Suivez-nous | français

Regard sur la Chine

[Convergence] Hong Kong et la patrie se développent main dans la main

Je veux commenter  LU RUCAI 2017-07-17 04:43:40    Source:la Chine au présent

Le 1er juillet 1997, au Centre des congrès et des expositions de Hong Kong, le drapeau national de la République populaire de Chine et le drapeau de la Région administrative spéciale de Hong Kong sont tous deux hissés au son de l'hymne national. Ce geste symbolique a marqué l'établissement de la Région administrative spéciale, un événement suivi par le monde entier.

20 ans ont passé depuis. Malgré la crise financière asiatique, l'épidémie de SRAS et la crise financière internationale de 2008, Hong Kong, fidèle au principe d'« un pays, deux systèmes » en toile de fond, s'est ouverte au monde avec l'appui de la patrie et a gagné progressivement en compétitivité économique. Selon des données, entre 1997 et 2016, le PIB de Hong Kong est passé de 1 370 milliards à 2 490 milliards de yuans hongkongais, soit une hausse moyenne de 3,2 % par an. Atteindre un tel taux de croissance n'est pas donné à toutes les économies déjà hautement développées. De nos jours, Hong Kong conserve sans faille son statut de centre financier, commercial et maritime international. Dans le Classement de la liberté économique, la Heritage Foundation considère Hong Kong comme l'économie la plus libre au monde depuis 1995, soit 23 années consécutives.

Dans le même temps, selon des données publiées par la Banque mondiale, les indices de Hong Kong en termes de stabilité politique, d'efficacité du gouvernement, d'État de droit et de lutte contre la corruption sont nettement supérieurs aux niveaux observés avant la rétrocession. La qualité de son système juridique, en particulier, affiche une nette progression, puisque du 60e rang en 1996, il a grimpé au 11e rang en 2015 dans le classement planétaire. Un grand nombre de personnalités, sceptiques de prime abord quant aux perspectives de Hong Kong, ont fini par reconnaître publiquement la valeur du principe d'« un pays, deux systèmes », après le retour de la région à la patrie.

Au fil de ces 20 ans, Hong Kong a noué des liens plus étroits avec la patrie.

Le gouvernement central a lancé le Close Economic Partership Arrangement (CEPA), suivi d'une série d'accords complémentaires. Il a aussi introduit d'autres mesures pour encourager les échanges économiques, commerciaux, financiers, culturels et humains, dans le but de promouvoir le développement économique de Hong Kong. Par exemple, les habitants de l'intérieur du pays ont désormais la possibilité de voyager à Hong Kong ; les établissements financiers de Hong Kong, eux, ont le droit d'effectuer leurs opérations en yuan. Sur le plan financier, le mécanisme de connexion boursière entre Shanghai et Hong Kong, mis en place en 2014, a été étendu, après seulement deux ans d'existence, afin de relier les Bourses de Shenzhen et de Hong Kong. Le 16 mai dernier, la Banque centrale de Chine et l'Autorité monétaire de Hong Kong ont également dressé un plan relatif à la connexion des marchés obligataires entre l'intérieur du pays et Hong Kong. De plus, Hong Kong a rejoint en mars dernier la Banque asiatique d'investissement pour les infrastructures. Ces mesures témoignent, d'une part, des soutiens apportés par le gouvernement central en faveur du développement de Hong Kong, pour affermir la consolidation et le rayonnement de son statut de centre financier international ; d'autre part, elles favorisent l'ouverture ordonnée des marchés des capitaux de l'intérieur du pays.

Le XIIIe Plan quinquennal, publié en novembre 2015, a consacré un chapitre spécial à Hong Kong, explicitant l'aide offerte pour la consolidation et le rayonnement de son statut de centre financier, commercial et maritime international ; renforçant sa fonction de centre international des opérations offshore en yuan et de centre international de gestion des actifs ; et soutenant la participation de Hong Kong dans la construction des Nouvelles Routes de la Soie.

Le 19 mai 2016, lors du Forum de haut niveau « la Ceinture et la Route » organisé à Hong Kong, Zhang Dejiang, président du Comité permanent de l'Assemblée populaire nationale de Chine, a indiqué que le gouvernement central soutient la participation de Hong Kong à l'initiative des Nouvelles Routes de la Soie, pour une exploration conjointe des marchés connexes entre l'intérieur du pays et Hong Kong.

Aujourd'hui, de plus en plus de Hongkongais viennent faire des études, travailler et voyager à l'intérieur du pays. En 1997, le nombre d'habitants de l'intérieur du pays qui visitaient Hong Kong n'était que de 2,36 millions, mais ce chiffre a dépassé 42,77 millions en 2016. D'ailleurs, à Hong Kong, les boutiques affichent généralement « Renminbi accepté » et les employés savent parler couramment le mandarin. À la caisse, il est même possible de régler via WeChat ou Alipay. Tous ces changements prouvent bien le resserrement des liens entre Hong Kong et l'intérieur du pays.

En juin 2017, dans son interview accordée à l'agence Xinhua, Leung Chun-ying, quatrième chef de l'exécutif de la Région administrative spéciale de Hong Kong, a analysé qu'au regard des 20 ans passés, le principe d'« un pays, deux systèmes » n'a pas pris une ride et la Loi fondamentale de la RAS de Hong Kong est resté inchangée. Seules l'économie et la société de Hong Kong se sont développées et poursuivent dans cette voie.

+plus Rendez-vous

chine-info.com

J’aime

Suivez nous sur Facebook chine-info.com

Suivez nous sur Twitter

@chine-info.com

suivre @chine-info.com

chine-info.com

Suivez-nous sur Instagram : chineinfophotos