Suivez-nous | français

Regard sur la Chine

[Aux quatre coins du pays] Huai’an : l’ancienne résidence de Zhou Enlai

Je veux commenter  LIU SHIZHAO 2017-02-17 04:43:45    Source:la Chine au présent

Le bœuf en fer forgé sous les Qing sur la digue du lac Hongze (photo prise en 2016)

Huai'an est une ville située un peu au nord du centre du Jiangsu qui occupe une place très importante dans l'histoire du transport fluvial du grain. Situé à la confluence de l'ancienne rivière Huaihe et du Grand Canal Beijing-Hangzhou, Huai'an abrite l'ancienne résidence du premier ministre Zhou Enlai, envers lequel je voue la plus grande admiration.

Visite des vestiges du Grand Canal

Après avoir traversé l'arrondissement Huaiyin, j'ai pédalé le long de l'avenue Xiangyu, récemment achevée. À côté de moi coulent les eaux limpides du Grand Canal et bientôt, j'arrive au bâtiment Zhenhuai dans le centre-ville de Huai'an.

Au nord du bâtiment Zhenhuai, se trouvent les vestiges de l'ancienne résidence du gouverneur en charge du transport fluvial des céréales. Ce fut le seul établissement dédié de la sorte au transport fluvial du grain dans l'histoire. Les architectures anciennes n'existent plus, il ne reste que des colonnes et quelques fondations en pierre. Ces dernières années, les archéologues ont trouvé des segments datant des époques Song (960-1279) et Yuan (1271-1368) en-dessous des vestiges des dynasties Ming (1368-1644) et Qing (1644-1911). Ces découvertes sont sans aucun doute des témoignages importants de l'histoire du transport des céréales en Chine. Le Musée du transport fluvial des céréales de Chine y a ainsi été établi il y a quelques années.

Au nord des vestiges de la résidence du gouverneur, se trouve l'ancienne résidence officielle du préfet de Huai'an, remise en état il y a quelques années. Il s'agit de l'une des deux résidences officielles datant de l'Antiquité qui furent bien conservées jusqu'à nos jours. En entrant, on peut apprécier la somptuosité de l'architecture. Au milieu des constructions, on aperçoit les deux salles ayant servi de bureaux au préfet, l'habitation de la famille de celui-ci et un très beau jardin à l'arrière. Sur les côtés, ce sont les bâtiments et les cours où travaillèrent jadis les collaborateurs du préfet. Dans une certaine mesure, on peut dire que l'ensemble forme une sorte de mini Palais impérial.

Le pont situé à la confluence du Grand Canal et de la rivière Huaihe dans la ville de Huai'an (photo prise en 2016)

L'ancienne résidence de Zhou Enlai

Non loin des vestiges de la résidence du gouverneur en charge du transport fluvial du grain, se trouve un quartier historique et culturel qui reflète l'essence même de l'histoire et de la culture de la ville de Huai'an. La rue Fuma (en chinois, fuma signifie « gendre de l'empereur ») appartient à ce quartier et c'est là que se situe l'ancienne résidence de Zhou Enlai.

À l'entrée de la rue, on peut voir la réplique d'un portique de style ancien et dans la rue, les maisons ont été reconverties en boutiques. Des touristes font la queue pour visiter l'ancienne résidence de Zhou Enlai. J'ai rencontré un groupe de personnes âgées qui venaient de Mongolie intérieure à vélo. Ils sont venus ici dans le but précis de visiter l'ancienne résidence de Zhou Enlai. En réalité, au cours de mon voyage, j'ai déjà rencontré plusieurs groupes de retraités qui faisaient du vélo. Ils témoignent du changement que connaît le mode de vie des personnes âgées aujourd'hui.

À l'intérieur de la résidence, la décoration est telle qu'elle était 35 ans auparavant. Dans la cour, on a planté un chimonanthe odorant, arbre que le jeune Zhou Enlai affectionnait particulièrement, puis un cerisier à fleurs offert par l'ancien premier ministre japonais Tanaka Kakuei. Dans le jardin qui se trouve derrière la maison, il y a des stèles sur lesquelles sont gravées les calligraphies de Zhou Enlai. À environ 1 km au nord-est du site, on peut visiter le Mémorial de Zhou Enlai, achevé en 1992.

Le pavillon Zhenhuai dans le district de Huai'an (photo prise en 1982)

Gaoyou : la pagode de l'époque Tang

Après avoir quitté Huai'an, j'ai roulé sur la route Huaijiang en longeant le Grand Canal. Malgré son nom, cette route prend pourtant des détours et ne longe pas toujours le Grand Canal. Après environ 90 km, je suis arrivé à Gaoyou.

Dans mon souvenir, la section de Gaoyou est la plus belle section du Grand Canal. Au milieu du canal, se dresse une pagode qui remonte à la dynastie des Tang (618-907) : la pagode du temple Zhenguo. Aux côtés de la pagode, les voiles et les mâts des bateaux de pêche sur le canal constituent ensemble un paysage pittoresque qui ressemble à ceux décrits dans des chansons locales de pêcheurs de Gaoyou. Cette pagode a connu toutes les vicissitudes du canal de Gaoyou. On dit qu'au moment de l'aménagement du canal, certains ont proposé de démonteler la pagode ou de la déménager. Zhou Enlai, alors premier ministre, eut vent de cette affaire et trancha : « Il faut protéger la pagode et modifier l'itinéraire du canal. » La rive du canal a ainsi été déplacée à 52 m à l'est et le canal a été élargi de l'autre côté de la pagode, qui se retrouve ainsi sur une île au milieu du canal.

Désormais, un nouveau pont relie le centre-ville à l'île au milieu du canal. On peut se rendre au lac Gaoyou par le pont. La pagode du temple Zhenguo ne paraît plus si isolée sur son île au milieu du canal. Ces dernières années, le temple Zhenguo, datant de l'époque de l'empereur Xizhong (862-888) des Tang a été rénové. Les pèlerinages des touristes fidèles et des moines assidus valent une grande réputation à ce temple. Mais je regrette de ne plus pouvoir jouir du sentiment paisible émanant de la pagode comme c'était le cas dans le passé.

+plus Rendez-vous

chine-info.com

J’aime

Suivez nous sur Facebook chine-info.com

Suivez nous sur Twitter

@chine-info.com

suivre @chine-info.com

chine-info.com

Suivez-nous sur Instagram : chineinfophotos