce fonds a été partagé entre 45 projets de l'industrie pharmaceutique du centre. 140 millions de yuans du fonds proviennent des finances publiques de la province de l'Anhui.

« Désormais, Bozhou va établir un nouveau système d'évaluation pour le fonds spécial. En l'occurrence, on va accorder des financements selon les contributions sociales et économiques des entreprises visant à soutenir les projets importants de l'industrie des médicaments traditionnels du centre ainsi que les recherches et l'innovation. Cette mesure a pour objectif une meilleure utilisation des fonds provenant des finances publiques », explique Chen Qun. Bozhou va soutenir les entreprises qui ont des avantages et qui sont plus puissantes, comme par exemple des entreprises qui fabriquent des produits à forte valeur ajoutée. La ville envisage d'utiliser judicieusement le fonds spécial pour pousser les projets importants à s'implanter et obtenir des rendements rapidement.

L'innovation contribue à de nouveaux avantages de l'industrie des médicaments traditionnels chinois

Pour préserver et mettre en valeur les avantages spécifiques aux médicaments traditionnels chinois, il faut insister sur la continuité et l'innovation dans le développement de ceux-ci et il faut bien coordonner les relations entre ces deux objectifs.

D'après Chen Qun, la modernisation de l'industrie des médicaments traditionnels chinois n'est pas synonyme à l'occidentalisation de celle-ci, il s'agit de bien tirer profit des techniques et des méthodes scientifiques modernes pour promouvoir le développement des théories et de la pratique de la médecine traditionnelle chinoise et pour former les nouveaux avantages spécifiques et caractéristiques de celle-ci.

Ces dernières années, le centre de médicaments traditionnels chinois de Bozhou a accéléré la formation des entreprises, a pris pour objectifs l'utilisation de hautes technologies et la production de qualité supérieure, a suivi de près les cent premières entreprises pharmaceutiques et les a aidé à attirer des investissements. Grâce à ces mesures, les plus grandes entreprises se rassemblent dans le centre. En 2015, les ventes de Beijing Tongrentang (Bozhou) Co., Ltd, Anhui Guangyingtang Chinese Medecine Co., Ltd et Yuanhetang Pharmaceutical ont toutes dépassé un milliard de yuans. Au premier trimestre de cette année, le centre a signé des contrats avec 22 nouvelles entreprises pharmaceutiques pour lesquelles les investissements ont atteint 6,15 milliards de yuans.

Face aux problèmes initialement présents dans le développement des entreprises de médicaments traditionnels chinois, telle que la difficulté du financement, Bozhou a pris plusieurs mesures pour promouvoir activement la construction d'un marché financier fort. La ville encourage encore les entreprises de médicaments traditionnels chinois à introduire des investisseurs stratégiques ; parallèlement, elle soutient ces entreprises par le transfert des droits d'achat d'action, la fusion et l'acquisition, la coopération en droit d'achat de titre, ainsi que la production conjointe. À l'heure actuelle, quatre laboratoires de médicaments traditionnels chinois, dont Shao Hua Tang Sinopharm Co., Ltd et Zhewan Zhongyao Yinpian Co., Ltd, ont réussi à être cotés sur le marché boursier ; les entreprises pharmaceutiques Anhui Guangyintang Chinese Medecine Co., Ltd et Anhui Jiren Pharmaceutical Co., Ltd sont également prêtes à être introduites en Bourse.

Bozhou a proposé d'intensifier les efforts pour former les entreprises pilotes et d'encourager le développement d'entreprises diverses en vue d'avoir un marché et une production diversifiés. De plus, la ville a proposé l'établissement d'un système de logistique moderne pour les médicaments traditionnels chinois et le développement intensif de l'e-commerce afin de former un marché intégré comprenant le commerce, le stockage et la logistique.

Au cours du développement du centre, Bozhou attache de l'importance au renforcement continuel de la capacité d'innovation. Actuellement, Bozhou a déjà établi des relations de coopération à long terme avec des universités comme l'Académie de la médecine traditionnelle chinoise de Chine et l'Université pharmaceutique de Chine. À Bozhou, 180 spécialités pharmaceutiques ont obtenu le certificat d'autorisation dont 60 sont produites régulièrement. Parmi elles, une dizaine sont de nouveaux médicaments ou font partie du répertoire. En 2015, les entreprises pharmaceutiques du centre ont déposé au total 141 brevets et accompli l'élaboration de 23 normes locales.

« Pour renforcer la capacité de l'innovation des sciences et techniques, Bozhou a proposé de créer une banque de données des entreprises leader en vue de les encourager à entamer les recherches scientifiques, coopérer avec les établissements de recherche, former des personnels spécialisés, accroître la capacité de l'innovation autonome pour que les médicaments traditionnels chinois puissent apporter plus de bonheur au public », conclut Chen Qun.

*ZHANG LIJUAN est journaliste de China Report.

A lire aussi:

+plus Rendez-vous

chine-info.com

J’aime

Suivez nous sur Facebook chine-info.com

Suivez nous sur Twitter

@chine-info.com

suivre @chine-info.com

chine-info.com

Suivez-nous sur Instagram : chineinfophotos