Suivez-nous | français

Regard sur la Chine

[Convergence] Les Nouvelles Routes de la Soie conduisent vers une nouvelle mondialisation

Je veux commenter  LU RUCAI 2017-06-28 09:51:18    Source:la Chine au présent

Du 14 au 15 mai s'est tenu à Beijing un forum de haut niveau qui a retenu l'attention du monde entier : le Forum de « la Ceinture et la Route » pour la coopération internationale. Y ont été présents les chefs d'État et de gouvernement de 29 pays, des responsables de trois grandes organisations internationales dont le secrétaire général des Nations unies, ainsi que des représentants de plus de 130 pays. Comme l'a décrit l'ancien premier ministre français Dominique de Villepin, « c'est un pari sur la capacité de la mondialisation à évoluer et se transformer ».

À l'heure où la croissance économique mondiale patine et où le protectionnisme commercial gagne du terrain dans certains pays et régions, le monde se retrouve confronté à de grands défis en matière de libéralisation des échanges et des investissements, de même que le système commercial multilatéral est freiné par des goulots d'étranglement. En janvier dernier, dans son allocution à la cérémonie d'ouverture du Forum économique mondial de Davos 2017, le président chinois Xi Jinping a souligné que la mondialisation économique constitue la réponse aux problèmes actuels, et non la cause de ces problèmes. Il a exprimé : « Il est trop facile d'accuser la mondialisation économique de toutes les difficultés qui touchent la planète. Cette allégation est incompatible avec les faits et n'apporte pas de solution. Nous devons ajuster la mondialisation économique en gommant ses conséquences négatives pour donner lieu à un processus plus juste, qui profite véritablement à tous les pays et à toutes les nations. »

L'initiative chinoise des Nouvelles Routes de la Soie repose sur les principes de la concertation, de la synergie et du partage. Elle met l'accent sur la communication politique, la connectivité des infrastructures, la fluidité des échanges commerciaux, la circulation des fonds et la communion d'esprit entre les peuples, afin d'amener les parties concernées à instaurer un climat de confiance politique, d'intégration économique et de tolérance culturelle. Il s'agit là de mesures concrètes pratiquées par la Chine qui visent à faire tomber les barrières entravant le commerce et l'investissement, pour relier chaque pays et région ainsi que pour promouvoir solidement la mondialisation économique.

L'ex-premier ministre égyptien, Essam Charaf, a affirmé que l'initiative des Nouvelles Routes de la Soie, caractérisée par l'ouverture, le pragmatisme, la coopération et le gagnant-gagnant, propose une mondialisation « revue et corrigée », « fondée sur la culture, plutôt que sur le pouvoir ». Il ne s'agit pas d'un mécanisme réservé exclusivement à la Chine : tout pays et toute organisation sont libres de se joindre à la coopération dans le cadre des Nouvelles Routes de la Soie. C'est véritablement en raison du caractère ouvert et inclusif de cette initiative qu'une centaine de pays et organismes internationales y ont répondu positivement. Voilà quatre ans que cette initiative a été lancée et déjà plus de 50 accords de coopération ont été signés avec des pays riverains des Nouvelles Routes de la Soie et des organisations internationales. Par ailleurs, le projet de construction des Nouvelles Routes de la Soie a été cité dans des résolutions majeures adoptées notamment par l'Assemblée générale et le Conseil de sécurité des Nations Unies. Les Nouvelles Routes de la Soie ne sont plus une simple vision, mais deviennent progressivement réalité.

Les Nouvelles Routes de la Soie cherchent à dessiner un nouveau modèle de mondialisation qui, en plus d'être axé sur l'innovation, exploite pleinement les sciences et technologies intelligentes et informatiques dont dispose le monde actuel. Il convient de renforcer la coopération entre les parties concernées dans les domaines d'avant-garde comme l'économie numérique, l'intelligence artificielle, les nanotechnologies ou les calculateurs quantiques, de favoriser les Big Data et l'informatique en nuage ainsi que de promouvoir l'aménagement de villes intelligentes, en vue de construire la « Route de la Soie numérique du XXIe siècle ».

Dans la même veine, la Chine déploie à l'échelle nationale sa stratégie pour l'innovation technologique, mettant en relief le rôle majeur que jouent à ce compte-là les intellectuels des divers secteurs. Xi Jinping, dans son discours d'ouverture du Forum, a annoncé le lancement d'un plan d'action sur l'innovation technologique dans le cadre des Nouvelles Routes de la Soie, qui comprend quatre volets : le développement des échanges entre les scientifiques et techniciens des divers pays, la construction de laboratoires communs, la coopération au sein de parcs scientifiques et le transfert des technologies. L'objectif est de renforcer la coopération dans la recherche et d'instaurer, à l'ère d'Internet, un climat propice à l'entreprenariat pour les jeunes de toute nationalité.

Pour que l'initiative des Nouvelles Routes de la Soie joue un plus grand rôle dans l'orientation de la mondialisation, un second Forum de « la Ceinture et la Route » pour la coopération internationale se tiendra en 2019, selon l'annonce émise avant la clôture du Forum. Cela signifie la normalisation de ce mécanisme de coopération de haut niveau, mais aussi c'est le signe que les pays et organisations internationales participant au Forum approuvent la nouvelle forme de mondialisation promue par les Nouvelles Routes de la Soie.

+plus Rendez-vous

chine-info.com

J’aime

Suivez nous sur Facebook chine-info.com

Suivez nous sur Twitter

@chine-info.com

suivre @chine-info.com

chine-info.com

Suivez-nous sur Instagram : chineinfophotos