Suivez-nous | français

Regard sur la Chine

La politique de défense nationale chinoise de nature défensive

Je veux commenter  ZHOU LIN 2017-04-17 04:29:30    Source:la Chine au présent

La Chine a organisé un défilé militaire pour marquer le 70e anniversaire de la victoire de la Guerre de résistance du peuple chinois contre l'agression japonaise et de la Guerre mondiale antifasciste, le 3 septembre 2015.

Le budget de la défense nationale représente la principale base matérielle d'entretien de la défense nationale et de la modernisation des forces armées. Ces dépenses visent à sauvegarder la vie, la sécurité et le développement de chaque citoyen du pays. Par ailleurs, le budget de la défense des grands pays constitue un signal qui peut exercer une certaine influence internationale. C'est pourquoi lors des sessions annuelles de l'APN et de la CCPPC, le budget de la défense chinois attire généralement l'attention et les commentaires du reste du monde.

Le 4 mars 2017 à Beijing, le porte-parole de l'APN Fu Ying a révélé que le budget de la défense pour 2017 connaîtrait une croissance de 7 % sur celui de 2016 pour atteindre 1 000 milliards de yuans. Sur ces entrefaites, nous avons interviewé Qian Lihua, ancien directeur du Bureau des affaires étrangères du ministère de la Défense, qui a remis dans leur contexte ces dépenses de défense et détaillé l'affectation des dépenses militaires, sans oublier le rôle des forces armées chinoises pour la garantie de la sécurité de l'État et la sauvegarde de la paix mondiale.

Une part assez faible du PIB chinois

Avant toute chose, parlant de la croissance des dépenses militaires chinoises, Qian Lihua a rappelé les données qui retracent l'évolution de ces dépenses depuis 2010, pour indiquer qu'en 2016, les dépenses militaires, à 954,4 milliards de yuans, connaissaient une augmentation de 7,6 % par rapport à 2015. En 2017, ces dépenses devraient dépasser le seuil de 1 000 milliards de yuans, ce qui représente une hausse de 7 %. La croissance des dépenses militaires s'établissait à 7,5 % en 2010, puis elle s'est maintenue au-dessus de 10 % entre 2011 et 2015. Avec la croissance du PIB qui s'est tassée en 2016 et 2017, celle des dépenses militaires a suivi la même évolution. La croissance du budget militaire chinois pour 2017 est donc la plus faible depuis 2010.

« Les Chinois ont pour principe d'action ''moins de dépenses, plus de rentabilité et plus d'actions réelles''. Dépenser l'argent au mieux en vue d'obtenir une rentabilité maximale, ce principe s'applique aussi bien au plan militaire qu'économique », a ainsi indiqué Qian Lihua. La Chine reste attachée à une composition rationnelle des dépenses de défense, et elle insiste sur un développement coordonnée entre la défense et l'économie, c'est pourquoi les crédits de défense sont votés en fonction des besoins réels d'édification et de réforme des forces armées, et s'efforce de maintenir une croissance rationnelle.

Afin d'expliquer la composition des dépenses militaires chinoises de la manière la plus concrète et plus directe possible, Qian Lihua compare les dépenses des deux premières puissances économiques du monde : le budget de la défense des États-Unis se montait à 597 milliards de dollars en 2016, puis à 618,7 milliards de dollars en 2017. Donald Trump a souhaité une croissance de 54 milliards de dollars, soit 9,3 %, en 2018. La part des dépenses militaires chinoises au PIB du pays est comprise entre 1,3 et 1,5 %, alors que cette proportion atteint 3,4 % aux États-Unis. On voit que la dépense militaire par habitant est beaucoup plus élevée aux États-Unis qu'en Chine.

Qian Lihuan a poursuivi en affirmant que les dépenses militaires d'un État sont déterminées par la stratégie de sécurité nationale adoptée par celui-ci et par la politique de défense qu'il conduit. Les États-Unis poursuivent l'objectif d'une armée capable de soutenir leur stratégie de sécurité globale et de maintenir leur avance technologique. La Chine, de son côté, construit une armée destinée à garantir la souveraineté nationale et les intérêts du développement national. Elle s'applique à mener une politique de défense purement défensive. Cette politique purement défensive se reflète bien dans les chiffres de la croissance du budget ainsi que dans l'affectation des forces armées.

Qian Lihua

Transparence des dépenses militaires

De l'exposé de Qian Lihua il ressort que les dépenses militaires se sont principalement composées, ainsi que le confirme le Livre blanc sur la défense nationale publié en 2010, des frais de personnel, des exercices militaires et des achats d'équipement. Les investissements dans la défense sont conformes à la politique déclarée de réforme de la défense et des forces armées. Premièrement, les dépenses destinées à la réforme de la défense et des forces armées afin d'assurer un meilleur accomplissement des tâches telles que la réorganisation des troupes, l'optimisation des forces et des systèmes. Deuxièmement, les budgets de R&D en vue du développement de nouveaux équipements et de la montée en gamme des équipements militaires. Troisièmement, l'entraînement et la formation des personnels visant à améliorer les compétences des militaires. Quatrièmement, l'amélioration des conditions d'exercice, de travail et de vie des troupes. Enfin, cinquièmement, le développement intégré des armements, la mobilisation pour la défense et l'édification de bases militaires. Les dépenses militaires s'investiront dans des domaines nouveaux compte tenu des besoins réels de modernisation des forces armées, ce qui est très différent des autres pays.

Qian Lihua a d'autre part rappelé que l'armée chinoise est depuis toujours une force de sauvegarde de la paix dans le monde. Sa politique est purement défensive, sa stratégie de défense militaire positive, et elle publie des informations transparentes sur ses intentions stratégiques et sur l'accroissement de ses capacités. Le gouvernement chinois, en conformité avec les lois et les règlements que sont la Loi sur la défense nationale et la Loi budgétaire, intègre dans le budget national toutes les dépenses liées à la défense nationale et celles-ci sont soumises à validation par l'Assemblée populaire nationale.

L'amélioration continue de la transparence des informations exprime bien l'ouverture des armées chinoises. Ces dernières années, elles ont fourni par divers moyens aux peuples étrangers et aux médias, mais aussi aux armées et aux académies militaires qui étudient de près le renforcement de l'armée chinoise, des informations précises sur l'état des choses au sein des forces armées chinoises. Le système des porte-parole du ministère de la Défense, la publication mensuelle d'informations chiffrées sur l'état des forces armées en Chine et à l'étranger, les points d'information avec réponse aux questions des journalistes chinois et étrangers, sont des mesures de transparence appréciées. Par ailleurs, la Chine publie tous les deux ans son Livre blanc sur la défense. PLA Daily et les sites Internet du ministère de la Défense, de l'APL et des départements gouvernementaux concernés publient également des informations actualisées sur les forces militaires chinoises.

Depuis 2007, le gouvernement chinois présente chaque année à l'ONU un rapport sur les dépenses militaires de l'année précédente, témoin de l'attitude responsable de la Chine sur sa participation aux affaires de l'ONU. La présentation de la répartition des dépenses militaires chinoise permet au reste du monde de connaître sa politique de défense et l'état de ses forces militaires.

Participation au maintien de la paix

Le rapport publié lors du XVIIIe Congrès national du PCC a révélé que l'armée chinoise continuerait à développer sa coopération avec les armées des autres pays, travaillerait à renforcer la confiance militaire avec les armées étrangères et à jouer un rôle positif dans la politique et la sécurité internationales en prenant part aux affaires de sécurité régionale et internationale.

La Chine s'est largement impliquée dans la coopération internationale pour la sécurité. Ces dernières années, suivant les résolutions de l'ONU, la Chine a envoyé à l'étranger un contingent important de casques bleus. Qian Lihua nous a appris que, depuis 1990, c'est un total de 30 000 casques bleus chinois qui ont participé à diverses missions de maintien de la paix dans une dizaine de pays. À l'heure actuelle, plus de 2 600 casques bleus chinois sont en mission dans neuf zones d'Afrique et du Moyen-Orient. Depuis décembre 2008, la Chine a envoyé 24 formations de bâtiments de guerre dans le golfe d'Aden et au large de la Somalie, offrant un service d'escorte à 6 900 navires commerciaux chinois et étrangers.

Les armées chinoises, en participant à des opérations militaires internationales, démontrent leur transparence et réaffirment au reste du monde la politique de défense pacifique qui est celle du pays.

+plus Rendez-vous

chine-info.com

J’aime

Suivez nous sur Facebook chine-info.com

Suivez nous sur Twitter

@chine-info.com

suivre @chine-info.com

chine-info.com

Suivez-nous sur Instagram : chineinfophotos